5 décembre 2022
spot_img
AccueilChroniqueLa Gaule de De Gaulle

La Gaule de De Gaulle

REGARD

La Gaule de De Gaulle

 “La difficulté attire l’homme de caractère, car c’est en l’étreignant qu’il se réalise lui-même.” Charles de Gaulle

Cela fait un peu plus d’un demi-siècle que le Général de Gaulle nous a quittés. Il continue, aujourd’hui encore, à recueillir l’estime que beaucoup de femmes et d’hommes politiques lui rendent chaque année à la date anniversaire de sa mort, une estime qui prend l’air certaines années, comme ce fut le cas il n’y a pas si longtemps, d’un véritable culte.

La tombe du grand homme d’État, enterré à Colombey-les-Deux-Églises, est carrément prise d’assaut. Principal animateur de la résistance pendant l’occupation, héros de la Libération, proclamateur de la Ve République, c’est l’homme politique français le plus populaire du vingtième siècle et celui qui est le plus célèbre dans le monde. Son testament politique réside dans la Constitution qu’il a léguée à la France et son héritage, multiple, frise la légende tant son emprise est encore visible sur les institutions actuelles. 

Depuis sa mort, toutes celles et tous ceux qui veulent lui succéder à la tête du pays qu’il façonna conformément à ses convictions s’ingénient à s’approprier son héritage. Tout le monde, à gauche comme à droite, à part François Mitterrand qui l’a défié de son vivant, n’a que le nom du célèbre Général pour seul viatique pour tenter de mettre le pied à l’étrier. Le cortège des candidats à la prochaine élection présidentielle, pernicieux à souhait, le prouve encore une fois. 

- Advertisement -

Glorifier et honorer Charles de Gaulle est méritoire et même recommandable. Il est indispensable, pour les générations à venir, de connaître la contribution du Général à l’histoire du XXe siècle pour défricher celle du XXIe siècle. L’ingéniosité avec laquelle il a réussi à faire de la France une grande nation après les déshonneurs de Vichy, puis le talent qu’il a eu, contre vents et marées, à mettre fin à la guerre d’Algérie, tout cela est connu et fait partie de l’Histoire française du XXe siècle.

Mais à la fin de l’année 2021, ne serait-il pas temps d’entrevoir un autre avenir pour ceux et celles qui sont nés après la mort du Général de Gaulle ? Le moment est peut-être venu d’enterrer la France coloniale, cette France où les femmes n’avaient pas le droit d’ouvrir un compte bancaire sans l’autorisation de l’époux et encore moins celui de procéder à une IVG, cette France où Alain Peyrefitte, ministre de l’Information, distillait à travers l’ORTF, la seule vérité acceptable, la France du Service d’Action Civique et de la Françafrique…

Le général de Gaulle a été, à l’évidence, un très grand général, puis un immense homme d’État, c’est incontestable et indiscutable, mais c’est un homme qui est né au XIXe siècle. Il revient aux femmes et aux hommes qui ambitionnent d’être chef de l’État de promettre maintenant un canevas pour l’avenir. 

Auteur
Kamel Bencheikh, écrivain

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Conseil national du RCD : le refus déguisé de la wilaya d’Alger 

A quelques heures de la tenue de son conseil national, le RCD est toujours dans l'attente de l'autorisation de la wilaya d'Algérie. Un quitus...

Les plus populaires

Commentaires récents