29 juin 2022
spot_img
AccueilIdéeImmigration : la France sera-t-elle l’Afghanistan de demain ?

Immigration : la France sera-t-elle l’Afghanistan de demain ?

Zemmour

L’immigration est devenue le sujet dominant, pour ne pas dire unique de la campagne électorale française. C’est à croire que c’est la seule préoccupation des Français !

Pourtant, à y regarder de près, sans cette immigration, la machine économique française se retrouverait grippée, pour ne pas dire à l’arrêt complet !

De nombreux secteurs ne fonctionnent que grâce au concours des immigrés : il n’y a pas un hôpital en France, pas une agence d’aides à domicile pour personnes âgées ou atteintes de handicap, pas un marché bon marché etc. où ne contribuent pas des immigrés, en grande majorité africains. Les exemples touchent quasiment tous les secteurs de main-d’œuvre bon marché. Et les politiciens ignorent allègrement cet apport quasi vital pour la France. Pas un politicien, de droite comme de gauche, ne met suffisamment en avant cette contribution positive, préférant se focaliser sur les minorités avec une surenchère verbale déconcertante qui font dire à Zemmour que « Roubaix, c’est l’Afghanistan à deux heures de Paris”.

L’écrasante majorité des immigrés épouse les valeurs républicaines de la France et n’aspire qu’à construire une vie décente et un avenir meilleur pour ses enfants. 

- Advertisement -

Bien évidemment l’extrémisme islamiste pose problème, non seulement aux français dits de souche mais aussi à cette majorité silencieuse d’immigrés qui, le plus souvent, ont fui cet extrémisme qui sévit dans leurs pays.

Ce n’est pas à coup d’interdits que l’on peut espérer régler tous les problèmes, mais avec une éducation digne de ce nom. Or, force est de constater que le système éducatif français tend à devenir aussi sinistré que celui de certains pays sous-développés comme l’Algérie. Il est utile de rappeler encore une fois, que le tort de l’Algérie est d’avoir laissé les circuits de l’éducation entre les mains des arabo-baathistes qui ont pollué la matière grise de l’écrasante majorité de nos écoliers.

Évidemment, laisser pousser des écoles coraniques sous contrôle de groupes affiliés aux pétromonarchies, dans des endroits populaires ne présage rien de bon. Mais ce n’est pas en mettant tous les immigrés dans le même sac que l’on peut espérer régler le problème. Or, à écouter certains discours, on a l’impression que tous les immigrés ne sont en France que pour renforcer « l’Afghanisation de Roubaix » et de certaines cités ! 

On reproche souvent aux intellectuels lucides issus de l’immigration de ne pas se positionner pour défendre la république et ses valeurs, mais pense-t-on leur donner la parole ? Invite-t-on ces intellectuels sur les plateaux télé ? Que nenni ! tout simplement parce que la course à l’audience  et au populisme le plus vil font qu’un Éric Zemmour est plus à même d’attirer le téléspectateur qu’un Boualem Sansal, ce lanceur d’alerte cantonné à une presse écrite intellectuelle qui joue un rôle minime dans le circuit de l’information large public.

Personne ne souhaite que la France se talibanise ! Mais ce n’est pas avec d’autres extrêmes que l’on viendra à bout de l’extrémisme islamiste ! Mais ce n’est pas avec des Zemmour que la France s’en sortira. Bien évidemment.

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Mohamed Boudiaf : 30 ans déjà !

À ceux qui disent que l’Algérie ne peut se rassembler autour d’un homme (*), qu’ils se remémorent les six mois d’osmose entre les Algériens...

Les plus populaires

Commentaires récents