28 janvier 2023
spot_img
AccueilCommuniquéLa voie ferrée Boughezoul-Djelfa-Laghouat réceptionnée début 2023

La voie ferrée Boughezoul-Djelfa-Laghouat réceptionnée début 2023

Voies ferrées en Algérie

La ligne ferroviaire reliant Boughezoul (Médéa)-Djelfa-Laghouat sur une distance de 250 km, au titre du projet de la voie ferrée Nord-Sud, est prévue à la réception au premier trimestre de l’année prochaine (2023), a révélé, lundi à Djelfa, le ministre des transports, Kamel Beldjoud.

« Le chantier du projet de la ligne Boughezoul-Djelfa-Laghouat est achevé à 90 %, ce qui permet de prévoir la réception et inauguration de cette ligne stratégique pour le premier trimestre 2023 », a indiqué le ministre dans un point de presse animé en marge de l’inauguration de la ligne ferroviaire Tissemsilt-Boughezoul-M’sila, en compagnie d’une délégation ministérielle.

Il a souligné l’inscription de l’ouverture de cette ligne Tissemsilt-Boughezoul-M’sila, au titre des efforts de « la mise en œuvre des instructions du président de la République pour l’accélération de la concrétisation de ce type de projets à dimension sociale et économique ».

La mise en service de la ligne Tissemsilt-Boughezoul-M’sila « s’inscrit dans le cadre du parachèvement de la voie ferrée (Est-Ouest), partant de Tébessa jusqu’à Sidi Bel Abbes, sur une distance de 1.160 km », a ajouté le ministre.

- Advertisement -

Il a cité parmi les objectifs principaux assignés à cette ligne, le raccordement de toutes les régions qu’elle traverse, tout en constituant un facteur attractif pour l’investissement, en plus de sa contribution à la facilitation des déplacements des citoyens et des marchandises.

M.Beldjoud, qui était accompagné des ministres des Travaux publics, de l’hydraulique et des Infrastructures de base, de la Communication, et du Commerce et de la promotion des exportations, respectivement, Lakhdar Rekhroukh, Mohamed Bouslimani et Kamel Rezig, a inauguré trois gares ferroviaires à Hassi Fdoul, Sidi Laâdjal et El Birine, toutes traversées par la nouvelle ligne Tissemsilt-Boughezoul-M’sila.

L’opportunité a donné lieu à la présentation, par les responsables de l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF), d’une vidéo mettant en lumière l’importance de cette nouvelle ligne ferroviaire, au vu de son rôle essentiel dans la relance de l’économie nationale, ceci d’autant que sa réalisation est conforme aux normes en vigueur. Sa vitesse est estimée à 160 km/h et elle est, aussi, dotée de systèmes de signalisation et de communication modernes.

Selon les informations présentées sur place, cette nouvelle ligne va, aussi, permettre le désenclavement des zones reculées, tout en reliant l’Est et l’Ouest du pays, via la ligne des hauts plateaux.

La même vidéo a abordé les différentes étapes de réalisation de ce projet, réalisé par des compétences locales, qui ont fait preuve d’une grande maitrise dans le domaine de la réalisation des ouvrages d’art notamment, au nombre de 115, dont 36 ponts-rails et 79 ponts routiers, d’une longueur totale de près de 3,5 km, en plus de 288 installations d’évacuation des eaux, de soutien et de protection.

La réalisation de cette ligne a, en outre, nécessité plus de 40.000 tonnes de rails posées sur plus de 550.000 unités de traverses en béton biblocs, et équipées avec 148 appareils de voie, longeant la ligne, traversée par neuf (9) gares ferroviaires à l’architecture moderne.

Les gares en question sont dotées de toutes les commodités nécessaires pour le confort des passagers, mais également le transport et le stockage des marchandises, en plus de deux ateliers pour l’entretien des trains.

APS

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

Les 20 monnaies africaines les moins performantes sur la décennie 2013-2022

Vingt monnaies africaines ont connu une baisse d’au moins 50 % de leur valeur face au dollar américain sur la période 2013-2022, dont trois...

Les plus populaires

Commentaires récents