1 février 2023
spot_img
AccueilCommuniquéLe journaliste Ihsane El Kadi toujours détenu par la DGSI

Le journaliste Ihsane El Kadi toujours détenu par la DGSI

La garde à vue du journaliste El Kadi Ihsane est prolongée dans les locaux de la DGSI, au centre Antar, informe un communiqué du comité national pour la libération des détenus d’opinion.

Après avoir reçu sa famille, un collectif a pu lui rendre visite aujourd’hui lundi. Il tient le coup et il est combatif, il s’inquiète seulement du sort de son équipe et de ses collègues à la suite de la mise sous scellés du siège Radio M et Maghreb-Emergent, rapporte le collectif de défenseurs des détenus d’opinion.

Par ailleurs, la mobilisation s’amplifie et l’élan de solidarité est grandissant à travers le territoire national et sur le plan international. Des réactions d’ONG et d’organisations internationales pour exprimer leur consternation et exiger la libération de Kadi Ihsane, ajoute la même source.

Maghreb Emergent et Radio M. fermés

- Advertisement -

Plusieurs médias à travers le monde se sont emparé du sujet en refusant d’observer en silence où d’être complice de l’assassinat et de faire taire la dernière voix libre en Algérie.

On assassine Radio M.

Mise sous scellés des locaux de Radio M et Maghreb Émergent à la fin de la perquisition avec saisie de tout le matériel informatique .

Une perquisition se déroule en ces moments au siège de Radio M et Maghreb-Emergent, en présence de Kadi Ihsane, amené menotté par les éléments de la DGSI, qui le maintenaient depuis la nuit du vendredi à samedi en état d’arrestation dans leurs locaux, à Antar, le centre opérationnel et d’investigation de la DGSI.

L’arrestation d’Ihsane El Kadi

Le directeur du pôle éditorial interface médias, Radio M et Maghreb-Emergent, le journaliste Ihsane El Kadi, a été arrêté chez lui à Zemmouri, wilaya de Boumerdes, aux environs de minuit 30′ , dans la nuit de vendredi à samedi, par six éléments en civil appartenant à la Direction générale de la Sécurité Intérieure (DGSI).

Il aurait été conduit aux locaux de la caserne Antar, le centre opérationnel et d’investigation situé à Ben Aknoun, à Alger.

Il avait reçu deux heures auparavant un appel téléphonique des éléments de la DGSI le sommant, comme la dernière fois, le 27 novembre 2022, de se présenter à leurs locaux à Antar. Kadi Ihsane leur a expliqué qu’il se trouvait en dehors d’Alger et il serait impossible de répondre à leur  » invitation ».

Six éléments de cet organisme militaire à bord de deux véhicules se pointent par la suite chez lui, à Zemmouri, et lui demander de les suivre, conclut le CNLD.

 

ARTICLES SIMILAIRES

2 Commentaires

Comments are closed.

Les plus lus

Georgia Meloni, obstinément fossile !

Avec le déplacement de Giorgia Meloni en Libye, le gouvernement «postfasciste» a montré qu’il est obstinément fossile. Poursuivant son « Opération Mattei », Meloni...

Les plus populaires

Commentaires récents