3 octobre 2022
spot_img
AccueilSociétéLe wali de Batna s'en prend aux cadres du secteur

Le wali de Batna s’en prend aux cadres du secteur

A l’occasion de l’inauguration du nouveau siège des impôts

Le wali de Batna s’en prend aux cadres du secteur

La rencontre mercredi entre le wali et l’ensemble des cadres et employés de la direction des impôts de la wilaya de Batna  a été des plus piquantes. « Je ne suis pas d’accord et complètement déçu à propos du taux de recouvrement fiscal que j’estime  très faible au niveau de Batna  par rapport à d’autres wilayas », a tancé Siouda Abdelkhalek devant l’ensemble des employés de la direction des impôts (CDI).

“Rappelez vous que Batna avec ses 1.2 million d’habitants et est connue par ses 61 communes, dont le nombre de commerçants varie entre 30.000 et  40.000, des milliers d’agriculteurs, des unités de productions, zones  industrielles, zones des activités instaurées à travers les quatre coins de la wilaya et autres structures dont le revenu est imposable, Batna reste mal classée et sa position est située en bas de l’échelle en matière et  au niveau des recouvrements fiscaux”, a jugé Siouda Abdelkhalek ,le wali, lors de la cérémonie d’inauguration du nouveau centre des Impôts (CDI) en plein centre ville.

Le premier responsable de l’exécutif ne s’est pas empêché de piquer une colère en infligeant une sanction ferme à l’encontre de deux responsables de services ayant fermé les yeux sur une opération d’imposition fiscale de 12 milliards de cts datant depuis l’année 2004.concernant un grossiste dépositaire très connu dans la région.

- Advertisement -

Le wali a exhorté les cadres et employés du secteur des impôts à redoubler les efforts afin d’assurer des recouvrements fiscaux plus conséquents. Sachant que ces recouvrements constituent des sources de financement des projets publics au profit des collectivités locales donc des populations, indique-t-il. Le directeur, Guemiri Nour-Eddine, a indiqué au Matin d’ Algérie, que la direction des impôts a un effectif plus de 300 employés et a réalisé un chiffre de recouvrement fiscal de 25 milliards de Da pour 2017. Durant l’année 2016 il était de 23 milliards de Da, soit un taux d’évolution de 8.17 %,apprend-on.

Le chef de l’exécutif a souhaité plus de recouvrements fiscaux, dès lors que la wilaya de Batna recèle d’énormes gisements fiscaux, à l’exemple de quelques grandes communes comme Barika, Ain-Touta, Merouana, dotées de zones d’activités industrielles et usines de production. Dans le même contexte,  le wali a insisté, une fois de plus, durant son discours à veiller à ce que les caisses de l’Etat soient alimentées par les recouvrements fiscaux.

“Il faut rappeler que le pays traverse une crise économique, avec la chute des prix de pétrole”,  a-t-il ajouté.

Il est à signaler que l’ancienne direction  dite, l’hôtel de finances est un immeuble  considérée comme l’une des plus ancienne bâtisse, conçue dans les années 1900, elle est censée être conservée comme un  patrimoine destiné à être protégé du fait de son intérêt historique, artistique ou architectural.

Auteur
Abdelmadjid Benyahia

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

« Puissantes explosions » sur les Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique

Survenues soudainement lundi et mardi sur les deux pipelines, Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique, ces fuites seraient la conséquence d'"actes délibérés",...

Les plus populaires

Commentaires récents