30 novembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéPour Gia Janashvili, la coentreprise est la réponse aux défis uniques du...

Pour Gia Janashvili, la coentreprise est la réponse aux défis uniques du marché des jeux en Afrique

Véli.services est l’exemple même de société étrangère investissant dans des opérations conjointes avec des sociétés congolaises locales.

Société basée au Royaume-Uni, c’est l’un des financiers internationaux à l’origine des plateformes iGaming locales du Congo. Veli.Services est une société iGaming B2B2C axée sur les investissements sur le marché panafricain. Son fondateur, Gia Janashvili, est souvent cité, car il exprime sa forte conviction dans les joint-ventures (ou coentreprises) comme solution aux défis uniques du marché. En apportant leur expérience de l’industrie mondiale du jeu aux opérateurs locaux, ils créent des plateformes qui répondent à la fois aux besoins locaux et aux normes internationales de sécurité et de protection contre le blanchiment d’argent. 

Disposant alors d’une très vaste base d’utilisateurs potentiels, les innovateurs IGaming obtiennent un énorme avantage sur les marchés émergents, où ils sont en concurrence. 

Les dangers inhérents à l’investissement en marché émergent

Par le passé, les économies émergentes étaient fondées sur les secteurs de l’énergie et des matières premières pour alimenter la croissance. Même si ces sphères jouent toujours un rôle clé, les marchés émergents sont de plus en plus axés sur la technologie et la consommation, grâce à un contexte plus favorable à l’innovation et à une croissance rapide de la classe moyenne qui stimule la demande en consommation.

- Advertisement -

Sur le plan du rendement absolu, les marchés émergents ont dégagé des rendements boursiers supérieurs à ceux des marchés développés au cours des deux dernières décennies, en générant un rendement annualisé attrayant de 10 %. Mais, fréquemment, les Banques Centrales ne sont pas des organismes indépendants et sont soumis aux caprices géopolitiques (coup d’État récent au Burkina Faso), à une potentielle modification des règles, au risque de nationalisation ou d’expropriation, à l’inflation galopante, aux cours boursiers et devises volatiles (recours à la couverture des devises)… 

L’Afrique, un foyer attractif pour le blanchiment d’argent

La dernière étude 2022 du Giaba (Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest) relève que les jeux de hasards sont vulnérables aux risques de blanchiment de capitaux et d’autres formes de financement illicite. Il préconise de corriger les manquements observés. 

L’étude s’est déroulée dans six pays d’Afrique de l’Ouest, dont le Nigéria, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Sénégal. 

Le rapport souligne les insuffisances d’ordre législatif… dont l’absence fréquente d’octroi d’agrément et de régulation des casinos en ligne. 

Il note aussi que « Des casinos (sont) aux mains des étrangers, des clients étrangers, constituent un nouveau profil de la clientèle, avec le foisonnement de pari sportif en ligne ». 

Le Congo, écosystème de gaming assaini

Relevons que le Congo n’y figure pas, mieux protégé par la réglementation imposée par son gouvernement, gérée par son Ministère de l’Économie numérique, et les règles de transactions garanties par ses portefeuilles électroniques, type Mobile-Money.

Les décideurs de Véli.Services ont donc minutieusement exploré le milieu du gaming congolais et repéré leur partenaire potentiel comme porteur de bonnes pratiques, sous licence, évoluant dans un environnement responsable et bénéficiant de transactions assainies et sans risque, depuis une dizaine d’années minimum. C’est le type d’exemple dont l’Afrique en général a besoin pour faire tache d’huile et reconquérir les zones troubles de son marché. Gia Janashvili prospecte déjà en Afrique du Sud, au Nigeria, Ghana et Kenya. 

Les principes de la coentreprise en écosystème B2B2C

Une coentreprise implique de mettre en commun les ressources et l’expertise pour atteindre un but particulier. Les risques et récompenses de l’entreprise sont également partagés.

Parmi les motivations à la constitution d’une coentreprise, on trouve l’expansion d’une entreprise, le développement de nouveaux produits ou la pénétration de nouveaux marchés, particulièrement à l’étranger.

Le partenariat B2B2C entre Véli.Services et PariDirect remplit ces trois objectifs : 

  • PariDirect est bien implanté sur le marché congolais et Véli.Services bénéficie d’entrée de tout le savoir-faire de l’entreprise, en matière de pari en ligne, de jeux de casino, de la garantie de licence qui couvre l’activité légale et transparente de PariDirect, de modalités de dépôt et de retrait selon les règles du marché africain, grâce à la monnaie mobile, etc. Évidemment, le public de PariDirect est déjà conquis au moment où Veli.services arrive sur ce marché et ne demande qu’à découvrir les nouvelles fonctionnalités qu’apporte l’entreprise basée en Europe. 
  • Véli.services décuple les potentialités de PariDirect en lui offrant ses innovations régulières, en matière d’expérience-utilisateur ciblées et hautement personnalisées. La nécessité de fidéliser les clients est plus prégnante que jamais.

Veli Services fournit des connaissances aux entreprises locales, qui enclenche le développement exponentiel de la plate-forme iGaming, comme dans le cas de PariDirect.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le peuple kurde face à des Etats totalitaires

  Le peuple kurde est écartelé entre plusieurs Etats autoritaires. Peuple sans Etat, les Kurdes, une minorité dont le nombre est estimé entre 25 et...

Les plus populaires

Commentaires récents