6 octobre 2022
spot_img
AccueilSociétéLes médecins résidents décident d'abandonner le service minimum

Les médecins résidents décident d’abandonner le service minimum

Réprimés par la police

Les médecins résidents décident d’abandonner le service minimum

Les médecins résidents, en grève depuis quelques jours, ont décidé d’arrêter le service minimum y compris les urgences et la garde, a déclaré le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), dans un communiqué rendu public cet après-midi.

Cette décision a été prise après la répression du rassemblement national organisé par les médecins résidents au centre hospitalo-universitaire Mustapha Pacha à Alger, ce mercredi 3 janvier.

« Aujourd’hui au cours du sit-in national (organisé dans l’enceinte du) CHU Mustapha, des médecins résidents (femmes et  hommes) ont été matraqués et agressés sauvagement par les policiers hautement armés et blindés », note le communiqué. Selon le même document, les affrontements entre les forces de l’ordre et les médecins résidents ont fait de nombreux blessures « graves » dans les rangs des médecins. Des blessures « graves au niveau de la tête, et des fractures diverses », lit-on dans le communiqué.

- Advertisement -

Pour rappel, les principales revendications des médecins concernent le changement du service civil obligatoire. Ils souhaitent globalement avoir le choix des villes vers lesquelles ils sont affectés dans le cadre de ce service.

Les médecins résidents ayant pris part au rassemblement de ce matin comptent porter plainte contre la police. 

 

Auteur
Si Merabet Nour-Eddine

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Algérie : des mots contre des maux, esprit français es-tu là ?

La France a perdu la guerre par « l’épée », elle l’a gagnée par « l’esprit ». En imposant un schéma institutionnel dont la...

Les plus populaires

Commentaires récents