10 décembre 2022
spot_img
AccueilA la uneL’Algérie peut-elle intégrer le groupe des BRICS ?

L’Algérie peut-elle intégrer le groupe des BRICS ?

BRICS

Abdelmadjid Tebboune ne cache plus son intention de rejoindre le groupe des pays émergents aux côtés du Brésil, de la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.

En juillet dernier, le chef de l’Etat déclare «s’intéresser aux BRICS en ce qu’ils constituent une puissance économique et politique». Le programme de diversification de 2016 porterait ses fruits, car en effet, selon la Banque mondiale, la croissance économique de l’Algérie indique 2,2% en moyenne par an, ce qui place le pays devant l’Afrique du Sud (1,4%) et le Brésil (1%).

Concrètement, que peut apporter les BRICS à l’Algérie ? Cette association de pays a été créée pour faire un contrepoids aux Fonds Monétaire International (FMI) et lutter contre le monopole de l’économie occidentale. Loin de tout ce passé colonial entre les pays émergents avec l’Algérie, il permet d’être sur un pied d’égalité avec ces nouveaux partenaires, loin de ce rôle de donneur de leçon que se donne l’Europe auprès des pays d’Afrique.

En tant qu’économie émergente, cette alliance permet également de mettre en place des projets d’infrastructures cruciales, afin de booster les échanges internationaux, comme le financement par la Chine du développement du port de Béjaia, projet en stand-by depuis 2017.

- Advertisement -

Au-delà du modèle économique en développement, cela améliore également le niveau de vie et de sécurité des habitants, puisque ces projets nécessitent de la main-d’œuvre, qui a pour effet un taux de chômage en baisse et une création de richesses non négligeable. Ces nouveaux emplois pourraient permettre de répondre en partie à la question des harragas, qui restent un véritable fléau en Algérie.

L’Algérie a déjà reçu le soutien de la Russie dans son adhésion supposée. Mais le 24 septembre, le ministre des affaires étrangères Chinoises, Wang Yi, fait part de son soutient sur Twitter en affirmant que «la Chine soutenait l’Algérie pour la réussite du sommet arabe et lui souhaite la bienvenue au sein des BRICS». L’adhésion du pays dans le groupe des pays émergents serait une avancée énorme pour l’économie du pays et son développement à l’internationale.

L’Algérie ne serait pas le seul pays à avoir envisagé d’intégrer les BRICS, on parle notamment de la Turquie, l’Egypte, l’Arabie saoudite, l’Iran et l’Argentine. La discussion et la décision éventuelle de ces nouveaux membres se tiendront en 2023, en Afrique du Sud, bien qu’il soit peu probable de l’adhésion de tous ces pays d’un seul coup.

Il va s’en dire que le poids politique des BRICS n’est plus à démontrer, et l’intégration de ces nouveaux pays serait une avancée considérable. Elle ne pourrait être que bénéfique pour le pays, afin de s’ouvrir à l’international.

Abbes Inès

ARTICLES SIMILAIRES

10 Commentaires

  1. Momo,

    Mr Abbes, le financement par la chine ça veut dire quoi? l’Algérie ne peut pas pas financer le port de Bougie! rien que l’argent détourné par certain, le port serait financé à 30%, En plus prendre une entreprise Chinoise est une très mauvaise approche, la mains-d’œuvre ne bénéficiera pas au algérien et l’expertise n’est pas à la hauteur de l’Europe et surtout Française. Est- ce un tabou? nous avons plus à gagner à travailler avec la France et l’Europe qu’avec la Chine et Russie. (Voir l’organisation, la qualité l’expertise…)

  2. Cher s amis bonjour,

    Ca vient de tomber : le Zimbabwe vient de demander officièlement son adhésion au BRICS !!! Véridique. Comme quoi même les pauvres qui rêvent de devenir riche peuvent y entrer et par la grande porte SVP ! On en parlera plus sérieusement lorsque l’Algérie fabriquera son premier roulement à bille.

  3. Algérie membre des BRICS (ce serait alors BRICSA). Et après? Ça changerait quoi au juste au quotidien de l’Algérien? L’économie va décoller du jour au lendemain, 100% des problèmes des zones d’ombre seront alors résolus, meilleur système de santé de la planète, plus de queues pour le lait, l’huile, la semoule, etc., eau disponible H24, plus de queues interminables à l’agence Air Algérie de l’Opéra, plus de haraga? N’oublions pas qu’avec les milliers de milliards de $ engrangés depuis les deux dernières décennies, l’État algérien n’a pas été foutu de construire un seul hôpital mais a permis le détournement d’au moins 1 milliard de $. Que dire des stades de Tizi-Ouzou, Baraki, etc. qui ne finissent pas de se construire depuis près de 20 ans. L’un des seuls pays au monde qui n’arrive pas à entretenir convenablement des pelouses de stades flambant neufs. Il a cependant réussi l’exploit de construire une autoroute auto-dégradable avec un coût du km le plus onéreux au monde. Il faut aussi lui reconnaître l’exploit de la Grand mosquée d’Alger au coût de près de milliards de $ qui à lui seul devrait lui ouvrir les portes des BRICS. Cette histoire d’adhésion au BRICS est la dernière trouvaille du régime pour faire diversion visant à rouler le peuple algérien dans la farine qu’il a peine à lui procurer. Juste après la réunion de la Ligue arabe, qui sera qualifiée de réussite totale bien sûr, Tebboune annoncera l’adhésion prochaine de l’Algérie au G20. L’équipe Tebboune voit grand. Son crédo n’est autre que « the sky’s the limit » ou si vous voulez « ma3za oua laou tarat ». Quant aux critères d’adhésion au club des BRICS ce ne serait que des peanuts devant la réussite de la réunion de la Ligue des Arabes avec son thème presque rassembleur de « lem echeml » sans 2 (Maroc et Syrie). Quant à la RASD, elle se déclare arabe mais ne peut être membre de cette ligue du même nom. Comptez sur Tebboune pour la faire adhérer aux BRICS après l’Algérie.

    • Lire « le détournement d’au moins 1000 milliards de $ » et « la Grande mosquée d’Alger au coût de près de 2 milliards de $ ».

  4. recherche desesperee d`un sauveur: Après la france, l`espagne, l`allemagne, l`egypte, la turquie……voici les BRICS. Le regime algerien compte sur des regimes dictatoriaux pour l`aider..dans cette nouvelle aventure qui finira comme toutes les autres dans la poubelle de l`histoire.. Pourtant, la reponse est toute simple: Compter sur son peuple et ses citoyens. On peut rever. Pitoyables gouvernants qui jettent ses citoyens en prisons, pourchassent des jeunes activistes a l`etranger, juste pour se maintenir au pouvoir. Pourvu qu`on ne soit pas trainer dans l`exemple syrien ou lybien… Ce qui n`est pas, me semble t il, farfelu.

  5. L’idée reste intéressante, il vaut mieux être dans ce groupe là que d’attendre des hypothétiques » commerces » avec les pays dits arabes » définitivement sous-développés. Il vaut mieux aussi rester stable dans ce camp avec une place sûre, à la mesure du travail fourni par les Algériens que de courir après l’Europe qui ne cherche que ses intérêts à brève échéance…Entendent nous bien, il faut travailler avec tous ceux qui le souhaitent, il n’y a pas de pays amis…il y a les intérêts de chacun ! Le travail en groupe devient une force…productive…normalement !

  6. encore une fois faut il le repeter: on n`achete pas le developpement et ne le quemande pas non plus. Les pays BRICS avant de s`unir, avaient chacun dans son pays entame le processus de developpement economique, social et technologique. Il serait grand temps que les algeriens comprennent le BA BA du developpment: Il sert le peuple, se construit avec le peuple et doit etre bati sur des institutions solides et democratiques. Est ce clair? Le reste c`est de la poudre aux yeux. Cela dure depuis 62: Ben bella comptait sur Cuba, l`urss puis l`egype, Boumediene, qui le renversa, continua le meme processus avec plus de dictature, mais aussi de megalomanie des industrialisantes reflechies par grenoble, Chadli, la danse du ventre alliee a l`islamisne…. Puis la suite connue de tous. Un pays FAILLI qui ne sait pas ou il va. Comment le saurait il. ne sachant pas d`ou il vient. En attendant le BRic a Brac, le regime algerien jette des centaines de jeunes en prisons. et achete des milliards de $ d`armement pour combattre le …..Maroc. Son frere.

  7. Non le Maroc n’est pas son frère, c’est son voisin, son concurrent, son ennemi, stop avec ces salades de pays frères! Chacun ses intérêts oui ! Tant pis si tel ou tel pays ne suit pas ou cherche la petite bête ! Les Algériens doivent travailler et construire un grand pays, pas avec des mosquées surtout !L’abrutissement du peuple ne sert pas le peuple !

    • je ne suis pas du tout d’accord avec toi waheb! oui le Maroc est un pays frère! les marocains sont nos frères ! viendra le jour où comme cela fut le cas il y a plusieurs siècles toute l’Afrique du nord formera un seul et même pays! nous formons un seul peuple, nous parlons la même langue, la même religion ect…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Rassemblement à Montréal contre la dégradation sociale et politique au Maroc 

Sous le slogan «Tous contre la cherté, la répression et l’oppression » et en soutien au peuple marocain et ses forces vives, les sections...

Les plus populaires

Commentaires récents