10 décembre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueMais à qui va-t-il s'adresser ?

Mais à qui va-t-il s’adresser ?

Emmanuel Macron à Alger

Mais à qui va-t-il s’adresser ?

Brigitte et Emmanuel Macron se rendront mercredi en Algérie pour une visite. Crédit photo : François Navarro.

Il n’aura pas le luxe de la discrétion ni la coquetterie du langage diplomatique. Emmanuel Macron en a trop dit hier pour ne rien dire aujourd’hui à Alger. Mais à qui va-t-il s’adresser ? A Bouteflika et à son clan, isolés sur le plan International et qui ne demandent pas mieux que d’entendre quelques flatteries de la bouche d’un président qui est, en apparence du moins, leur antithèse : Il est jeune, ils sont vieux, il est de cette époque, ils sont d’un temps révolu, et là des idées pour l’avenir, ils regardent dans le rétroviseur, il est élu démocratiquement, ils sont illégitimes.

On peut supposer que Macron est trop intelligent pour se compromettre avec un clan qui tient le pays en otage et qui ne rêve que de leadership dans un Maghreb et dans un continent qui avancent sans eux et pour lesquels ils n’ont aucun projet. Mais en politique, surtout la politique du commerce et de l’argent, il ne faut jamais jurer de rien. Les dirigeants algériens doivent attendre certainement Emmanuel Macron avec quelques contrats suffisamment persuasifs. Ainsi conçoivent-ils la politique et l’exercice du pouvoir.

- Advertisement -

Alors Macron va-t-il parler au nom d’une France pérenne et traditionnel berceau des droits de l’homme ou au nom de la France repliée sur ses registres de comptabilité ? Les Algériens, affligés par le triste spectacle offert par les trois présidents qui ont précédé Macron à l’Élysée, veulent bien croire que, pour une fois, il ne viendra pas de Paris un soutien, un de plus, à ces bandes d’assoiffés de pouvoir qui compromettent l’avenir du pays, avec, il faut le dire, le soutien des dirigeants français.

Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont négocié la France des Lumières contre la France d’Alstom. C’est ainsi, paraît-il, que se pratique la politique aujourd’hui. Emmanuel Macron a la balle dans son camp.

Auteur
Mohamed Benchicou

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Hamou Boumedine, un homme libre

Après 18 mois d'une détention arbitraire, Hamou Boumedine, coordinateur du Rassemblement pour la Kabylie, a été acquitté par le tribunal criminel de Dar El...

Les plus populaires

Commentaires récents