27 novembre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLa machine vengeresse du régime continue de broyer les Algériens

La machine vengeresse du régime continue de broyer les Algériens

La machine vengeresse du régime continue de broyer les Algériens

Les arrestations arbitraires et les condamnations des citoyens continuent d’éclabousser le sinistre mandat de Tebboune-Chanegriha. Leur folie vengeresse n’a décidément pas son pareil dans l’histoire du pouvoir algérien.

Aujourd’hui encore, un Algérien est embastillé à Sétif. Le jeune Djahid Mendil a été arrêté cet après midi par des éléments de la gendarmerie nationale à son village de Souk El Had, commune de Boussalem (wilaya de Sétif). Djahid a été placé en garde à vue en attendant sa présentation devant le procureur prochainement, rapporte le CNLD.

Le verdict du procès de Toufik Melab est tombé aujourd’hui le 7 décembre au tribunal d’Akbou. Il est condamné à 1 an de prison ferme assorti d’une amende de 200 000 dinars.

Le parquet avait requis 2 ans de prison ferme assorti d’une amende de 200 000 Da à son encontre  lors du procès le 23 novembre au tribunal d’Akbou.

- Advertisement -

Outrage à corps constitué en utilisant des moyens de technologie, atteinte à la personne du président de la République, incitation à attroupement non armé, diffusion au public de publications ayant pour but d’atteinte à l’intérêt national sont les chefs d’inculpation retenus contre Toufik Melab.

Alors même que de braves Algériens sont traînés devant les tribunaux et arbitrairement envoyés en prison, le régime et ses relais préfèrent s’alarmer des violations des droits de l’homme au Maroc. Le cynisme est de bon ton. Quoi de mieux que de regarder la bosse du voisin, comme dirait l’adage.

Pendant ce temps, sous le règne inique de Tebboune-Chanegriha, des Algériens sont embastillés par centaines. Plus de 250 prisonniers d’opinion croupissent en prison pour avoir réclamer la liberté d’expression et de manifester. Des dizaines de jeunes Kabyles sont placés en détention provisoire pour « terrorisme » sans que l’accusation ne s’embarrasse à avancer des éléments matériels crédibles.

Auteur
Yacine K.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Béjaïa : acquittement des activistes de Tizi n’Berber

L'acquittement pour les militants de Tizi Nberber, Kamel Tabouri, Laziz Moulahcene, Walid Bedhouche et Abdesselam Ouchene, de toutes les accusations. Le parquet avait requis contre...

Les plus populaires

Commentaires récents