25 mai 2024
spot_img
Accueil360°L'Arcom sommée de mieux contrôler la chaîne CNews

L’Arcom sommée de mieux contrôler la chaîne CNews

CNews

Le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative, a « enjoint à l’Arcom de réexaminer dans un délai de six mois le respect par la chaîne CNews de ses obligations en matière de pluralisme et d’indépendance de l’information ».

Le Conseil d’Etat a demandé, mardi 13 février, à l’Arcom de renforcer son contrôle sur la chaîne d’information CNews, dans le giron du milliardaire conservateur Vincent Bolloré. La décision de la plus haute juridiction administrative de France fait suite à un recours de l’ONG Reporters sans frontières (RSF). Le Conseil d’Etat enjoint ainsi au régulateur des médias « de réexaminer dans un délai de six mois le respect par la chaîne CNews de ses obligations en matière de pluralisme et d’indépendance de l’information », détaille un communiqué.

Israël-Gaza: le CFCM dénonce toute «hiérarchisation» des victimes

RSF considère que CNews « n’est plus une chaîne d’information, mais est devenue un média d’opinion », ce que l’entreprise conteste. Le secrétaire général de l’ONG, Christophe Deloire, a salué une « décision historique du Conseil d’Etat » pour « la démocratie et le journalisme ». Cela « va certainement changer la donne, en amenant le régulateur de l’audiovisuel à être enfin à la hauteur des enjeux. »

« Honnêteté, indépendance et pluralisme de l’information »

RSF avait saisi la juridiction en avril 2022, pointant « l’inaction de l’Arcom » face « aux manquements de CNews ». Avant ce recours, l’ONG de défense de la liberté de la presse avait en vain appelé l’Arcom à mettre en demeure CNews de respecter ses obligations, à savoir « honnêteté, indépendance et pluralisme de l’information ».

- Advertisement -

Lors de l’audience devant le Conseil d’Etat le 19 janvier, le rapporteur public, qui dit le droit, avait partiellement donné raison à RSF : il avait estimé que l’Arcom n’avait pas suffisamment motivé son rejet de la demande de RSF.

Le régulateur ne doit pas se limiter au décompte des temps de parole des personnalités politiques pour veiller au respect du pluralisme, a tranché le Conseil d’Etat dans sa décision rendue publique. Et concernant l’indépendance de l’information, celle-ci ne doit pas seulement s’apprécier « au regard d’extraits d’une émission spécifique, mais aussi à l’échelle de l’ensemble des conditions de fonctionnement de la chaîne et des caractéristiques de sa programmation », a ajouté le Conseil d’Etat.

Avec AFP

2 Commentaires

  1. Attention à la liberté d’expression, je ne suis pas toujours d’accords avec CNEWS, mais ça gratte. Est ce que l’AFP et le service publique donne toujours le meilleur information?

    • Mille fois d’accord avec vous car depuis le deuxième mandat de Macron toutes les autres chaînes sont à sa botte pour aller cacher, sous le tapis de la désinformation la réalité des évènements, l’Ukraine et ce qui se passe en Palestine sont des exemples flagrants.

      Merci pour votre clairvoyance,

      AKA

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents