3 octobre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLe FFS met en garde : "L’entêtement du pouvoir mènera au pourrissement"

Le FFS met en garde : « L’entêtement du pouvoir mènera au pourrissement »

Il défend son projet de consensus national et accuse

Le FFS met en garde : « L’entêtement du pouvoir mènera au pourrissement »

Hier, lors d’une journée-débat, organisée au siège du parti à l’occasion de la commémoration du 31e anniversaire de l’assassinat de l’avocat Ali Mécili et intitulé «Pour les libertés syndicales et les droits humains», Hadj Djilani, le 1er secrétaire du FFS, s’est attardé sur l’effervescence que connaît actuellement le front social. De son avis, lorsqu’un pays vit des situations répétées de grèves, de manifestations de rue, de non-respect des autorités et des institutions, il devient de plus en plus difficile de contenir «sa généralisation» par «la répression».

«La répression sociale se propage et si rien n’est fait, elle prendra une dimension politique dès lors qu’elle touche tous les segments de la société. Arrive alors le moment où ni la force ni l’argent ne pourront contrer ces mouvements et leur convergence, pour aboutir à un renversement plus ou moins violent de l’ordre établi», avertit Hadj Djilani, affirmant que les expériences ont montré qu’un régime non démocratiquement élu avec un Etat non respectueux des droits politiques, économiques, sociaux et culturels de son peuple, est condamné de brève échéance.

Lire la suite sur El Watan

Auteur
Nabila Amir

- Advertisement -

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Putsch : situation incertaine au Burkina Faso

Alors que la matinée était calme à Ouagadougou et augurait un retour à la normale, des coups de feu de nouveau ont retenti dans la...

Les plus populaires

Commentaires récents