29 mai 2024
spot_img
Accueil360°Les Canariens se mobilisent pour "leur pays"

Les Canariens se mobilisent pour « leur pays »

De gigantesques manifestations qui ont eu lieu à travers les sept îles de l’Archipel canarien le 20 avril 2024 ont mobilisé des dizaines de milliers de manifestants. Les manifestants réclament la protection du patrimoine canarien et s’oppose au tourisme de masse.

C’est la Plateforme « Canarias Se Agota » qui a appelé à ces manifestations. C’est la conjugaison des actions de différents collectifs canariens qui mènent des luttes depuis des années pour défendre le pays canarien et s’opposer aux différents projets, notamment touristiques, qui participent de la destruction du pays et de son patrimoine. Dans leur Manifeste de mars 2024 , les initiateurs de la Plateforme disent « Nuestros cuerpos por nuestra Tierra » (Nos corps pour notre Terre).

Dans un entretien à lire sur Tamazgha.fr, Isora Mesa explique les raisons des manifestations du 20 avril ainsi que les revendications des Canariens de la Platefrorme « Canarias Se Agota ».

« Le tourisme de masse aux îles n’est pas la seule raison des manifestations du 20 avril. Nous dénonçons également le modèle touristique imposé par la classe politique et entrepreneuriale depuis plus de 50 ans aux Canaries qui est responsable d’un grave déclin que subit la population, avec les plus hauts taux d’exclusion sociale de l’État espagnol et un niveau élevé de pauvreté, surtout parmi les habitants des zones les plus touristiques.
Aux Canaries, les jeunes consacrent 99 % de leur salaire au paiement du loyer (en trois ans, le montant des loyers ont augmenté jusqu’à quatre fois plus que dans n’importe quelle autre communauté autonome de l’État espagnol) », déclare l’activiste.

Plus grave encore estime Isora Mesa « Lorsque le touriste n’est pas informé de la valeur du territoire qu’il foule, il peut devenir une menace pour le patrimoine (nous avons vu de nombreux sites archéologiques détruits). Mais ce qui nous préoccupe surtout, c’est la classe politique aux Canaries qui devient une menace pour le patrimoine lorsqu’elle ne le valorise pas et elle ne le protège pas. À titre d’exemple, le président des Canaries a eu à déclarer, au sujet de la momie la plus ancienne trouvée aux Canaries (qui présente des traits négroïdes, c’est-à-dire africains) et qui se trouve à Madrid (Musée archéologique national), « qu’elle est mieux conservée là-bas, car nous ne pourrions pas la conserver ici ». Ce type de déclarations révèle que notre classe politique n’est pas capable de conserver notre patrimoine et notre Histoire ».

- Advertisement -

L.M. 

1 COMMENTAIRE

  1. Zero canarien a l’espagnol, effacer le patrimoine matériel et immatériel et pousser les populations à l’exil Tout les moyens sont permis.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents