9 décembre 2022
spot_img
Accueil360°L'inexplicable condamnation d'Amara Mazi à 20 ans de prison !

L’inexplicable condamnation d’Amara Mazi à 20 ans de prison !

Amara Mazi, enseignant

Amara Mazi, enseignant de physique, a été arrêté le mardi 18 octobre à 9 heures en classe, devant ses élèves au collège, CEM sud à Tizi-Ouzou, annonce le comité national pour la libération des détenus d’opinion.

20 ans de prison ferme. La main lourde du juge de Dar El Deida n’a pas hésité ni frémi pour condamner cet enseignant qui allait à ses cours normalement, sans qu’il sache ce qui se tramait derrière son dos. L’histoire est à peine croyable.

Au moment de l’ouverture du procès du journaliste Mohamed Mouloudj et ses compagnons au niveau du tribunal criminel de première instance de Dar El Beida, Amara Mazi est arrêté à Tizi-Ouzou. Embarqué, il découvre qu’il a été condamné à 20 ans de prison sans qu’il soit au courant. Le comble !

Amara Mazi est cité dans ce dossier et considéré comme en étant en fuite, alors qu’il n’a été jamais convoqué. Décidément, il n’y a que la justice algérienne pour réussir ce genre de pratique ahurissante. Comment est-ce possible dans un pays où la surveillance de la société est devenu un sport national pour les services ?

Nous apprenons qu’il a été condamné par contumace à 20 ans de prison ferme lors d’un procès, à l’issue duquel a eu la libération de deux détenus, Mohamed Mouloudj et Arezki Oulhadj, de son village, Tifilkout (60 km à l’est de Tizi-Ouzou), après que ces derniers ont passé plus d’une année en prison en détention provisoire.

- Advertisement -

Le village Tifilkout, haut lieu de résistance anticoloniale, compte également un autre détenu dopinion, qui est Kamira Nait Sid.

Amara Mazi se trouve actuellement au commissariat de Cavaignac , rapporte le CNLD. Il sera probablement présenté dimanche, le 23 octobre 2020, au tribunal de Ruisseau pour vider son mandat d’arrêt.

Que va-t-il advenir de cet enseignant ? La justice ira-t-elle jusqu’au bout de sa logique répressive ?

L.M.

ARTICLES SIMILAIRES

3 Commentaires

  1. C’est les années Boumediene qui sont de retour. Bientôt un cap Sihali ou que sais-je encore. Les algériens ont regagné leur silence.

    • C’est pire. Jamais on a eu une telle algérie si oppressive et si militarisée a tel point qu’on se croirait en Corée du Nord. Une dictature ou les généraux sont en train de s’occuper de tout meme de la remise des prix aux sportifs !!!

  2. Carnaval fi palais de (in)justice. Qawa dhariba à l’oeuvre. Des condamnations à tort et à travers. Exit le droit, bienvenues les mascarades: 10 ans par ci, 20 ans par là, perpétuité et peine capitale sans délit prouvé. La perle XXXL: contumace pour enseignant qui continue d’enseigner au vu et au su de tout le monde sauf de ceux qui l’ont condamné. La foire aux cancres version Tebboune & Co. Devant elle, la version de Jean-Charles ne fait vraiment pas le poids. Les bêtises en frak comme dirait le ministre de la pénurie et de la chaîne.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Eloge à la laïcité

Depuis plusieurs jours (voire des semaines) je suis atterré par la façon dont notre environnement social et politique dans le « monde occidental »...

Les plus populaires

Commentaires récents