21 juillet 2024
spot_img
AccueilPolitiqueIls sont condamnés à rester en prison

Ils sont condamnés à rester en prison

Slimane Bouhafs, Kamira Naït Sid et Bouaziz Nait Chebib
Slimane Bouhafs, Kamira Naït Sid et Bouaziz Nait Chebib

Le verdict est tombé tard dans la nuit dans le procès de Kamira Naït Sid, Bouaziz Aït Chebib et Slimane Bouhafs au chambre criminelle de deuxième instance près la cour d’Alger. Injuste, comme tous les verdicts du téléphone.

Le verdict est cinglant. Arbitraire. Kamira Nait Sid et Slimane Bouhafs sont condamnés à 3 ans de prison ferme et à 100 000 dinars d’amende chacun pour atteinte à l’intégrité territoriale.

Bouaziz Ait Chebib est acquitté dans cette affaire mais reste en prison car poursuivi dans d’autres dossiers. Décidément le valeureux militant de l’identité amazigh n’en a pas fini avec la justice du duo Tebboune-Chanegriha.

Le parquet près la chambre criminelle de deuxième instance de la cour d’Alger avait requis 5 ans de prison ferme et 100 000 dinars d’amende à l’encontre des trois détenus d’opinion originaires de Kabylie. Kamira Naït Sid, Bouaziz Aït Chebib et Slimane Bouhafs croupissent en détention depuis ce terrible mois d’août de 2021 qui a vu la mort de plus de 120 personnes dans des incendies criminels en Kabylie .

Etrange façon de célébrer l’indépendance du pays ! Punir, punir… jusqu’à n’en plus pouvoir.

- Advertisement -

En effet, en ce jour anniversaire du 5 juillet, certains espéraient des libérations de détenus d’opinion. Peine perdue. Tebboune a rendu la liberté à plus de 8000 prisonniers de droit commun tout en gardant derrière les barreaux ceux qui se battent pour une Algérie meilleure.

Il faut se rendre à l’évidence, les hommes au pouvoir actuellement sont nourris d’un esprit de revanche inimaginable contre le peuple algérien qui a « osé » réclamer un changement profond du système de gouvernance au printemps 2019. Plus que jamais fermé et se sachant diablement impopulaire, le régime ne lâchera rien. L’emprise totale sur la société ne sera pas levée de sitôt.

Faut-il rappeler en ce jour anniversaire de l’indépendance que près de 300 détenus d’opinion croupissent dans les prisons ? Que l’arbitraire court dans les rues. Que le désespoir est le quotidien des Algériens. Rien et aucun discours ne peut nier cette terrible réalité. Les Algériens ne sont pas dupes.

Ce n’est pas là l’esprit de la Soummam ! Loin de là. Ceux qui ont pris les armes en Novembre 1954 contre le colonialisme français ne pouvaient jamais imaginé dans le plus profond de leur cauchemar qu’un des dirigeants algériens allaient embastiller des citoyens pour leurs opinions à l’indépendance. A ce titre, le régime en place ne peut aucunement se revendiquer, comme il le soutient, de l’esprit Novembre. Il en est son contraire.

Yacine K. 

5 Commentaires

  1. Mass Bouaziz Ait-Chebbib,
    Massa Kamera Nait-Sid akked
    Mass Sliman Bouhafs

    I.
    TENEZ BON, NOUS SOMMES AVEC VOUS !
    VOUS ÊTES DES NÔTRES,
    NOUS VOUS TÉMOIGNONS TOUT NOTRE RESPECT,
    NOUS SOMMES FIERS DE VOUS.

    Traduction
    REGZET! , QQIME(M)T TBEDDEM(T) AM IΓUNAM N ṢṢAM .
    AQLAΓ YAR-AWEN(T). KUNWI/KUNEMTI NNEΓ
    TUKESḌA NNEΓ ΓURWEN(T) WAR TILISA
    D IRGAZEN, D TULAWIN D WAWAL
    ===========================================
    II.

    Ceci est …
    aux délateurs passés et futurs. Ces politiciens, administrateurs, médecins, gens de la presse… mais aussi et surtout ces juges, qui, dans leur monde vitré, ne se mettent à genoux, ne courbent l’échine, ne s’assujettissent et se prosternent – dans ce cas précis devant la junte militaire – que quand ils se heurtent à des avantages ou de l’argent, mais pas devant les crimes qui sortent tout droit des pans de leurs toges.
    Nek

    Traduction :
    I iqerraṭen i iftan akked widen ara d-yasen!
    Amma d imsartiyen, d inedbalen, d imejjayen, d sayt n tγamsa… neγ xerṣum d inezrafen iεeẓẓuyen, widen ur nesyanay afud, ur nkennu, ur nettseyyid, ur nrekkeε – i lεeṣker – alamma illa γef nfeε nsen neγ i lullu, mayella γef anγaten, widen i d-ssefruruyen am ibawen s ddaw n tjellabin nsen berriken, d tidderγelt seṭṭifen i ten-yuγen.
    Nek
    ===========================================
    III.

    « Plutôt que nos aptitudes, c’est le choix de nos décisions qui montrent qui nous sommes réellement. »
    J.K. Rowling

    Traduction :
    « Amdan mačči d tizemmar ! Amdan n tidett d win i ifernen tiγtas ines.» neγ « Deg ufran n tiγtas i d-ittbin urgaz, mačči deg tizemmar.»
    J.K. Rowling
    ===========================================
    IV.

    « Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils en ont. »
    René Descartes.

    Traduction :
    «Ulac wayen kesben imdanen s umata am leεqel : acku yal yiwen ittγil ittuεeqqel. Akken daγen widen ur nesseqnaε s ulamma d acemma : Uγen tanummit ur tettren ara nnig n wayen llan. »
    René Descartes

  2. nuance: le pouvoir s’acharne sur le peuple kabyle et la kabylie, car il sais que le mouvement indépendantiste est incorruptible, il panique, il ne sais pas s’y prendre , il commets des erreurs, par fois fatales…

  3. Kamira , Bouaziz, Sliman et tous les autres détenus d’opinion sont les nobles défenseurs de la liberté et de la dignité dont la Kabylie peut s’enorgueillir. Ils resteront dans l’Histoire alors que ces apprentis dictateurs retourneront dans les égouts dont ils sont sortis. La Kabylie indépendante saura les honorer.

  4. Le pouvoir joue à l’équilibriste, il libère un par là et renferme 3 de l’autre.
    Il joue la fermeté en sacrifiant la liberté des personnes pour maintenir sa politique de la répression et de la terreur contre le peuple et éviter de montrer aucune faiblesse par crainte de voir le peuple se révolté.
    Une telle politique mènera le pays au clivage de la société avec toutes ses conséquences sur l’avenir et le développement du pays dont le pouvoir et ses satellites sont responsables.
    Un 5 juillet est sensé être le symbole de la liberté et de l’indépendance du pays et paradoxalement le peuple continue de subir la privation de ses droits et de ses libertés.
    Triste sort des enfants de amirouche et de abane et tous les martyrs de notre guerre de libération.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents