26 novembre 2022
spot_img
Accueil360°Nouveau stade de Tizi-Ouzou : "Anomalies et retard"

Nouveau stade de Tizi-Ouzou : « Anomalies et retard »

Stade de Tizi Ouzou

Le  nouveau stade de Tizi-Ouzou dont on annonce la fin des travaux pour le début de l’année 2023 comporte-t-il des malfaçons et des défauts de réalisation ? 

Oui, à en croire des élus de l’APW de Tizi-Ouzou, notamment Smail Benhamna, Baha Mehdi ainsi que Kammour Amirouche qui viennent d’effectuer une sortie inopinée, lundi 20 novembre 2022, sur le chantier du nouveau stade. « Le nouveau stade de Tizi Ouzou est en piteux état après la pluie » de ces derniers  jours, déplorent ces élus. « Le constat établi sur place est alarmant », lit-on dans un statut publié sur la page Facebook de Smail Benhamna qui était à la tête de la délégation des élus en sa qualité de président de la Commission en charge des Sports, de la Culture, de la Jeunesse et des Affaires sociales de l’APW.

En plus du retard accusé dans l’avancement des travaux, des anomalies ont été identifiées  par les représentants de l’institution  élue. « Les travaux du stade d’athlétisme n’avancent pas et ne sont qu’à un taux de 60%. Des infiltrations sont enregistrées sous les tribunes. Le stade de réplique est au niveau du début des travaux », dit en substance la publication.

Plus alarmiste, les élus ajoutent : « Le stade principal est un véritable marécage car les eaux pluviales ne sont pas évacuées. La toiture du stade est telle un tamis (infiltration à outrance). Certains sièges des tribunes rejetées par la commission jeunesse et sport du mandat passé sont maintenus ». Rien ne va donc !

La piscine, la salle OMS et l’hôtel qui font partie des lots  prévus dans la nomenclature du projet « sont supprimés », signalent les représentants de l’APW qui reviennent avec une seule satisfaction  de leur visite : « Le bon taux d’avancement des VRD qui sont à 90%. » Et de nuancer : »Beaucoup reste à faire dans ce projet fort attendu par toute la région ».

- Advertisement -

Ces élus contredisent ainsi les projections optimistes du ministre de l’Habitat et de la ville, Mohamed Tarek Belaribi dont les visites d’inspection du chantier ne se comptent plus depuis le mois de juillet dernier.

Lors de sa visite nocturne (!!!) effectuée le 14 novembre dernier, au niveau du chantier du complexe sportif de Tizi-Ouzou, le ministre Tarek  Bellaribi a annoncé officiellement la fin des travaux des VRD et la pose des chaises ainsi que des écrans géants et la mise en fonction de l’éclairage du stade principal. Il a ajouté que le taux d’avancement des travaux envoisine les 90%. Ce qui renforce, selon lui, l’espoir de réceptionner l’ensemble de l’enceinte sportive au début de l’année 2023. Mais voilà que ces augustes prédictions sont remises en cause ! Qui en est le fautif ? Le ministre ou ceux qui lui ont soufflé à l’oreille cette déclaration ?

Un constat positif relayé par le wali de Tizi-Ouzou. Lors de son récent passage sur les ondes de Radio Tizi-Ouzou, Djillali Doumi ne tarissait pas d’éloge sur la qualité  de l’édifice annonçant sa réception pour le début de l’année prochaine.

Signalons que  la sortie « inopinée » du président de la Commission en charge des Sports, de la Culture, de la Jeunesse et des Affaires sociales et de ses trois collègues de APW   intervient quatre jours après la (énième, ndlr) sortie  nocturne, non annoncée  et qui ne revêt aucun caractère officiel du ministre de l’Habitat  et de la ville pour superviser l’avancement  du chantier.

Faut-il y voir un signe de dépit de la part de ces représentants de l’assemblée populaire de wilaya qui entendent de la sorte protester contre leur mise à l’écart dans  la conduite du projet ?

Notre intuition peut-être corroborée par l’attitude du P/APW, Mohamed Klaleche, qui, lui aussi, a dû improviser une visite inopinée juste après la première virée nocturne et non annoncée, la première du genre effectuée par le Ministre Belarbi, au mois de juillet dernier. Une visite, celle du représentant du gouvernement, qui a eu pour effet de relancer de façon spectaculaire les travaux du complexe sportif qui étaient en souffrance depuis plusieurs mois.

Samia Ait Iqbal 

ARTICLES SIMILAIRES

2 Commentaires

  1. Ce fameux stade de Tizi Ouzou début des travaux en 2010 et pas encore terminé ! Pour l’instant il coûte le même prix que l’allianz Arena de Munich en ayant une capacité de public moins importante !
    Pour info : le stade de Munich a été construit en 3 ans et c’est un chef d’oeuvre architectural !
    Avec cette somme dépensée, le stade de Tizi Ouzou doit être beaucoup plus beau que celui de Munich ! Ce sont des Algériens, des chinois, des Turcs qui ont construit ce stade ! La main d’oeuvre est, tout de même, moins chère que les Allemands !

  2. Momo,

    PLF 2023 voté à l’unanimité , augmentation du BUD de fonctionnement de 26,9% et de 2,9% pour l’équipement, chercher l’erreur! Comment construire un pays avec un investissement qui ne représente même pas 50% du BUD de fonctionnement. Même les tous pays nous livrent leurs matériels technologique,(voir livraison militaire IMIRATI) nous, plus de 60 ans après l’indépendance en cherche encore une langue à adopter car les nôtres ne sont pas assez fun ou orientales

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Mondial 2022 : l’Arabie saoudite crée la surprise et bat l’Argentine 2-1

La sélection de l'Arabie saoudite de football a créé une véritable surprise, en battant mardi l'Argentine 2-1 (mi-temps : 0-1), en match disputé au...

Les plus populaires

Commentaires récents