21 mai 2024
spot_img
AccueilIdéeKabylie : j’accuse !

Kabylie : j’accuse !

La Kabylie accuse le coup et accuse ! La Kabylie célèbre ce mois-ci, la date symbolique du 20 avril, commémorant ainsi un épisode historique qui a saveur de résurrection.

En effet, poussée au reniement et pressée par l’acculturation, elle a failli sombrer dans les méandres de l’oubli et de l’effacement mémoriels. Comme les Mayas, les Aztèques et les Incas, les branches tentaculaires du temps ont failli l’enserrer et lui imposer une étreinte mortelle et ne plus servir que de matière morte aux archéologues.

Passée par tous les Etats depuis des millénaires, les incendies de 2021 ont été le coup de grâce qui a fini par décourager le plus intrépide des optimistes.

Incendies à Ath-Yirathen, -Fort National-, comme un symbole, terre natale de Abane Ramdane, libérateur de la Nation, qui après avoir été étranglé par ses propres frères, subit une seconde mort, une deuxième fois assassiné, cette fois asphyxié.

Martyrisée et ses enfants condamnés à l’errance et jetés sur les routes de l’exil, comme si cette terre jadis nourricière est subitement devenue meurtrière et inhospitalière, mangeant ses propres ouailles.  

- Advertisement -

Calcinée, elle est ensuite contrainte à payer pour un meurtre qu’elle n’a jamais commis ; celui ayant poussé à la faute étant seul responsable du délit.

Incendiée et culpabilisée, elle est stoïquement et machiavéliquement mise en geôles, ses enfants les plus actifs réduits à l’inaction derrière les barreaux.

Poussée à l’exil, la population s’endette pour quémander une « installation familiale, voire communautaire, en dehors des frontières, par-delà les mers », loin de cet éden devenu entre deux flammes une arène infernale.

Un purgatoire où le juste paye pour l’injuste, la justice s’étant évaporée avec les fumées asphyxiantes condamnant les âmes aux destinées les plus noirâtres.

Des jeunes à la fleur de l’âge condamnés pour une simple présence décelée par les appareils photos le jour du supplice de Djamel Bensmaïl jeté en pâture à une foule en délire dont le discernement a été annihilé par la haine et la vengeance à dessein distillés.

Condamnés promptement et lourdement, alors que les assassins de leurs camarades exécutés à la fleur de l’âge durant le printemps noir de 2001 bénéficient de l’impunité, courent toujours et ne sont jamais inquiétés.

Le plan zéro kabyle, décidé en réunion publique au su et vu de tout le monde, s’exécute dans un silence assourdissant de ceux qui sont censés veiller à la paix et au vivre-ensemble.

Asphyxiée, traumatisée et carbonisée, la Kabylie s’accroche aux canadairs du destin comme un naufragé à un tronc d’olivier charrié par des torrents de haine impétueux n’épargnant ni humanité ni faune ni flore.

Par la Kabylie, le bourreau s’es mué en justicier et a fabriqué des coupables parmi les suppliciés.

Il ne reste plus que la fuite vers des cieux plus cléments comme ses âmes calcinées envolées dans une arène de terreur où semble s’être réglé un conflit aux relents de vengeance et de règlements de comptes dégageant des odeurs de brûlé.

Une haine qui a enfanté des flammes courant plus vite que les âmes et une fumée aussi dévastatrice que le napalm.

Une expédition aux relents de géhenne pour une punition collective sans préalable jugement et sans préavis. Condamnés à l’enfer pour des actes, délits ou crimes jamais commis, comme planifiés par les forces même qui allaient les jeter au pilori.

La Kabylie s’est retrouvée avec des victimes calcinées et leurs proches emprisonnés pour servir un plan aussi machiavélique que grossier.

Comme si ça ne suffisait pas, s’en sont suivis des emprisonnements de masse, une dépossession culturelle et civilisationnelle, une expropriation intellectuelle et une condamnation cultuelle, le tout à travers ses symboles immuables, dont son porte-drapeau identitaire la JSK, qui a vu son président emblématique Cherif Mellal, empreint de toutes les valeurs de la région, outrageusement jeté en prison comme pour mieux marquer les esprits et distiller les venins inhibant du mépris.

Le printemps berbère déclenche toujours des représailles barbares comme pour conjurer un amour jamais démenti pour une terre qui a de tout temps accueilli à bras ouverts toutes les multitudes et les diversités, et qui ne combat que les injustices, l’inhumanité et les agressions répétitives depuis une éternité.

Les plaies de l’injustice sont réfractaires à la cicatrisation et un traumatisme inoculé juste dans le subconscient collectif d’une communauté marquée au fer de l’adversité « frère » indélébile de l’histoire haineuse sans cesse renouvelé.

Une communauté qui, hélas !, récolte les fruits ingrats de sa tolérance, ses penchants exclusivement pacifiques, toujours désarmée et accueillant torse-nu, les bras ouverts, et le cœur naïf toutes sortes de malveillants « invités ».  

Une communauté qu’on dépossède après son hospitalité et à la laquelle on demande de se renier afin de pouvoir survivre et continuer d’exister.

Cette Kabylie qui accuse le coup et accuse …

Et qui promet de se réveiller, toujours aussi pacifique que déterminée …   

Elle veut une véritable justice et du respect à la place du mépris. Elle exige que cesse l’humiliation pour continuer à servir le destin national et perpétuer son humanisme qu’elle a toujours su proposer au destin de l’homme partout dans le monde, afin que règne partout paix, amour, coexistence pacifique et vivre-ensemble, ces/ses valeurs éternelles qu’elle a toujours su sauvegarder.

Youcef Oubellil, écrivain kabyle

Auteur de « Arrac n Tefsut », Les enfants du printemps

Prix Mouloud Mammeri de littérature amazighe.

17 Commentaires

  1. Oubliez le passe’ !!! on a un homme capable et plus qu’enguage’ qui respire la liberte’ dont vous n’arrivez meme pas a imaginer la lueur – Ferhat Nat Saed et ceux enguage’s avec lui. Il n’y a pas 36 chemins. Des milices d’auto-defense et rien d’autre. Mais faut-il avoir le courage de confronter la racaille parmis-nous. Si vous pouviez expliquer la « nation » fictive a laquelle vous faites reference, j’auserais lire davantage, helas non.
    Un constat a faire est que l’administration algerienne, c.a.d. l’ENNEMI, est represente’e par des locaux. Et que les zmigris se fassent tout petits quand ils rentrent, ils ne font qu’une chose: Inspirer les jeunes a faire de meme !
    A l’internationale, on a des allie’s et pas du n’importe quoi – faut-il seulement etre clairs dans ce qu’on veut !

  2. «étranglé par ses propres frères» ! Snif mazal neshetrif di tlemmast n w ass !!’
    Quand on s’invente des frères aussi à la légère, y a fort risque d’être déçu. Camarades d’une conjoncture, comme le furent divers peuples en en 14 et en en 39, oui, frères, c’est une lecture qui ne vaut ce que nous valons aujourd’hui, c’est à dire pas grand chose.
    A tawaghit n negh; nughal d imattaren n tagmatt di ssuq n eddem truhett.

  3. On dirait qu ‘on est entrain de lire un tract propagandiste du mak séparatistes.
    Que de mensonges,que de manipulation et victimisation à faire pleurer un crocodile.
    Mauvaise foi et trahison des renégats makak.

  4. Analyse claire et limpide comme de l’eau de roche !
    Le pouvoir actuel veut éradiquer toute trace Kabyle dans la nouvelle âne j’ai ri !
    Il n’y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir la vérité en face !

  5. Pour Azdayri , l’animal rare du livre rouge ,non je pense que je me suis trompé ,les mercenaires,les plaventristes ,les brosseurs de pompes ,les esclaves,les Harkis ,les Goumis ,les Khorotos ,les moins que rien toutes ses adjectifs réunis chez une même personne sont légions chez nous au service du régime colonial arabo-baathiste algérien promoteur du colonialisme arabe en Algérie.
    Le mercenariat,le lèche bottes et le mensonge n’ont jamais rien apportés et le réveil après n’est que plus violent, dramatique et radical.

  6. L’Amazighité n’est pas la racine des Algériens de Kabylie. Tous les Algériens sont Amazighes. Et à ce je sache, la Kabyle est partie intégrante de l’Algérie; et le kabyle est d’abord et avant tout un CITOYEN ALGERIEN.
    Yabdas

    • elle t’a donné quoi cette Algérie dont tu te vante a part d’étudier en arabe et de parler arabe dans les administrations publique et bientôt chez toi si tu ne l’ai pas déjà? RIEN
      sache monsieur que les algériens se concédèrent arabes et non berbères comme tu crois et les manifestations de 2019 khawa khawa nous ont bien illustrer et résumer la situation

    • Ce « Amazighite’ » n’est pas qu’un Label, il a une substance, ou comme on dit « Les Mots ont des Sens. – Et, c’est cette substance que ce regime et systeme theologico-militariste est entrain de diluer. A grande-echelle, il s’agit bien choc des Civilisations: Occidentale vs Orientale. La ligne de demarcation va depuis la Finlande au nord jusqu’a la Somalie au sud.

      Nous ne sommes pas les seuls a subir cette dilution, au passage. Pour vous donner un example: L’Egypte. Un autre: Le Soudan. Un autre? Ethiopie qui se retrouve divise’e en 2. Une Islamiste et l’autre l’Orthodoxe qui a su et pu se preserver. Ceux-la, sont deja cuits. Sur le feu entrain, les pays du dit Maghreb, dont la Lybie presque-prete, le Maroc et la Tunisie deja servis, et cette khorotia presque toute c.a.d. mal cuite et entrain d’etre servie. Tiens, pour vous donner une image de la preparation, juste avant la mise sur le feu, je tire votre attention sur la Delicieuse et Hallal Fransa et son islam de france.

      Bref, la substance en question, c’est les valeurs et le systeme de gestion de la societe’ que ca engendre. – Une veritable dichotomie. Il y a les systemes Democratiques et il y a les Dictatures. Il y a biensur, des variences au sein des 2 groupes. Le premier engendre la diversite’ et la multiplicite’ et le second la total unicite’ ou des tendences varie’s en degre’s vers. Vous avez beau essaye’ de distinguer l’Asie Mineure de l’Asie Majeure, vous serez en erreure. Elles ont les meme modes de fonctionnement, Le Dictat au nom du Bien-Commun. En occident, c’est tout de meme plus et mieux raffine’. Les processus de deliberation sont completement differents. La mesure en occident est beaucoup plus precise, elle va jusqu’au niveau de l’individu. Dans le model Oriental c’est moins precis ou sophistique’, c’est brut ! Mais, vu que les decisions concernent des Etres Humains, le systeme Occidental vous conviendrez est Plus Humaniste. Cet Humanisme s’exprime dans la maniere de deliberation de ces decisions-meme. En Orient, c’est clair, ces societe’s ont toutes des Gurus qui detiennent les secrets des Dieux, qui savent mieux que vous qu’est-ce qui est bien et qu’est-ce qui est mal pour vous et pour tous. Et ces « SAVOIRS » sont Doctrine – Ecrites-meme, noir sur blanc.

      Pas besoin de me perdre a essayer d’etaler les comments et pourquois, ici. Il n’y a qu’a voir et se poser la question elementaire Pourquoi les Africains choisissent-ils d’aller en Occident plutot qu’en Orient ? – L’infinite’ de raisons etalable se resume en le sentiment d’exister comme Individu, personne unique et surtout singulierement Humaine !

      N’est-ce pas justement ce que ce regime et ce model de societe’ a confisque’ des Algeriens individuellement et collectivement ???

      • Bien expliqué.
        Les orientaux sont collés scotchés sur l’homme providentiel. Quand il ne s’impose pas, par la matraque et la superstition, ils le souhaitent, le cherchent et l’attendent s’il le faut 1000 ans. Ils ont besoins d’un joug à prier, cirer, à porter aux pinacles.
        Notre univers n’est pas le leur.

  7. J’ai lu cette complainte ou l’auteur se désole que la Kabylie d’avant n’existe plus. avec beaucoup de tristesse et de compassion. Bien que je partage ce sentiment car je ne reconnais plus ma kabylité dans ce que la société kabyle est devenue aujourd’hui , je ne suis pas aussi sentencieux.

    Je ne suis pas aussi sentencieux car je ne suis pas un Sisyphe impénitent. Moua j’ai été battu par l’évidence et j’ai jeté mon rocher , renoncé à mes vielles lunes, pour désespérer  »avec élégance », comme dirait Brel.

    Je ne suis pas d’accord non plus avec les accusations que porte l’auteur, car les responsabilité qu’ils pointe ne sont pas à l’origine du drame elles ne font qu’y ajouter. Le mal est plus profond car la société kabyle a été consentante.

    Les générations kabyles d’aujourd’hui ne ressentent pas les choses comme ceux de la génération des années soixante-dix les ressentent. Je le conçois sans acrimonie. Eux ont baigné naturellement dans l’arabo-islamisme. Moi je n’ai commencé à parler arabe qu’à l’école, et je n’ai eu aucune éducation religieuse y compris à l’école , car de mon temps la religion n’était pas aussi envahissante.

    Les jeunes Kabyles d’aujourd’hui ne sont pas différents des jeunes Constantinois , Oranais, Chaouis, excepté par la langue, qui n’est en vérité pas déterminante dans leur attitude: du moins dans leur grande majorité. Et cela n’est pas dû exclusivement à la répression.

    • D’accord avec vous. Peut-être bien que « cela n’est pas dû exclusivement à la répression. » Il est fort possible que la répression policière ne soit qu’un moindre mal. La plus brutale des répressions réside dans toute l’entreprise d’acculturation pensée et mise en application par aussi loin que Ben Badis et ses oulémas et mise au goût du jour par les promoteurs du projet zéro kabyle. On en veut pour preuve la fameuse phrase sentencieuse du fameux cheikh pour affirmer (imposer) l’identité et les constantes de l’Algérie » « le peuple d’Algérie est musulman et à l’arabité il appartient. Quiconque dirait le contraire n’est qu’un menteur ». Combien de menteurs sommes-nous? L’école, l’arabisation à outrance et la mollahisation de la société avaient justement pour objectif de faire en sorte que les jeunes Kabyles d’aujourd’hui ne soient plus différents, même par la langue, des jeunes Constantinois , Oranais, Chaouis, etc. Jeunes Kabyles qui n’ont pas « baigné naturellement dans l’arabo-islamisme ». Ils ont été contraints par la force à se dissoudre dans l’arabo-islamisme. Aussi, dire que la société kabyle a été consentante est à mon sens, au mieux, un raccourci. Par consentante cela implique qu’elle a donné son accord. Ce qui, à mon sens, n’est pas le cas du tout. En effet, que dire alors des événement d’avril 1980 et du printemps noir (2001), par exemple? Je le conçois, depuis le Mouvement National à ce jour, la société kabyle a parfois fait preuve d’une naïveté suicidaire dont elle récolte « les fruits ingrats » et amers.

      • Les Arabes payent cher, pour apprendre a leur enfants les langues et cultures Occidentales, et les minables d’Alger, a les en sortir. Qu’y a-t-il d’attirant dans les langues Occidentales qui attire les heritiers naturels et legitimes de la langue Arabe? C’est biensur la culture qui les a engendre’es et qu’en retour elles nourrissent !!! C’est cyclique, circulaire… ca avance, ca produit, ca bouge et ca progresse. Et pourquoi cela est-il possible en Occident mais pas en Orient?
        La reponse est que les langues c’est autant pour reflechir que communiquer.

        Et nous y voila !!! Occident, les langues sont relativement plus recentes que l’Arabe. Elles ont toutes ete’ remises a jour durant les 10 derniers siecles. A l’example de l’Anglais, l’Allemand, l’Italie, le Francais-meme, et dont les tout derniers comme le Danois(qui nous fabriquent et envoient des medicaments) a peines quelques siecles.

        Par contre, les cultures d’avant ces mises-a-jour, elles etaient-la d’avant. Puisque jusque-la(qui sait a l’avenir) on pense que toute l’Humanite’ est partie d’Afrique, il faut conclure que les populations qui se sont le plus eloigne’es sont les 1eres d’Afrique. C’est des populations qui ont bouge’ tot a l’aube de l’Humanite’… C’est les 1ers chasseurs, curieux d’aller voir qu’est-ce qu’il y a ailleurs . . . De ces actions premieres sinon primaires, l’instint de questionnement, de recherche et d’aventure.

        Puis, un beau matin la feignantise s’est installe’e et un copie’-colle’ dit Qoran a pris le dessus sur la langue et imposa son DICTAT ET INTERDITs – qui donnerent naissance a du n’importe quoi genre Mobile / موبيل. Bref, la conviction est le poison de la reflection. Vous rendez-vous compte de la STUPIDITE’ du crime d’essayer de planter ses convictions en quelqu’un d’autre? C’est comme cette histoire de huijab et d’amour force’ !

        Appeler ca un pays ? Une Citoyennete’? Non. Je comprendrais si les Algeriens etaient sur une ile isole’e au milieu du desert Saoudien, mais ce n’est pas le cas. Nous sommes a 2 pas de la 1ere Republique de l’Histoire, nos ancestres l’ont concue et edifie’ !!!

        Tanspis pour les cons Algeriens, les Kabyles DISENT NON !

        Notre rapport a ce regime est tellement similaire a celui de la Suisse et la paire bizarre Italie-France. La Kabylie a besoin de son Independence.

        Je vous invite a vous instruire sur l’Histoire de la Suisse.
        .

    • La société kabyle a beau avoir des archaïsmes datant de l’antiquité, possible que ce soit autrement vu les 150 ans dernières années sans pouvoir de changer, mais de l’antiquité nous avons gardé la cité. A mon sens, c’est un trésor qui va au delà de tout ce qu’on a mis en avant jusqu’à maintenant.
      Pour ce qu’est de Sisyohe, c’est complètement vrai d’autant plus que nous racontons encore nos débâcles et nos erreurs comme des exploits uniques. Va expliquer à certains que la guerre de 54, nous l’avons perdue bien plus que les pieds noirs et que nous sommes les artisans de cette défaite plus que Boudeyen, Ben Bella et autres.

  8. Durand la guerre contre la france, il y a eu beaucoup de traitres kabyles. Alors il ne faut pas s’étonner aujourd’hui qu’il ait aussi des traitres kabyles, c’est a dire ceux qui travaillent avec le pouvoir répressif, colonial et arabo-islamiste. Ce pouvoir mafieux est certainement aidé par ces traitres a bruler la kabylie, pourchasser ceux qui luttent pour préserver leur langue et leur culture. Ce pouvoir raciste va jusqu’a condamner a mort des jeunes innocents dans une mascarade justice expéditive. Ce n’est pas ca la justice, c’est clairement de l’injustice. Un pouvoir qui finance des organisations terroristes externes parcequ’elles sont arabes, au détriment des droits de ses propres citoyens. Ce pouvoir oublie ses propres citoyens qui meurent de faim, alors qu’il finance des orginations externes. Ce pouvoir s’aligne avec la russie qui a envahie un autre pays, sans tenir compte et se souvenir de ce que l’occupation francaise a laissé comme sequelles. Cet illigitime teboune que l’armée a placé au pouvoir va meme jusqu’a qualifier Poutine de  » ami de l’humanité  » Quel honte!
    On dirait que ce pouvoir et aveugle et sourd devant le cri du peuple.

  9. Je suis fils de montagnards kabyles né en France et chaque jour je me désole de voir les imazighen sombrer dans l’islamisme le plus retrograde de la terre. Quand j’entends djazair arbia islamia … ça me fait rire à l’extérieur mais pleurer à l’intérieur….à croire que dans ce pays il ne reste que des ânes que l’on dirige à la baguette vers l’enfer des mosquées alors qu’il n’y a même pas un hospital digne de ce nom dans tous les pays….et oui comme dit la chanson aryoul d’aryoul oouli toural d’izem……! vive l’âne gérie du grand bourico tebounnnn!

    • Je suis fils de montagnards kabyles né en France et chaque jour je me désole de voir les imazighen sombrer dans l’islamisme le plus retrograde de la terre.

      Je suis montagnard de Gerger. J’y suis ne’, et y ai grandi. Je vis et suis a double Nationalite’ Kabyle-Americaine. Vous vous desolez et prennez une espece de distance, comme si quelqu’un vous sollicitait, ou je ne sais quoi. Vous enttendez ce que vous enttendez et de qui vous l’enttendez, parce que c’est VOTRE PROXIMITE’. Venez moins sur ce site et c’est les mots montagne, Imazighen, Kabylie, et toute la culture qui va avec que vous n’enttendrez plus ! La ou vous rodez, c.a.d. votre proximite’, est tres pollue’ et c’est contagieux… Soyez « bonne musulman » eloignez-vous d’ici, c’est tres Kabyle. A l’evidence, il y a 2 islam pour vous « le bon » et le « mauvais ». Pariez que vous portez des lunettes!!! car cette perception de 2 types de musulmans n’est qu’une illusion !!!
      Les jeunes de Kabylie quand a eux, sont sur un champs un batail, en 1ere ligne, et quand ils enttendent ca, ils repondent: Ay Izan !!! pour etre poli et pas censure’.
      Aligator !!!!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents