7 octobre 2022
spot_img
AccueilA la uneLes anti-vaccins, gentils illuminés ou dangereux activistes ?

Les anti-vaccins, gentils illuminés ou dangereux activistes ?

Ils sont contre tout, dénoncent tout et voient un complot liberticide dans toutes les actions des États. Étonnamment, leur dénonciation est circonscrite aux démocraties. On les appelle les « complotistes », aussi farfelus que dangereux lorsque leur délire remet en cause la vaccination.

Ce n’est pas la pandémie qui a créé ce mouvement, bien plus ancien, mais elle l’a remis dans la lumière (une expression d’humour) et lui a donné un support de communication considérable avec Internet et les réseaux sociaux.

Les théoriciens du complot ont une doctrine, un vocabulaire et des modes de communication aussi éculés que celui de Jonas dans la Bible qui menaçait de la fin du monde sur les remparts de Ninive. Mais nous le verrons plus loin, la forme actuelle des antivax est héritée de la période de la Révolution française.

Un étrange phénomène qui m’a toujours surpris, fait rire ou tout simplement devant lequel je suis indifférent. Mais cette fois-ci, les conspirationnistes (autre terme qualifiant les complotistes) s’attaquent à la santé de l’humanité. Ils ne s’en prennent pas seulement au vaccin et aux manipulations des forces occultes, leur expression favorite, ils nient l’existence même de la pandémie.

- Advertisement -

Pour eux, la pandémie n’existe pas, elle est la création artificielle des gouvernants et des laboratoires, les uns pour installer une dictature, les autres pour s’enrichir sur le dos des populations.

Leur discours est criminel car il s’agit de dizaines de millions de morts, au-delà de la pandémie actuelle, que le vaccin a évité depuis sa création par Pasteur.

Mais qui sont ces complotistes qui voient les forces occultes de la manipulation des masses, depuis leur petit-déjeuner jusqu’au sommeil où ils en font des cauchemars ? Certains inondent la presse ou les réseaux sociaux avec un acharnement, psychiatriquement questionnable.

C’est bien la première fois en trente ans que je rédige un article sur des personnes « habités par le complot ». Je n’aurais jamais cru, après 66 ans d’une instruction difficilement et chèrement acquise, m’en prendre aux adeptes des « jnounes » de nos grands-parents.

Le lecteur devinera mon oscillement entre la crise d’apoplexie par le fou-rire et la colère violente. Un peu les deux, en vérité.

Qu’est-ce que la théorie du complot ?

Les adeptes du « complotisme », dénommé également « conspirationnisme » ou « antivax » pour ce qui concerne notre sujet, sont des individus qui pensent qu’en toute crise il y a une explication par le complot. Des personnes ou groupes, détenteurs d’un pouvoir politique ou financier, ont le but de prendre le contrôle de la société par des lois liberticides et de s’enrichir.

Les termes de complotistes et conspirationniste est un raccourci ambigu du langage. Les complotistes sont en fait ceux qui croient au complot des forces occultes et qui le dénoncent et non pas, selon la définition précise du mot, ceux qui forment ces forces occultes dénoncées. Je suis obligé de reprendre ce malentendu sémantique car il est maintenant d’usage courant et majoritaire.

Les conspirationnistes argumentent leur pensée par l’éternel « on nous cache la vérité, on ne nous dit pas tout ». Ils dénoncent la dictature et le complot de ceux qui l’occultent pour dissimuler leur projet diabolique.

Les adeptes du complotisme ont une explication des évènements simplifiée de ce qui est pourtant complexe. Dans le cas des catastrophes épidémiques, les complotistes ont toujours une explication. Ils estiment que rien n’arrive au hasard et que tout est la conséquence d’un complot.

Pour eux les choses sont toujours liées et ils passent leur temps à trouver des concordances entre les évènements en entrant dans la moindre faille de non-réponse de la science. Si les scientifiques ont des doutes, les complotistes ont des certitudes.

Enfin, corolaire de tout ce mécanisme de pensée, les complotistes, antivaccins notamment, ne font confiance à personne, ni aux politiques ni aux scientifiques. Ils renient toutes les explications par la science ou par les autorités politiques et sanitaires.

Pour résumer, leur argumentation se base sur quelques vérités fabriquées, inlassablement répétées. Tout est lié de façon occulte, tout est intention volontaire des groupes occultes, rien de ce qui est affirmé n’est réellement la vérité et enfin, rien n’est dû au hasard.

Les complotistes interviennent toujours en recherchant des détails inexpliqués et troublants qui constitueraient des preuves du complot. C’est toujours à partir de faits d’actualité, réels et tragiques, que les complotistes créent la polémique, soit des évènements extraordinaires et dramatiques comme les attentats, les pandémies ou les accidents industriels. Ils surfent toujours sur les catastrophes et la peur collective.

Il y a toujours derrière le mouvement complotiste quelques scientifiques ou médecins, qui vous diront que le vaccin est dangereux, qu’il y a mensonge des autorités sanitaires. Des médecins qui n’ont jamais apporté la moindre preuve sérieuse, qui ont une personnalité et un discours trouble et dont le charisme est fort.

Les complotistes inversent la charge de la preuve, en tout et à tout moment, « si le pouvoir n’apporte pas la preuve de la vérité, c’est alors faux ». Que voulez-vous faire face à ce type d’argument ? (À suivre)

Boumédiene Sid Lakhdar, enseignant

ARTICLES SIMILAIRES

3 Commentaires

  1. Je ne suis ni complotiste, ni contre , bien au contraire. Et je ne suis pas anti-vaccin , ni pou non plus . Mais delà à qu’on ne prenne tous ce qui émettent le moindre petit doute que pour des abrutis, ça me les broute , je ne vous dis pas comment aujourd’hui.

    Il restait donc assez de sachience à L’enseignant qui fait toutes ses courses dans le même panier pour nous accommoder les restes en ratatouille sur les vaccins. Et que je mette un peu de complotisme, de vaccin en général et de Covid nous fait en particulier.

    Les anti-vaccin ne sont pas forcément des anti-complotistes et les anti-vaccin
    Covid ne sont pas tous des anti-vaccin par principe.

    Quid donc d’un vaccin qui ne protège ni contre la contamination , ni contre la transmission, ni même contre la maladie. J’ai été vacciné , revacciné,et rappelé, j’ai kamim été infecté puis réinfecté par la Covid.

    En rappelant que la mortabilité est plus élevée dans les pays où la population est la plus vaccinée et où les systèmes de santé sont les plus performants. Y compris chez les populations à risque. J’ai dit y compris chez les populations à risques.

    Est-ce être complotiste que d’affirmer que c’est surtout la saturation des services de santé qui a commandé toutes les réponses à cette pandémie et non l’efficacité des vaccins anti-covid qui ne prémunissent pas totalement contre la souche dont ils sont issus et pas du tout contre les variants, quant aux variants des variants jtidipas.

    Est-ce être complotiste que de signaler qu’on peut être vacciné et être infecté au moment où on est sensé être le plus protégé, être réinfecté quinze jours après. Biden a été deux fois positifs en 10 jours, bien que vacciné , revacciné, infecté, réinfecté et traité ?

    Si on considère que ce vaccin n’évite que les formes graves et encore pas tous chez ceux qui risquent d’en faire, les immunodéficients et les comorbides, les personnes à risques, n’y a t-il pas là matière à rechigner sans risquer d’être traité d’idiot par les ayatollah du minbar du Matin-Dized?

  2. Les anti vaccins, gentils illuminés ou dangereux activistes ?

    Je penche pour les considérer comme des illuminés particulièrement dangereux, et surtout irresponsables. Si ces personnes considèrent que le vaccins ne sert à rien et qu’il porte préjudice à leur santé, qu’ils ne se fassent donc pas vacciner mais qu’ils n’empêchent pas ceux qui pensent, au contraire, que les vaccins qui ont été utilisés leur ont permis d’éviter la maladie ou avec des effets supportables s’ils l’ont contractée.

    Ce sont effectivement les complotistes et autres conspirationnistes qui ont été à la base de ce mouvement anti vaccin dans à peu près tous les pays européens. On les retrouve particulièrement dans les mouvements de la droite extrême. Leur but est surtout politique dans une optique de déstabiliser les gouvernances et particulièrement celles des démocraties. Ainsi la remise en cause de la pratique du vaccin obligatoire leur a permis de revendiquer des thèmes de soi disant « liberté individuelle»!

    Il faut reconnaître que internet les a beaucoup aidé. Jadis, nous avions aussi parmi nous des personnes qui avaient tendance à percevoir une autre réalité que celle qui se présentait. Mais la portée de leur doute s’arrêtait au groupe social du village ou du café que l’on fréquentait. Les temps ont changé, nous sommes dans le monologue comme je le prouve en m’exprimant en ce moment.

    Maintenant quand il s’agit de comptabiliser le nombre de victimes de la covid dans chaque pays du globe, il ne faut pas se faire d’illusion pour en tirer des conclusions. Des états n’ont pas pu ou pas voulu en faire l’évaluation. Une estimation mondiale qui serait de l’ordre de 15 millions semble probante. A cela, il faudrait ajouter les personnes qui, bien que guérie, n’en garde pas moins des séquelles handicapantes. C’est donc une pandémie qui a eu un impact important sur la vie humaine comme sur l’économie mondiale.

    En effet, certains inondent la presse ou les réseaux sociaux avec un acharnement psychiatriquement questionnable. Et cet acharnement comme il est justement écrit, ce défoulement devrait-on aussi dire, se fait sur des constats qui ne concernent uniquement que le monde occidental et particulièrement la France. Etrangement, le reste du monde est ignoré. A croire qu’en Chine, en Inde, au Pakistan, au Brésil… en Russie … tout est parfait.

    Il est vrai que ces justiciers qui rejettent et condamnent le système démocratique expriment leurs idées et leur critiques à partir de pays gérés et gouvernés suivant ce système. Je ne pense pas qu’on puisse critiquer la politique de M. Poutine ou même celle de M. Tebboune tout en habitant à Leningrad ou à Constantine. Quant à celle de M. Xi, c’est même inenvisageable, même à l’étranger.

    En fait, que n’auraient-ils pas dit et écrit, ces « justiciers qui s’expriment au nom de leur principes de manipuler l’opinion publique avec des arrières pensées très politiques » si tous les gouvernants n’avaient pas procédé à une vaccination de masse?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Vaste mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Brahim Merad a opéré, jeudi, après l'accord du Président de la République,...

Les plus populaires

Commentaires récents