16 juillet 2024
spot_img
AccueilA la uneOn m’a dit que j’étais Arabe et musulman !

On m’a dit que j’étais Arabe et musulman !

Je n’avais pourtant rien demandé, moi ! On m’avait appelé Boumediene, j’aime bien. Le souci aura été plus tard avec une espèce d’escogriffe psychopathe du micro qui le portait également.

On m’avait fait apprendre une langue en me disant qu’elle s’écrivait de gauche à droite. Soudainement, sans que personne ne m’en n’ait expliqué la raison, on m’a dit « non, en fait, c’est une autre langue qui est ta racine ». Et voilà que ces fous se sont mis à me faire écrire de droite à gauche.

Mais le plus étonnant, ce qui m’a toujours le plus intrigué et dont je n’ai jamais eu l’explication était un rite qui nous tombait sur la tête une fois par an, pendant un mois. Il fallait qu’ils regardent la lune et, de grands scientifiques avaient un doute qui durait une journée pour savoir si la lune avait la bonne dimension.

Puis, lorsque la lune avait donné le top du départ, une gigantesque hystérie s’emparait des foules. Ils s’interdisaient de manger pendant la journée et se goinfraient le soir venu, lorsqu’un type avait fini de brailler à la radio.

Étonnant ce qu’a été ma vie. Je proposerais le script à Hollywood, ils le refuseraient pour cause d’extravagance loufoque.

- Advertisement -

Ils me faisaient des cadeaux et me donnaient des sous le jour d’une fête qu’ils appelaient l’Aïd, ça, j’aimais. Il parait que c’est l’histoire d’un homme qui avait entendu une voix dans son sommeil qui lui aurait demandé d’aller sur une colline pour égorger son fils. Le pire est qu’il était vraiment parti pour le faire au petit matin.

Lorsque je voyais ce pauvre mouton se faire égorger ce jour-là, j’avais l’impression qu’il nous disait : « Il n’aurait pas pu égorger son fils comme on le lui avait demandé, cela m’aurait sauvé ! ».

Puis on m’a dit qu’un bon musulman devait se mettre à genoux et lever ses yeux pour demander la grâce d’une ombre qui ne se montrait jamais. Moi, je ne comprenais pas pourquoi ils regardaient le plafond pour implorer cette ombre puis se prosterner au sol. Je ne les ai jamais vus regarder en face, jamais.

Cette curieuse façon de regarder le plafond, je l’avais connu à trois ans lorsqu’un coiffeur, qui n’avait certainement pas le diplôme de chirurgien, m’avait demandé de regarder le plafond. Sournoisement il me coupa l’un de mes attributs intime.

À chaque fois que j’étais en face de cette foule qui regardait le plafond, j’avais envie de les avertir : « Faites gaffe, il y a toujours un coiffeur dissimulé dans la foule ».

On m’avait aussi raconté l’histoire de grand-père Adam, notre ancêtre commun, il faut dire que la polygamie est une coutume dans notre grande famille. C’était un délinquant à qui on doit d’être dans l’expiation éternelle d’une faute originelle.

La honte de la famille car il avait chapardé une pomme au propriétaire du champ. Je me suis toujours dit que nous avions eu de la chance que grand-père Adam ne lui avait pas piqué sa carte bancaire. Vous rendez-vous compte de l’échelle d’expiation qui aurait été la nôtre ?

Ensuite, on m’avait dit souvent de me redresser en écoutant une musique, toujours la même. C’est vrai qu’il n’y avait pas You Tube à l’époque. On m’avait dit que c’était l’hymne national. Franchement, j’ai assez de sens musical pour choisir ma musique, non ?

Quant au drapeau qui flottait sur tous les frontons des lieux publics et sur la DS du grand escogriffe psychopathe, quel est le cabinet de design qui avait été chargé de le concevoir ? Chacun ses goûts.

Et pendant toute cette période on m’a répété inlassablement que j’étais Algérien. Je ne sais pas vraiment ce que cela voulait dire, on peut très bien vivre sans qu’on décide pour vous ce que vous devez être.

Très jeune, j’ai découvert que dans de ce pays qu’on m’a attribué sans que je ne demande rien comptait dans ses rangs d’autres malheureuses victimes à qui on avait exigé, eux-aussi, d’écrire de droite à gauche. Et de leur dire que la nouvelle langue venue d’une autre contrée embourbée dans sa recherche d’identité, le Moyen-Orient, était celle de leurs racines. Je me suis toujours questionné sur cette incongruité envers ceux qui en avaient déjà une, transmise maternellement.

Et puis surtout, les impôts et taxes étaient démesurés. D’abord il fallait contribuer aux associations pour les nécessiteux qu’on appelait des enfants chouhadas. Le prix des larmes de ces malheureux était fort. Pourtant, à voir leurs énormes maisons et voitures, on se demande s’il n’y aurait pas erreur sur les bénéficiaires.

Puis, on nous demande de payer encore, cette fois-ci par le service militaire. C’est fou ce qu’il fallait payer pour un bout de tissu, une musique et cinq séances par jour de yoga, en courbette et imploration du plafond. Pour le service militaire, ils pouvaient toujours compter sur moi pour le faire, quarante-neuf ans qu’ils m’attendent.

Comment j’ai pu résister dans cet asile de fous à ciel ouvert (cette expression juste est connue de tous) ? Tout simplement par des parents qui n’ont jamais tenté, pas même une seule fois, à m’imposer ce que je suis, ni à m’enrôler dans la secte des adeptes qui regardent les plafonds ni à quoi que ce soit, sinon à faire mes devoirs et rentrer tôt.

Ils m’ont permis, à grands sacrifices, de bénéficier d’une éducation et d’une formation à un esprit critique solide qui me permettait de construire un barrage hermétique contre l’invasion et le bruit assourdissant de ces délurés.

S’ils avaient voulu reprendre leur esprit, au moins l’instant d’une courte lucidité, je leur aurais dit que cette terre gorgée de soleil qui m’avait vu naître, je l’aime désespérément et malgré tout ce cauchemar qu’ils m’ont fait subir, ces débiles mentaux.

Boumediene Sid Lakhdar

25 Commentaires

  1. Putain, ce bordel ou tu vis a besoin d’une sacre’e guerre. J’ai failli tomber de ma chaise quand j’ai appris qu’au 2eme jour de guerre la guarde republicaine de si hocine bouchlaghem s’est tendue. Les journalistes embedded qui allait avec les tropes postaient des photos de rangs de 100 de soldats Irakiens a plat-ventre leurs armes devant sur le sol, leurs chars derriere. Ces mouh rajlettes qui terrorisaient tout le monde avant . . . Tiens l’autre boukharouba, pas toi, etait champion d’a plt-ventre, au moindre bruit. Il a passe’ pas mal de temps en Orient parait-il… Te rend-tu compte que si ces cons avaient essaye’ le laisser ce pays se developer, ils auraient eut beaucoup plus a voler ???
    Tu veux savoir ce que la traductrice a dit a biden venant de boukhnouna? « Appele-moi et dis-moi son of a bitch et j’enverrais 5 millions de dollars a ton fils. » C’est ce que faisait le vieux Joes avec tous les dictateurs. Je me demande ce qu’il dit aux Mullahs, parce qu’il semble supporter.

  2. Un article nauséabond qui vient des profondeurs des égoûts vomi par un égocentrique athée et raciste qui ne croit en rien sauf en sa misérable personne.

  3. C’est bizarre que les éditeurs de Sansal et de Kamal Daoud ne t’on pas encore repéré. Je te vois déjà couronné par une pluie de prix. Comparait le symbole du sacrifice d’un peuple tourné à l’esclavage par ta maternelle Fafa, à un chiffon te voudra un best-seller surement.

  4. Bien dit et fidèle à vous-même. Très bon article, d’autant que j’ai l’impression, qu’est que je dis , plutôt la certitude que j’avais vécu dans la même prison à ciel ouvert dans ma région amazighe Kabylie avant d’être déraciné et transféré ailleurs, dans une région arabophono- musulmane pour y être interné cette fois-ci ci dans un hôpital psychiatrique à ciel ouvert là -aussi. C’est la que j’ai perdu Yemma , Vava, les i3ssasen n tmurt et le culte de mes ancêtres, en m’expliquant que j’ offense quelqu’un, mais qui invisible à l’œil nu avec mes pratiques d’autres temps, et que si je ne me révise pas, en quittant la prison a ciel ouvert et l’hôpital psychiatrique à ciel, je me retrouve à répondre de mes gestes et comportements devant Leur invisible qui m’enverras cette fois dans une autre prison appelée Enfer. Allez comprendre ce Charabiya si vous êtes censé et doué d’un sens de discernement ? Décidément cet invisible à un Pouvoir hors normes. Voyez-vous, comme vous on m’a d’abord donné un nom plus faux que façons, ensuite on m’a appris aussi à écrire de Droite à Gauche, mais en me spécifiant bien que ceux et celles qui écrivent de Gauche à Droite ( côté coeur) sont mes ennemis. A la fin du compte, comme je suis irrécupérable par l’invisible, on me rend la vie infernale jusqu’au jour de mon évasion. Là aussi j’ai retrouvé les adeptes de cet lnvisible chez ceux et celles qui écrivent de Droite à Gauche et qu’ils appellent les Koufars, mais profitent de leur côté bon coeur. Voyez-vous Mr. Laxdar, votre exorcisme aide les autres à faire pareil et surtout à se réveiller, car si c’est catastrophique pour l’ancienne génération, c’est désastreux pour les nouvelles générations. Win iddan idda nekni n3edda.

    • Oui, je me demande même si ce n’est pas pire pour la nouvelle génération.
      On a vécu tout les deux dans ce grand asile à ciel ouvert.
      Ces débiles mentaux m’ont bousillé ma vie et fait aussi trembler la votre.
      Mais on les aura, si ce n’est pas nous, d’autres.
      Amitiés

    • J’en doute ! Arretez d’etaler des infos de quoi vous profiler. Car ca invite les autres, peut-etre moins vigilants, a s’exposer – Deja que le google de MDR et d’autres logiciels invisible cependent sur votre machine, font suffisemment de collection d’information. S’il y a des betes a tracker c’est les kelwachs qu’ils envoient comme pseudo-services consulaires et biensur les KDS, qui souvent s’invitent a parler au nom des kabyles sans en etre invite’s. D’ailleurs, la Notion de DELEGUE'(e) elle-meme est une Khra dans la tradition Kabyle. Nos ancestres ont des Porte-paroles mais pas des delegue’s. Il y a une petite nuance. Un(e) Delegue'(e) decide/negotie a la place d’autres, un porte-parole ne fait que de la transmission – el facteur.

      • La provocation est une des techniques des ikelouachen pour profiler. Je vous retourne l’argument.
        La seule chose que je m’impose ici est la correction et je continuerai d’écrire des commentaires quand ça me chante Monsieur le Censeur.

  5. Complément stéréotypé, très facile de critiquer et de jouer au philosophe di grignes rien. Vous proposez quoi pour changer tout ça ? Ha oui j’ai lu un commentaire d une guerre mdr donc en gros on critique un pays et son gouvernement de dictature mais la solution est de
    Créer le chaos pour solutionner la situation. L’asile de fou vous l’avez créer vous l’alimenter et vous le fournissez. Le Kabyle,l’arabe ou autre comme vous en Algérie et un problème grave un poison pour le pays ou il est. Si vous vouliez vivre ailleurs il fallait prendre une bouée comme vos frères et cracher votre venins en Europe. En même temps vois bien le résultat il a fallut 30 ans de vous pour que la France passe à l’extrême
    Droite, que le monde déteste l’Algérie bref critiquée sans solution revient à appeler le vent pour crée rêve ce que vous faites très très bien mais un pays pour changé à besoin de réalité même si c’est un asile de fou selon vous, car je suppose que vous savez tout vous avez le
    Solutions et connaissez tout et les
    Arabes sont des sauvages barbes qui épient 5 fois par jours sans réfléchir. Bravo désolée
    J’avais oublier l’enfer c’est les
    Autre

  6. Boulediene, il me semble, est un saint patron de la cité de Tlemcen ou Oran, je ne suis pas sûr. En d’autre termes, une déclinaison de l’antique dieu de la cité. Le nom garde et la position gardent encore de traits de la véritable culture commune nord-africaine … et méditerranéenne.
    Je ne sais ce qu’a poussé Bouxerruba à se rebaptiser Boumediene (comme nom de guerre mais en Tunisie je crois ou nom de guerre mais après la guerre) ; il est fort probable qu’il ne connaît pas le poids de ce que ces noms de personnages vénérés représentent.

    • Il ne connaissait rien, cet abruti.
      Cela doit être à Tlemcen car c’est la ville de Sidi Boumédiene.
      C’est ma grand-mère de Tlemcen qui m’a donné ce nom en mémoire de son fils décédé jeune (mon oncle).

  7. Ils dansent avec 2 pieds. Si l’un ne marche pas ils utilisent l’autre. L’islamo-baathisme.
    Le probleme est que ceux qui sont seulement musulmans mais pas arabes sont des etres de deuxieme categorie.
    Un outil qui t’aide a rejeter tesorigines pour accepter d’etre quelqu’un d’autre et qui marche toujours en 2024.
    Et dire qu’ils sont betes et oignirants !

  8. Franchement, ce ne sont pas les Saints ou leurs Croyances, faits noms, etc. qui sont PROBLEME. C’est ce qu’on en fait aujourd’hui-meme. Il y a une population de pas moins de 10 Millions de personnes en Algerie, le double de pas-mal de pays Europeens. Posez la question sur les projets de quelconque jeune de 15 a 35 ans? Vous aurez la meme reponse: Deguager pour aller faire je ne sais quoi ailleur !!!
    C’est ca, la vraie et seule question d’actualite’, aujourd’hui. Plus que pertinente, elle est persistante, des lors qu’elle se pose un peu partout dans le monde des qu’elle se pose en Kabylie. Car, elle resonne ou du moins DOIT RESONNER partout ou se trouve le moindre Kabyle quelque-part dans le monde.
    Quel spectre !!! 20 ans ! toute une generation.
    Ce que vous exposez si Laxdar sont des symptomes d’une condition, pas les causes.
    Vous connaissez aussi bien que quiconque qui visite ce site/publication le dicton « Un probleme bien pose’ est un probleme quasi-resolu. »
    Cette nuance est bien apparue dans la saga bouleshoul. Relisez tous les commentaires et vous verrez combien se sont eloigne’s de la seule accusation valide, que se soit sur le plan moraliste que juridique. Ce qui a certainnement echappe’ ou plutot qui est etranger a la culture bouleshoul-iene. Il a suppose'(hypothese)
    1. une personne (femelle), – pas une idee, tradition ou autre attribut quelconque,
    2.precise que ce n’est pas un tel attribut tel le relief, geographie, etc. qui le derange, mais
    3. L’expression du sentiment d’appartenance et de son Identite’, qui est multi-dimentiennel c.a.d. Ethnique.
    Il a dresse’ un PROFILE !
    4. Il decrit qu’une telle personne, c.a.d. des Millions de Kabyles, MERITENT SON MEPRIS.
    Crime et Chatiment.

    Combien de commentateurs se sont eguare’s a speculer dans son caracter/personnalite’ et je ne sais quoi, les comment et pourquoi…
    Il se dit intello et c’est donc bien reflechi, ou alors il ne l’est pas et le doute sur le travail qui lui est attribue’ est DUSCUTABLE. Parce que ce BIDULE n’arrete pas de crier son identification avec sa femme et sa mere sur tous les ecrans.

    Puis signe et persiste, a travers ce que vous avez publie’ comme « excuses » – Qui n’est rien d’autre qu’une insulte qui suit et confirme/signe son agression.

    Une plainte sera introduite ici aux USA, car je suis Kabyle-Americain, et me demande POURQUOI une n’a pas encore ete’ introduite en France. Le minimum qui l’attend est quelques semaines en cellule, car son proces prendrait quelque temps avant d’etre programme’ et il presente un risque de fuite, pour enfin devoir racquer pour les frais de ma guarde rapproche’e quand je voyage comme en France ou ca pillule de Khawteks de France.

    Enfin, un pote journaliste Americano cherche a rentrer en contact avec ses editeurs. certainnement pas elle.

  9. Et alors tu es arabe et musulman, qu’est ce tu as fait pour ne pas l’être !au contraire tu as servir pour survivre pour faire l’affaire de ceux qui ont fait de toi ce que tu es.
    Le zaimisme a acoucher de l’intelligence au service de l’ignorance….. j’ai vu des sigles amazi& sur les portes des restaurants juste pour vendre le couscous….. dans la même montagne Mbarek et abbane, ainsi krim et marbah, et maintenant djebbar et Ferhat…. larbaa témoigne du silence de Tabou et de la candidature du FFS et De RCD
    C’est bizarre ce voisinage qui m’a poussé vers l’exil.
    Le mal vient du kabyle qui refuse son frère et le narcissisme continue a servire l’ennemi pour se maintenir….

  10. Je me souviens comme si cela datait d hier.
    Mon oncle me raconta son expulsion de l école primaire ; il fut exclu car il a contesté l’axiome colonial ( nos ancêtre les gaulois)
    Mais on était colonisé
    Somme nous TOUJOURS COLONISÉ ?

    MOI MES ANCÊTRES C’EST
    Saint Augustin
    Massinissa
    Juba II
    Jughurtha
    ..

    …….

    ……

  11. Les croyants ignorants se servent des dogmes établis par des intellectuels grands manipulateurs pour imposer aux pauvres esprits les pires souffrances et privations à travers de prophétes et dieux imaginaires car inventés par les religieux pour assoir leur pouvoir et profiter de tout ce que la nature offre au dépens de leurs serviteurs. Qui connait la nature de dieu dans tout se fait en son nom? A-t-il vraiment besoin de messagers s’il existait?…Croire est une chose mais avaler n’importe quoi est plus que servile. Les pseudo croyants ,menteurs ,voleurs,manipulateurs,ce soucient plus de l’imaginaire que de leur liberté dont il ne prononce jamais le nom. Ce n’est pas un hasard si les moutons ne se soucient que d’accroître le troupeau au nom de dieu qu’ils insultent au quotidien. C’est cela être un bon religieux. Il ne savent même pas le différence entre la spiritualité et la pratique dogmatique qui les rend esclaves et bourreaux à la fois. Bonne fête les moutons!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents