2 octobre 2022
spot_img
AccueilSociétéDib, Feraoun, Sayad, Idir...les figures algériennes honorées par Emmanuel Macron  

Dib, Feraoun, Sayad, Idir…les figures algériennes honorées par Emmanuel Macron  

FRANCE/ALGERIE

Dib, Feraoun, Sayad, Idir…les figures algériennes honorées par Emmanuel Macron  

Une quarantaine de personnalités algériennes figurent dans “Portraits de France” sur la liste des 318 héros de la diversité que le président français Emmanuel Macron a décidé d’honorer en proposant l’attribution de leur nom à des rues et à des bâtiments publics en France. 

Cette liste, par ordre alphabétique est la suivante :

Abderahmane Amrani (Dahmane El-Harrachi), Mohamed Arkoun,  Slimane Azzem, Mahieddine Bachtarzi, Nora, de son vrai nom Fatma-Zohra Badji, Samira Bellil (éducatrice), Yasmine Belmadi (actrice) Leïla Ben Sedira (pianiste), Habib Benglia (acteur), Ali Benouna et Ouassini Bouarfa (Footballeurs). 

La liste inclut également le résistant Salah Bouchafah, Cherif Cadi, premier diplômé algérien de l’École polytechnique de Paris, l’islamologue Malek Chebel, l’acteur Farid Chopel, les écrivains  Mohammed  Dib  et  Assia Djebar, l’Émir Abdelkader et son petit-fils l’émir Khaled, Ahmed Ben Ammar El-Gaïd, fondateur du cirque Amar, l’athlète Ahmed El-Ouafi Bouguerra, les écrivains Nabil Farès et Mouloud Feraoun, le militant communiste Abdelkader Hadj Ali, l’artiste Idir (Hamid Cheriet), Messali El-Hadj, le musicien Mohamed Iguerbouchen, Baya Jurguet Bouhoune (militante anticolonialiste et pour les droits des femmes), le cardiologue Salem Kacet, l’athlète Alain Mimoun, la chanteuse Cheikha Remiti, le sociologue Abdelmalek Sayad, le musicien Rachid Taha, Mohamed Lakhdar Toumi, résistant et déporté, la diva Warda El-Djazaïria, l’officier Saïd Yaddou, l’écrivain et  homme de théâtre Kateb Yacine, le cycliste Abdelkader Zâaf et l’acteur et réalisateur Mohamed Zinet. 

- Advertisement -

En dévoilant son projet en décembre dernier, le chef de l’État français a fait savoir qu’il souhaitait imprimer une juste représentation de l’histoire de la France dans l’espace public.

“Il y a toute une part de notre histoire collective qui n’est pas représentée, il y a toute une part de notre histoire qui parle à notre jeunesse qui est noire, venant d’Afrique ou ultra-marine ou maghrébine et qui a ses héros”, avait expliqué Macron en faisant référence à l’immigration et à la colonisation.

Il reste à savoir si le pouvoir algérien ne va pas tous les destituer de leur nationalité à titre posthume !

Auteur
Kacem Madani

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’économie de guerre ne peut que tuer la mondialisation

Le président Emmanuel Macron n’a pas mâché ses mots et a d’emblée lancé à propos de la guerre russo-ukrainienne « Nous sommes entrés en...

Les plus populaires

Commentaires récents