23 juin 2024
spot_img
AccueilPolitiquePrésidentielle : Laagab donne ses directives aux directeurs de la presse

Présidentielle : Laagab donne ses directives aux directeurs de la presse

Le ministre de la Communication, Mohamed Laagab a rencontré, jeudi, les directeurs et représentants de la presse écrite et électronique, qu’il a invités à « traiter, avec professionnalisme, le dossier de la prochaine élection présidentielle prévue le 7 septembre », indique un communiqué du ministère.

Eh oui, l’ancien directeur de la campagne électorale de Tebboune en 2019 sait de quoi il parle. Mohamed Laagab qui n’hésite pas à tancer les journalistes pour des articles ou émissions qui ne lui plaisent pas entend par cette convocation qui ne dit pas son nom mettre les points sur les i pour une presse largement domestiquée.

Mohamed Laagab a appelé les responsables d’établissements médiatiques à « faire preuve d’un haut sens de responsabilité, de vigilance et de professionnalisme dans le traitement des différents événements et questions d’actualité », précise le communiqué.

Il a exhorté la presse à « aborder avec professionnalisme le dossier de la prochaine élection présidentielle, prévue le 7 septembre et à couvrir les activités des partis politiques en toute objectivité et équité afin d’accroître la conscientisation des participants et d’élargir la participation politique aux prochaines échéances ».

Dans ce contexte, Mohamed Laagab a réaffirmé avoir « informé les responsables de ces établissements médiatiques de l’importance de se conformer aux dispositions de l’article 3 de la loi organique sur l’Information qui exige, lors de l’exercice de l’activité médiatique, le respect de la dignité humaine, l’article 20 qui stipule la vérification de l’information et la confirmation de la source et l’article 35 qui impose le strict respect de l’éthique et de la déontologie professionnelles ».

Grand connaisseur des médias s’il en est, le ministre a souligné que « certains journalistes et responsables sont victimes de sources d’information non fiables, voire de fake-news ».

Grand seigneur, il concède, dans ce contexte, que « chaque établissement médiatique a sa propre spécificité, sa ligne éditoriale et sa propre méthode de traitement des différentes informations et sujets d’actualité ».

Comme pour rappeler à ses invités qu’il veille au grain, le ministre  a rappelé « des dépassements enregistrés par certains établissements médiatiques, appelés à respecter les règles et déontologie du travail médiatique et ses garde-fous définis par les Autorités de régulation de la presse écrite et de la presse électronique et le Conseil de déontologie et d’éthique professionnelle, dans l’attente de leur installation ».

Ce qui « contribuera à réduire, voire à limiter les dépassements professionnels et déontologiques via les différents médias et soutenir le professionnalisme ». Rappelons-nous que l’ancien ministre Bouslimani a été viré par Tebboune à minuit pour désigner Mohamed Laagab.

Yacine K./APS

2 Commentaires

  1. « …. informé les responsables de ces établissements médiatiques de l’importance de se conformer aux dispositions de l’article 3 de la loi organique sur l’Information qui exige, lors de l’exercice de l’activité médiatique, le respect de la dignité humaine, l’article 20 qui stipule la vérification de l’information et la confirmation de la source et l’article 35 qui impose le strict respect de l’éthique et de la déontologie professionnelles ». Sans oublier l’énorme cimeterre de Da Mokhles suspendu en tout temps sur leurs têtes de moineau, à savoir le 87-bis prêt à sévir à la moindre sortie des rangs, en plus de la pierre que Tebboune tient dans la main, cela va sans dire! Quant aux Autorités de régulation de la presse écrite et de la presse électronique et au Conseil de déontologie et d’éthique professionnelle, ils sont à l’image de l’Autorité nationale indépendante des élections: des coquilles tout simplement vides. Comment cette autorité nationale des élections peut-elle se prétendre indépendante quand elle est présidée par le fervent Mohamed Charfi au front bien tamponné tout en étant maître ès menteries (mensonges) et docteur ès tripotage de résultats d’élections?

  2. Ecoutez, mon chat est constamment sur mon bureau et poster des photos de chitanes harams comme ca lui donne des cauchemars. Pas d’autres mdr d’echange?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents