2 février 2023
spot_img
AccueilPolitiqueL’interpellation de Younes Adli vise aussi la Kabylie

L’interpellation de Younes Adli vise aussi la Kabylie

Younes Adli

La répression visant des intellectuels, écrivains et journalistes continue dans l’Algérie de Tebboune-Chanegriha. Après l’arrestation du journaliste Ihsane El Kadi, c’est l’historien et chercheur, Younes Adli, qui a été visé. 

Interpellé par la gendarmerie puis relâché, il a été interdit d’animer sa conférence autour de l’organisation sociologique des villages kabyles.

L’arrestation samedi 24 décembre 2022, par la gendarmerie de Sidi Aich, dans wilaya de Béjaïa, de l’historien, Younes Adli, soulève de juste plusieurs questions. Car elle vise avant tout la Kabylie et tout ce qu’elle représente comme identité et lutte pour la démocratie et la pluralité en Algérie.

L’interpellation de Younès Adli s’inscrit en vrai dans la nouvelle politique « zéro Kabyle » lancée par le défunt Ahmed Gaïd Salah. Elle se veut une attaque en règle visant à intimider la Kabylie et tous les intellectuels de cette région. Interdire un historien de parler, de voyager c’est interdire ce qu’il véhicule.

- Advertisement -

Au-delà du cas symptomatique de l’historien Younès Adli, plusieurs conférences et rencontres ont été frappées d’interdiction en Kabylie. Depuis le surgissement du Hirak/Tanekra, le pouvoir s’est employé à interdire les cafés littéraires, les conférences dans cette région frondeuse. Ces mesures d’interdictions des activités culturelles sont un prolongement de la criminalisation de la politique instaurée par le régime depuis la présidentielle de décembre 2019.

Les faits

Younès Adli était invité officiellement à animer un débat autour de l’organisation sociologique des villages kabyles dans le cadre d’une table ronde sur le thème de tadjmaat, qui était à son tour interdite par les services de sécurité. Le président de l’assemblée populaire de Sidi Aich avait donné un avis favorable à sa tenue avant que la daïra n’intervienne pour l’interdire sans doute sur instruction en haut lieu.

Cette rencontre culturelle a été organisée par l’association Tighri n Bgayet en collaboration avec les associations Agraw, Tafat U Fellah, Racines et traditions et Tafat n Laaziv.

Dans la foulée de son interpellation, Younes Adli est également frappé par une interdiction de quitter le territoire.

Yacine K.

 

ARTICLES SIMILAIRES

7 Commentaires

Comments are closed.

Les plus lus

Dissolution de la LADDH : l’APS épinglée pour délit de « désinformation »

La dissolution en catimini de la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme (LADDH) par voie de justice continue de susciter la controverse. Face...

Les plus populaires

Commentaires récents