9 février 2023
spot_img
AccueilPolitiqueL’ancien chef du DRS, Bachir Tartag, condamné à 6 ans de prison

L’ancien chef du DRS, Bachir Tartag, condamné à 6 ans de prison

Bachir Tartag

Le général-major Bachir Tartag, ancien patron des services de sécurité, a été condamné, dans la nuit de jeudi à hier, à 6 ans de réclusion par le tribunal militaire de Blida. Bachir Tartag.

L’ancien puissant chef des renseignements algériens a été poursuivi pour «abus de sa fonction» en «donnant des instructions» à ses subordonnés d’ouvrir des enquêtes liées à la corruption, impliquant Mme Maya, de son vrai nom Zoulikha Nachinèche, les deux enfants de Djamel Ould Abbès, (El Wafi et Skender) et une députée de Boumerdès, mais aussi pour les fonds saisis dans le cadre de ces investigations, rapportait hier samedi El Watan. 

Le procureur a requis la peine maximale de 10 ans de réclusion contre Bachir Tartag et quatre autres accusés. Cependant le tribunal a prononcé la peine de 6 ans contre Bachir Tartag, une autre de 5 ans contre le général Nabil Benazzouz, ancien directeur de la sécurité de l’armée et directeur adjoint de du général Wassini Bouazza, l’ex-patron de la sécurité intérieure, en détention à la prison militaire de Blida.

MDN : Bachir Tartag et Saïd Bouteflika restent en détention

- Advertisement -

La même peine a été retenue contre deux ex-chefs de l’antenne de la sécurité intérieure de la wilaya d’Alger, le colonel Smaïn, et son successeur, le colonel Lotfi, alors que leur collègue, du service juridique, le colonel Abdessadok, a écopé d’une condamnation de 4 ans ferme, rapporte El Watan. 

 

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Mohamed Bejaoui au coeur d’une énième affaire de corruption

Déjà condamné à une peine de 12 ans de prison ferme dans l’affaire Sonatrach, Mohamed Bejaoui, actuellement en fuite à l’étranger est cité par le quotidien...

Les plus populaires

Commentaires récents