25 mai 2024
spot_img
AccueilIdéeL’insurrection du 22 février 2019

L’insurrection du 22 février 2019

TRIBUNE

L’insurrection du 22 février 2019

Chaque génération régénère ses propres forces ,sa propre dynamique ,ses propres leaders ,ses propres ressources.

Même si elle s’abreuve du passé et de ses symboles, elle met en avant ses propres revendications en s’inspirant des nouvelles réalités, des nouvelles situations politiques pour combattre les pressions, le favoritisme, le despotisme, l’autoritarisme, les répressions et créer de son énergie intarissable et sans cesse renouvelées ,des conditions de résistance pour triompher des privilèges, des contraintes, du parasitisme, de l’étouffement des initiatives, par des forces occultes qui empêchent le pays de progresser parce que menacé d’immobilisme et sclérose.

Le mouvement du 22 février 2019 est une véritable insurrection de masse, pacifique et porteuse de vertus et enseignements de tous ordres et de tous aspects .Non pas par des discours qui lassent, mais par des slogans amplement révélateurs qui met au jour le niveau de conscience et maturité de notre magnifique et adorable jeunesse.

Emblème national entre les mains, elle est parvenue à humilier tout un régime qui s’est comporté honteusement dans la gestion des affaires publiques en instaurant la corruption à grandes échelles.

- Advertisement -

L’insurrection du 22 février 2019, de tout un peuple et de toute une jeunesse fière et enthousiaste, est prometteuse d’un réconfortant avenir dans le pays, c’est un mouvement qui s’inscrit dans l’évolution d’une société dans la marche naturelle d’une histoire et qui fait de la dignité et de la liberté des vertus cardinales.

Pour une fois dans l’histoire d’indépendance de l’Algérie, on prend acte que la jeunesse algérienne n’est pas timorée et hésitante mais, grâce à son défi, son courage et son enthousiasme, elle est parvenue à ébranler tout un régime et un gouvernement habitués à gérer les affaires du pays dans la clandestinité en croyant la tenir à l’écart,  comme à l’accoutumée, par leurs discours creux, médiocre démobilisant, et le mépris.

Quand des ministres ou des walis sont contraints à prendre la fuite hués et conspués par des citoyens .c’est bel et bien les signes probants et annonciateurs de la fin d’un régime.

Auteur
Khadidja Belkhodja, membre de la direction nationale du MDS

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents