today-is-a-good-day
27 février 2024
spot_img
AccueilMise en avant"Israël a détruit 70% des bâtiments résidentiels à Gaza"

« Israël a détruit 70% des bâtiments résidentiels à Gaza »

Gaza

La bande de Gaza a commencé l’année sous les bombardements, l’armée israélienne ayant affirmé que la guerre contre le Hamas palestinien se poursuivrait « tout au long » de 2024. Le bilan des victimes palestiniennes est de 21 978 morts.

« Israël a détruit 70 % des immeubles résidentiels à Gaza après avoir lancé 29.000 roquettes. La dévastation infligée à la bande de Gaza ressemble à ce qui s’est produit en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale », selon le Wall Street Journal

La nuit du réveillon a été marquée par des tirs de roquettes sur Tel-Aviv, le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, s’est dit favorable à une « solution encourageant l’émigration des habitants de Gaza », appelant au retour des colons juifs dans le territoire palestinien après la guerre. Dimanche déjà, le ministre des Finances Bezalel Smotrich, un autre représentant de l’extrême droite au sein du gouvernement de Benjamin Netanyahu, avait tenu les mêmes propos.

Cette déclaration vient confirmer la politique d’extermination et de chasse des Gazaouis de leurs maisons depuis le début de la guerre.

Sur le plan politique, la Cour suprême a invalidé lundi une disposition-clé de la réforme judiciaire très controversée promue par le gouvernement de Benjamin Netanyahu –une décision fustigée par le ministre de la Justice Yariv Levin comme allant « à l’encontre de l’unité nécessaire pour le succès » des soldats israéliens contre le Hamas.

« Combats prolongés« 

- Advertisement -

Près de trois mois après le début du conflit, déclenché par une attaque d’une ampleur inédite menée le 7 octobre par le mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien, le porte-parole de l’armée Daniel Hagari a annoncé dimanche soir que les réservistes feraient une pause afin de se préparer à des « combats prolongés ».

L’armée « doit planifier à l’avance car nous serons sollicités pour des tâches et des combats supplémentaires tout au long de cette année », a-t-il assuré.

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, qui s’est rendu lundi auprès de soldats dans la bande de Gaza, a de son côté assuré que les habitants des collectivités les plus proches du territoire palestinien, déplacées depuis l’attaque du 7 octobre, pourraient « bientôt » rentrer chez elles.

Israël a juré de détruire le Hamas après l’attaque menée depuis Gaza par le mouvement, classé « terroriste » par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne, et qui a fait environ 1.140 morts, pour la plupart des civils, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir des derniers chiffres officiels israéliens.

A Gaza, les opérations militaires israéliennes de représailles ont fait 21.978 morts, en majorité des femmes, des adolescents et des enfants, selon un nouveau bilan annoncé lundi par le ministère de la Santé du Hamas.

Avec AFP

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici