19 mai 2024
spot_img
Accueil360°Me Toufik Belala victimes de pressions judiciaires

Me Toufik Belala victimes de pressions judiciaires

Maître Toufik Belala, un des avocats engagés dans la défense des détenus d’opinion et victimes de la répression, subit depuis plusieurs semaines des pressions de la part de l’institution judiciaire.

« Solidarité indéfectible avec mon confrère et ami maitre Toufik Belala qui vient d’être convoqué pour la deuxième fois par la gendarmerie nationale », annonce Me Fetta Sadat dans un post Facebook.

La même avocate également très engagée dans la lutte contre la répression estime que « l’avocat se doit de bénéficier des garanties et protections dans le libre exercice de sa profession et ce afin de permettre à la justice d’assurer sa mission, celle de protéger la société, les libertés et les droits des citoyens ».

Maître Fetta ajoute que « c’est une condition incontournable pour l’effectivité de ces principes consacrés par la loi fondamentale du pays et pour la mise en place d’ un Etat de droit. »

Malheureusement, on en est loin. Me Sofiane Ouali a lui aussi subi les convocations de juges suite à son engagement auprès des victimes de la répression. Cet avocat a été entendu par la brigade de cybercriminalité. Rien que ça !

- Advertisement -

Avec la dissolution de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme, plus aucune organisation en Algérie ne s’élève contre l’arbitraire et les arrestations continues d’activistes pacifiques. Un climat de terreur est imposé depuis la mise en échec des manifestations du Hirak. Plus de 260 détenus d’opinion croupissent dans les prisons algériennes. Un nombre indéterminé de citoyens sont placés sous interdiction de quitter le territoire national sans aucune décision judiciaire ne vienne matérialiser cet acte.

S. A.

4 Commentaires

  1. Etat terroriste !

    Voila l’expression simple et complete que doivent prendre des revendications et accusations des organisations de denonciation de la tyrannie que subit une partie des algeriens.

  2. Si je comprends en Algérie l’avocat est fonctionnaire de l’état même s’il n’est pas par celui là, j’ai toujours cru qu’un avocat est pour la défense de tous les citoyens et qu’il vit avec ce que son client le paye en plus il est le représentant du droit écrit par l’état, alors pourquoi l’embêter si son travail est de défendre tous les citoyens,en ce cas là il faut supprimer le métier d’avocat et faire comme chez les bedoins une assemblée de chioukhs qui jugent selon leurs pensées,tu acceptes ou pas la sentence est tombée ne cherche pas a comprendre, voilà on dira que l’Algérie a reculée de 100 ans.

    • Non, c’est le regime de l’indigenat. Quand c’est le gouvernement qui t’accuse et que tu n’as pas les moyens d’un avocat prive’, le gouvernement doit t’en fournir un, en Pro Bono. Si tu te defends toi-meme, tu en Pro Se.

  3. Un pouvoir criminel en conflit avec le monde entier à commencer par son peuple,,cette bande de mafia des généraux doit se poser la question,où sont el kaddafi,Ali ben ali,saddam hocine ,kcabranw gaid fayeh etc….le jour viendra ou vous allez rendre des comptes vous et vos familles

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents