26 septembre 2022
spot_img
AccueilMise en avantOpération de chaises musicales au gouvernement Tebboune

Opération de chaises musicales au gouvernement Tebboune

Kamel Beldjoud
Kamel Beldjoud a trouvé le ministère des Transports comme parachute.

Abdelmadjid Tebboune a nommé jeudi un nouveau ministre de l’Intérieur à la faveur d’un remaniement ministériel restreint.

Kamel Beldjoud rétrogradé à un autre ministère. L’homme a été incapable, comme de nombreux autres, de mener à bien les affaires de ce département sensible.

Brahim Merad, qui occupait le poste de Médiateur de la République, a été nommé ministre de l’Intérieur, en remplacement de Kamel Beldjoud, qui a hérité du ministère des Transports, selon un communiqué de la présidence. Ce dernier semble une voie de repêchage au peu enviable Beldjoud.

Glabalement, Tebboune a démenti tous les pronostics et fait dans une opération de chaises musicales. Le premier ministre reste et semble avoir la confiance du chef de l’Etat. Les autres ministères clefs – Affaires étrangères, Justice, Energie et Finances – conservent leurs titulaires.

Malgré la grande instabilité dans les départements, Tebboune maintient l’ossature globale jusqu’à la prochaine incartade.

- Advertisement -

Ce remaniement a vu également le départ du ministre de la Santé Abderahmane Benbouzid, en poste depuis janvier 2020, remplacé par Abdelhak Saihi qui était auparavant secrétaire général de ce département ministériel. Abderahmane Benbouzid a brillé par son incompétence à gérer mais aussi à apporter des réponses concrètes et réalistes à la Santé. Sa dernière sortie concernant la démolition de l’hôpital Mustapha Bacha a fait beaucoup sourire les Algériens. L’ex-ministre préconise la démolition de cette institution hospitalière alors même que l’Algérie souffre du manque d’hôpitaux.

Benbouzid s’est autorisé à parler de constructions verticales pour justifier cette inconséquence !

Une nouvelle figure fait son apparition dans le nouveau gouvernement: Lakhdar Rekhroukh est nommé aux Travaux publics et Infrastructures après avoir dirigé depuis 2002 le premier groupe public de BTP en Algérie, Cosider.

L.M./AFP

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

  1. Opération de chaises musicales avec à la clé une musique qui fait mal aux oreilles. Avancez vers l’arrière, il y a encore beaucoup de place! L’art consommé du changement dans la continuité.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Près de 800 taurillons français refoulés d’Alger

Près de 800 taurillons partis de Sète (sud de la France) en bateau et bloqués dans le port d’Alger depuis plus de deux semaines...

Les plus populaires

Commentaires récents