26 novembre 2022
spot_img
AccueilA la uneLa jeune détenue d'opinion Wissem Sefouane transférée à la prison de Koléa

La jeune détenue d’opinion Wissem Sefouane transférée à la prison de Koléa

Wissem Sefouane
La détenue d’opinion, Wissem Sefouane.

La jeune détenue d’opinion, Wissem Sefouane, a été transférée sans explication de la prison de Bouira vers celle de Koléa, wilaya de Tipaza.

Le parquet près de la cour d’Alger a requis à l’encontre du père de Mohamed Tadjadit (actuellement en détention), Ali Tadjadit, et son frère, Yacine Tadjadit, ainsi que son oncle, Samir Dahmania, une amende de 100 000 dinars, rapporte le CNLD.

Malgré la mise sous cloche de toutes les libertés, des femmes et des hommes demeurent debout. Et refusent de renoncer à leur expression. La preuve ? Les arrestations et les condamnations des activistes.

La société algérienne vit désormais avec la brutalité ordinaire du système. La banalisation de la violence et la répression systématique des voix libres sont l’alpha et l’oméga du régime en place. Rien de bien reluisant sous Tebboune et ses protecteurs.

Les lendemains du Hirak/Tanekra se veulent donc sombres par la volonté obsessionnelle du pouvoir en place d’anesthésier le peuple. La méthode : une surveillance sourcilleuse doublée d’un discours populiste  émargeant dans un vieil imaginaire fumeux.

- Advertisement -

Yacine K.

ARTICLES SIMILAIRES

2 Commentaires

  1. C’est tout ce qu’ils savent faire comme soi disant « travail » « politique, économique et tout ce que tu veux ». Depuis 2019, ils ne font qu’arrêter des innocents, construire des mosquées par centaines, nous rappeler la menace du MAK et du makhzen ou de l’importation de voitures d’occasion. Sinon en parallele, ils nous balancent des utopies de promesses qui font vraiment marrer: TGV alger tamanrasset, des dizaines de Canadairs qu’ils ont apparemment « commandé » sans jamais arriver, la construction de stades de 100.000 places et 500.000 éspaces de stationnement, le meilleure système de santé d’afrique, l’entrée aux BRICS comme si c’était au cinéma, le dossier du polisario, le dossier de la palestine etc. etc. et tous les dossiers du monde sont pris en charge par lamamra et compagnie sous les ordres du guide suprême tebboune et de son chef chengriha. A part tout ce cirque et l’augmentation du budget de l’armée, de la police et de la gendarmerie et les mensonges a outrance, je ne pense pas qu’ils savent faire un grain de chose en dehors de faire un petit tour quotidien a sidi m’hemmed pour prendre le café ou annoncer qu’ils ont reçu un appel téléphonique du président du tchad ou de la junte malienne – deux exploits politiques. Voila donc ou en est réduite la gouvernance en Algérie.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Sommet de la Francophonie : la Déclaration de Djerba

Nous publions la déclaration qui clôture le sommet de la Francophonie qui a eu lieu à Djerba, en Tunisie, les 19 et 20 novembre.  Préambule ...

Les plus populaires

Commentaires récents