22 mai 2024
spot_img
AccueilA la uneLhadi Ould Ali, président  de la JSK

Lhadi Ould Ali, président  de la JSK

Lhadi Ould Ali a été nommé à la tête du conseil d’administration de la Jeunesse sportive de Kabylie à la place d’Achour Chelloul. Il représentera l’actionnaire majoritaire qui est Mobilis.

Dans la foulée, il serait aussi question de la nomination de Hakim Meddane comme directeur technique à la JSK. L’annonce de l’arrivée de ces nouvelles têtes devrait être faite ce mardi au siège de Mobilis à Alger.

Retour tonitruant pour Lhadi Ould Ali, ancien ministre et ancien directeur de la culture sous l’ère Bouteflika. Limogé en avril 2018, Ould Ali, plusieurs fois directeur de campagne de Bouteflika à Tizi-Ouzou, revient au devant de la scène nationale par le biais du sport.

Selon certaines sources, Lhadi Ould Ali a gardé d’excellents contacts avec Abdelmadjid Tebboune. Homme de réseaux à Tizi-Ouzou, il serait à même de faire face à la camarilla qui paralyse la JSK, selon un fin connaisseur du club kabyle.

Plongée dans une crise inédite depuis le limogeage du tres courageux Cherif Mellal et son emprisonnement, la JSK n’arrive plus à retrouver sa stabilité légendaire dans l’encadrement. Certains voient dans l’emprisonnement arbitraire de Cherif Mellal, une volonté du pouvoir de reprise de main sur ce club emblématique de la Kabylie. Cette nomination d’Ould Ali participera-t-elle aussi de ce plan de contrôle du club par le clan Tebboune?

- Advertisement -

L. M

7 Commentaires

  1. Les KDS se décantent. Quand ils ont essayé de saboter la JSK de l’exterieur en lui changeant de noms a plusieurs reprises ca ne marchait pas. Ils ont alors acheté directement des kabish de service qui se vendaient au prix des cacahuètes pour la saboter de l’intérieur. Ils ont enfin réusssi.

  2. On achève bien les chevaux !
    Cette fois-ci, la JSK, fatiguée de lutter contre ses ennemis, les kds en premier, abandonnée par ses enfants, risque de jeter l’éponge…..

  3. Chronologie du sigle de la JSK depuis sa création à ce jour:
    – 1946 – 1974: Jeunesse sportive de Kabylie
    – 1974 – 1977: Jamiat sari3 Kawkabi (whatever that means!)
    – 1977 – 1987: Jeunesse électronique de Tizi-Ouzou (JET)
    – 1987 – 1989: Jeunesse sportive de Tizi-Ouzou
    – 1989 – 20 avril 2024: Jeunesse sportive de Kabylie (juste retour aux sources)
    – 21 avril 2024: JSKds (bonjour les ténèbres!)
    Comme on voit les tentatives de récupération (destruction) ne datent pas d’hier. Si Boukharouba n’avait pas tiré sa révérence en décembre 1978, on serait peut-être toujours à l’ère de la JET, de la JST ou de tout autre nom d’oiseau d’une galaxie lointaine (kawkabi). Mellal avait voulu que la JSK dispute sa finale de coupe de la confédération (10/07/2021) avec des maillots floqués en Tifinagh. Madjène quant à lui a voulu, on ne sait dans quel dessein, innover en changeant le logo de la JSK. Cachez ce logo, irrespectueux des constances arabo-islamiques nationales, qu’on ne saurait voir lui a-t-on intimé en haut lieu! Chacun son combat, n’est-ce-pas?

  4. Peut-etre que les kabyles vont arreter de guaspiller leur argent dans ce pseudo sport pour idiots et le mettre dans l’apprentissage de leur langue, par example.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Extraits du 4e tome des Mémoires de Saïd Sadi

Les éditions Frantz Fanon annoncent la sortie le 20 avril en Algérie et en France du tome IV des mémoires de Saïd Sadi, l’ancien président du Rassemblement pour...

Les derniers articles

Commentaires récents