19 juin 2024
spot_img
AccueilA la uneIran : «accident» d'un hélicoptère, incertitudes sur le sort du président Raïssi

Iran : «accident» d’un hélicoptère, incertitudes sur le sort du président Raïssi

Un hélicoptère de la présidence de l’Iran a été impliqué ce dimanche 19 mai dans un « accident » dans le nord-ouest du pays, et l’incertitude demeurait sur le sort du président Ebrahim Raïssi qui serait l’un des passagers à bord, ont annoncé des médias officiels.

« Certaines informations non confirmées indiquent que l’hélicoptère transportant le président Raïssi aurait eu un accident dans la province de l’Azerbaïdjan oriental », a indiqué dans une premier temps la télévision d’État, ajoutant que des opérations étaient « en cours» pour le localiser alors que les conditions météorologiques étaient mauvaises.

L’agence de presse officielle IRNA a ensuite rapporté qu’Ebrahim Raïssi, ainsi que le ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, figuraient parmi les passagers de l’appareil.

Il s’agit d’une zone montagneuse, à 100 kilomètres de la ville de Tabriz, dans le nord-ouest de l’Iran. Ebrahim Raïssi s’est rendu dimanche dans la province de l’Azerbaïdjan orientale, où il a notamment inauguré un barrage commun en compagnie du président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliev, à la frontière entre les deux pays.

Des recherches ont été lancées pour retrouver l’hélicoptère, mais elles sont rendues difficiles par les « conditions météorologiques défavorables », dont le brouillard, a indiqué le ministre de l’Intérieur Ahmed Vahidi, à la télévision d’État.

De son côté, le ministre n’a pas confirmé si le président Raïssi se trouvait à bord de l’appareil, qui faisait partie d’un convoi de trois hélicoptères transportant la délégation présidentielle. « Cela peut prendre du temps pour atteindre la zone de l’hélicoptère », a-t-il ajouté, alors que ce lieu serait situé dans la forêt de Dizmar, près de la ville de Varzaghan. Deux hélicoptères ont atterri sans encombre à Tabriz, la grande ville du nord-ouest de l’Iran, mais pas celui dans lequel se trouvait Ebrahim Raïssi.

Des prières pour Ebrahim Raïssi

Signe de la gravité de la situation, plusieurs ministres sont partis pour la ville de Tabriz pour gérer les opérations de secours. Le chef d’état-major des forces armées a également annoncé la mobilisation de tous les moyens de l’armée et des Gardiens de la révolution pour retrouver l’hélicoptère du président. La télévision iranienne demande aussi à la population de prier pour la vie du président Raïssi, rapporte notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi.

Le président est le second personnage de l’État après le guide suprême. En cas de décès, de nouvelles élections doivent être organisées dans un délai de deux mois. Pour le moment, on attend des informations officielles sur le crash de l’appareil. Ebrahim Raïssi, un ayatollah de 63 ans, occupe cette fonction depuis juin 2021. Toujours coiffé de son turban noir et vêtu d’un long manteau de religieux, il avait succédé au modéré Hassan Rohani, qui l’avait battu à la présidentielle de 2017 et ne pouvait plus se représenter après deux mandats consécutifs.

Rfi

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents