22 mai 2022
spot_img
AccueilPolitiqueL'Algérie déploie un système de surveillance des frontières

L’Algérie déploie un système de surveillance des frontières

Frontière algéro-marocaines

L’Algérie ne nie pas les informations parues dans la presse, qui cite des sources militaires et fait état d’un déploiement de matériel militaire de contrôle sophistiqué, de fabrication russe, à la frontière avec le Maroc.

Il s’agit du premier système de surveillance électronique de cette importance déployé en Afrique. La tension sans précédent entre les deux pays ne faiblit pas. Alger et Rabat semblent s’engager dans une course à l’armement.

La frontière entre l’Algérie et le Maroc – fermée depuis vingt-cinq ans – est la plus surveillée qui existe entre deux pays. Depuis le coup d’arrêt de leurs relations diplomatiques cet été, l’Algérie considère sa frontière avec le Maroc comme un « secteur militaire hautement sensible ». Elle y a récemment déployé des missiles.

Officiellement, les autorités algériennes affirment vouloir mieux contrôler cette frontière. Selon elles, les systèmes de surveillances installés sont destinés à lutter contre les trafics qui profitent aux terroristes. Le Maroc est systématiquement accusé de transporter de la drogue en Algérie à travers sa frontière où l’armée marocaine s’est déployée pour la première fois, il y a quelques jours.

Accord Maroc-Israël : la fureur d’Alger

- Advertisement -

La tension monte depuis la mort en novembre 2021, de trois camionneurs algériens, tués par des drones marocains près de la Mauritanie. Alger avait menacé de répercussions et s’inquiète surtout de la signature de plusieurs accords sécuritaires entre Rabat et Tel-Aviv à la suite de la normalisation entre les deux pays. L’officialisation des accords de sécurité, voire leur renforcement inquiète au plus haut point les autorités algériennes.

L’été dernier, des médias occidentaux ont révélé que le Maroc a espionné des hauts responsables algériens grâce au logiciel israélien Pegasus. Cet épisode ne fait en vrai que renforcer la méfiance du régime algérien envers Rabat.

Les budgets militaires augmentent

L’Algérie et le Maroc ont augmenté leurs budgets militaires pour 2022, craignant un affrontement militaire. Rabat a ainsi acheté des systèmes terrestres de défense aérienne très développés. Quant à l’Algérie, elle discute avec Moscou, son unique partenaire, pour acquérir les missiles S500 et la quatrième génération de l’avion Su-57 (nom de code Otan : Felon). Avec RFI

Pegasus : deux services de renseignement marocains pointés du doigt

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Lourde réquisition contre le journaliste Ihsane El Kadi

Le parquet a requis 3 ans de prison ferme assortis d'une amende de 100 000 dinars avec exclusion de l'activité professionnelle et le gel...

Les plus populaires

Commentaires récents