18 août 2022
spot_img
AccueilA la uneLe calendrier lunaire et les 5000 ans de retard du Moyen-Orient !

Le calendrier lunaire et les 5000 ans de retard du Moyen-Orient !

Calendrier lunaire

On le sait depuis des millénaires, le calendrier lunaire n’est pas conforme au rythme des saisons et tend à subir une rotation temporelle par rapport au calendrier solaire. Il est donc inadapté pour mesurer le temps !

Retour sur l’histoire de ce calendrier insolite (*) :

Au IIIe millénaire avant J.-C, les cités de Babylone sont les premières à utiliser un calendrier, correspondant aux mouvements de la Lune, auquel ils ajoutaient si nécessaire des mois supplémentaires pour conserver une correspondance avec les saisons de l’année.

Elles utilisaient également un calendrier simplifié de douze mois et de trente jours chacun. À la même époque, sous le règne de Djoser, les Égyptiens instituent un calendrier reposant sur les trois périodes de l’activité agricole du pays et qui est aussi sujet à des modifications répétées.

- Advertisement -

Les Égyptiens remplacèrent le calendrier lunaire par un calendrier basé sur l’année solaire. Elle durait 365 jours et était divisée en douze mois de trente jours chacun, à la fin desquels on ajoutait cinq jours. Un calendrier luni-solaire à 354 jours était utilisé dans la Grèce antique ; les Grecs furent les premiers à intercaler les mois supplémentaires selon des principes scientifiques, au bout d’un cycle particulier.

On le voit donc, la science a été utilisée par les hommes pour instituer un calendrier stable dans le temps depuis plus de cinq mille ans.

Le calendrier juif, dérivé de l’ancien calendrier hébreu, est resté inchangé depuis 900 apr. J.-C. Ce calendrier est luni-solaire et ses mois durent alternativement 29 et 30 jours. Un mois supplémentaire est intercalé tous les 3 ans en se fondant sur un cycle de 19 ans appelé cycle de Méton.

Le calendrier musulman est, quant à lui, calculé à partir de l’an 622, au lendemain de l’hégire, où Mohamed s’enfuie de La Mecque vers Médine. L’année islamique comporte 12 mois lunaires et appartient à un cycle de 30 ans !

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

En adoptant le calendrier lunaire, les musulmans se mettent en marge des avancées scientifiques pour afficher plus de cinq mille ans de retard sur l’Occident ! Mais allez donc expliquer ça à ceux qui croient encore que la Terre est plate et que les images de James Webb sont des Photoshop réalisés par la NASA pour tromper le monde et remettre en question la parole d’Allah !

Quant au calendrier berbère, il est employé pour régler les travaux agricoles saisonniers. Il présente des similitudes avec le calendrier julien par le décalage hérité de la réforme du calendrier grégorien.

Ce calendrier, notamment la numérotation des années (le calendrier est décalé de 950 années par rapport à l’ère commune : 2022 de l’ère commune correspond à 2972 du calendrier amazigh), est une référence culturelle pour les Amazighs.

Même le calendrier chinois est un calendrier luni-solaire !

Laissons à chacun le soin de tirer ses propres conclusions !

Kacem Madani

(*) https://www.histoire-pour-tous.fr/inventions/2911-linvention-du-calendrier-2500-av-j-c.html

ARTICLES SIMILAIRES

5 Commentaires

  1. J’ai de vieux oncles toujours vivants qui utilisent encore le calendrier berbère dans lequel tous les mois ressemblent aux noms latins: furar, meghres, yevrir, mayou, youniou, youliou, ghouchte…doudjambar. Il y a quatre saisons générales, mais un grand nombre de « mini-saisons ». Je ne me rappelle que de quelques unes: thimgharine, iwedjiven, smayem…
    C’est que jadis, nos ancêtres pouvaient compter sur ce que serait la météo à certains moments bien spécifiques de l’année. Par exemple smayem (si je me rappelle bien) est une période en été durant laquelle la chaleur est à son maximun et l’humidité à son minimum, ce qui en faisait le meilleur moment de battre le blé sous les sabots des bœufs. Un degré d’humidité plus élevé rendrait les épis plus difficiles a éclater et relâcher les grains et casser le foin en petits morceaux. Il y a (ou plutôt y avait) aussi une petite brise en cette mini-saison qui aidait à séparer le grain de la paille en lançant des pelletées en l’air: le grain retombe verticalement tandis que la paille est doucement poussée de côté par la brise. On avait donc un tas de blé et un tas de paille côte à côte. Deux semaines plus tôt ou plus tard, et le vent serait trop faible, trop fort, ou inéxistant, et l’humidité trop élevée. Jusqu’aux années 60-70, ces cycles naturels manquaient rarement de se manifester comme on s’y attendait.
    En 1864-1865, Hanoteau rapportait qu’en Kabylie la pluie commençait « réguliérement » en septembre et ne s’arrêtait guère qu’en juin. On pouvait compter dessus presque chaque année. Un mètre de pluie par an à peu près !
    Tout ça est chamboulé par le changement climatique aujourd’hui, apparemment.

    • Azul a a mdakkul ,

      Nighak a Kichi le temps ne fait rien à l’affaire . Kharvent lewaqt.

      Eddy Constantine à qui on demanda l’heure , dans un film des années swasat , avait répondu : « et quart ». Quoi et quart ? Lui rétorqua-t-on. « Je ne sais pas , j’ai perdu la petite aiguille.

      Au temps du hertz , où le temps se mesure au millième de seconde.

      Sauf que smayem , ne sont pas des dattes mais plutôt des périodes loin d’être précises. Mais il n’y a pas que ça, pour désigner un moment donné au cour de l’année.

      Comme ma date de naissance n’est pas précise , parce qu’à l’époque ta3 lkoulou on ne seprécipité pas pour déclarer les naissances , mes parents me disaient que j’avaisune semaine de plus que mon cousin Busa3d , alors que sur les papiers trois mois séparent nos naissances. J’ai donc demandé àma grand mère quand je suis né . Elle m’a répondu g’utchi ivawen. Il y a aussi les récoltes : Ivawen, azzemur, lekhrif, m’izar3en irden, itmegra. Sauf que ça ne donne pas l’année.

      • Salut, Dda Hend !… Nous connaissons tous la précision extrême avec laquelle nos aïeux mesuraient leur âge, comme tu l’as dit : tsizyiwin akw d’eflan (même âge que tel ou tel.) Ma défunte mère me racontait que sa propre mère, ma grand-mère, utilisait un indice incroyablement précis quand elle parlait de certains événements passés: elle disait qu’ils avaient eu lieu « di l’guerra n’guiyyou » (durant la guerre de guiyou.) Ma mère n’avait aucune idée de ce que ça voulait dire, mais je suppose que c’était la guerre de Guillaume II, l’empereur allemand, donc la guerre 1914-1918.
        Si je comprends bien, Smayem, comme les autres « mini-saisons » étaient (ou sont) des saisons flottantes, pas reliées à des dates précises du calendrier, mais plutôt à des conditions climatiques qui se manifestent à pipri durant ces dates?

  2. Le régime en place depuis 1962 nous a arrimé au moyen orient ignorant le reste du monde qui lui avance.Il a fait de nous des arabes effaçant tout ce qui existait avant leur arrivée.Tout ça parce que nous sommes musulmans et certains d’entre nous parlent l’arabe. Khemisti alors ministre des AE l’a payé de sa vie,assassiné par Ben Bella et son mentor Nasser alors dictateur tout puissant de l’Egypte et chantre de l’arabisme.On ne peut pas refaire l’Histoire mais l’idéologie arabo-islamiste ne nous apporte rien de positif et n’est là que pour nous maintenir dans une arriération et un sous-développement endémiques à la grande joie des potentats et des charlatans tirant profit de l’ignorance et de l’inculture des peuples qui leur sont soumis.

  3. Rien de scientifique dans cet article …. que de l’Islamophobie et de l’Arabophobie. Dommage pour un « scientifique’ qui censure la rectification, de manière périodique, du calendrier opté par l’Occident (chez votre FAFA, il y’a même l’heure d’hiver et l’heure d’été ! HAHAHA) . En quoi le calendrier lunaire aurait engendré un retard scientifique ? Vous oubliez que la science des Musulmans (Baghdad, Andalousie) a été le tremplin de la science « occidentale » ?
    D’autres anciennes civilisations avaient leurs propres calendriers. Cela ne les a pas empêché d’être au diapason de la science (où se situe, actuellement, la France par rapport à la Chine sur le plan scientifique ?). Your paper should be completely corrected !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Violences de l’armée et restrictions des libertés au Mali

L'expert indépendant sur les droits humains mandaté par les Nations unies, le Sénégalais Alioune Tine, a présenté mardi 16 août ses conclusions, à l’issue...

Les plus populaires

Commentaires récents