15 juillet 2024
spot_img
AccueilMondeLe Kenya ne reconnaît plus la RASD

Le Kenya ne reconnaît plus la RASD

président du Kenya, William Ruto

Le nouveau président du Kenya, William Ruto, a déclaré mercredi que le pays d’Afrique de l’Est rompait ses liens diplomatiques avec la République arabe sahraouie (RASD) autoproclamée, après des discussions avec le Maroc.

Alors que les autorités kényanes avaient accueilli chaleureusement Ibrahim Ghali, voilà que le président Ruto retire sa reconnaissance à la RASD.

Cette rupture intervient en effet à peine 24 heures après la cérémonie d’investiture de M. Ruto, à laquelle a assisté justement le chef du mouvement indépendantiste Front Polisario, Brahim Ghali, à Nairobi.

Le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, veut un Etat indépendant au Sahara occidental, une vaste étendue désertique que le Maroc considère comme faisant partie de son propre territoire.

- Advertisement -

« Le Kenya annule sa reconnaissance de la RASD et prend des mesures pour réduire la présence de cette entité dans le pays », a déclaré M. Ruto sur Twitter après avoir rencontré le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

M. Bourita lui a remis un message de félicitations du roi du Maroc Mohammed VI, a indiqué M. Ruto, ajoutant que les deux pays avaient convenu d’améliorer leurs relations « entre autres dans les domaines du commerce, de l’agriculture, de la santé, du tourisme et de l’énergie ».

« Le Kenya soutient le cadre des Nations unies comme mécanisme exclusif pour trouver une solution durable au différend », a déclaré le président Ruto.

Enième échec diplomatique pour les Sahraouis qui voient leurs soutiens africains et européens les lâcher un derrière l’autre.

Avec AFP

4 Commentaires

  1. Double gifle diplomatique. On invite Brahim Ghali qui applaudit avec zèle le nouveau président kenyan pour que ce dernier lui signifie sans ménagement la fin de la récréation (reconnaissance de la RASD par le Kenya). « Qawa dhariba » et diplomatie triomphante clament bêtement certains. Logiquement, avant toute reconnaissance par un quelconque pays d’Afrique ou d’ailleurs, la République ARABE Sahraouie Démocratique doit être reconnue par les membres de la ligue arabe dont elle se réclame fièrement.U Cependant, dans l’univers des mou3djizate, on n’est pas du tout à une anomalie près. La preuve: un soi-disant État qui se réclame arabe sans que personne ne lui ait rien demandé, n’est même pas accepté comme membre de la ligue arabe. Question simple: combien de pays membres de cette ligue et invités par l’Algérie à la messe arabe des 1er et 2 novembre 2022 reconnaissent officiellement la RASD? On nage en plein délire là! En fait, le « lem echeml » si cher à Tebboune, c’est pour certains Arabes seulement, pas tous. Quant aux Sahraouis, caresser les Arabes dans le sens du poil en ajoutant bêtement et inutilement le qualificatif « arabe » au nom de leur république fictive ne leur a rapporté que mépris de la part de ces mêmes Arabes. Arfâa rassak ya bâa! Comme disait l’autre. Qu’attendez-vous pour gommer le qualificatif « Arabe » du nom de votre république qu’aucun autre pays arabe ne reconnaît?Quant à moi, je vous dirais Echeh fi koum! Qui accepte de s’applatir, accepte de se faire écraser.

  2. En effet, votre « Question simple » est le coeur du probleme: combien de pays membres de cette ligue (arabe) et invités par l’Algérie à la messe arabe des 1er et 2 novembre 2022 reconnaissent officiellement la RASD ?

  3. Mieux encore. Tout les pays africains doivent exclure les pays qui se disent du « Maghreb arabe », de toutes les organisations africaines de l’UA, des organisations sportives, culturelles etcc. Les royaumes arabes de la colonisation napoleonienne doivent etres abolis pour que les africains puissent vivre leur africanité pleine et entiere et surtout récuperer leur souveraineté. Il faut exiger de changer le truc colonial « Union du Maghreb Arabe » par L’Afrique du Nord que nos parents avaient déjà surnommé l’Etoile Nord Africaine.
    Golda Meir avait dit à Boukharouba alias Houari Boumedienne, le mercenaire de l’arabisme, : Si tu es un berbere que viens-tu faire au Moyent Orient ou si tu es un arabe que fais-tu en afrique du nord.

    • « Il faut exiger de changer le truc colonial « Union du Maghreb Arabe » par L’Afrique du Nord … » Tu veux dire « néo-colonial », n’est-ce pas? Je me rappelle, dans les années 60, dans les échanges épistolaires, on écrivait toujours les adresses comme suit: …. – Algérie, AFN (Afrique du Nord). L’appellation « Union du Maghreb Arabe » a été imposée dans le seul objectif de gommer la dimension amazighe de l’AFN. In your dreams!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Le Sud global face à l’illusion de la croissance verte

Les signes avant-coureurs d'une catastrophe écologique imminente se multiplient à une cadence effrayante. Les tempêtes dévastatrices, les incendies incontrôlables, les sécheresses prolongées, la fonte...

Les derniers articles

Commentaires récents