30 novembre 2022
spot_img
Accueil360°Question pour la DGPC : comment justifier l’emploi des Canadairs ?

Question pour la DGPC : comment justifier l’emploi des Canadairs ?

DECRYPTAGE

Question pour la DGPC : comment justifier l’emploi des Canadairs ?

Une formidable ressource a été écartée par la Direction générale de la protection civile (DGPC) de l’inventaire des moyens de lutte contre les incendies : Les Canadairs ou avions pompiers qui sont très appréciés pour le service rendu. 

Les raisons évoquées par le spécialiste algérien du feu sont : « Compte tenu des spécificités géographiques et topographiques, ces avions ne sont pas adaptés aux forêts algériennes d’une part et d’autre part, leur usage est compromettant car ils peuvent faire beaucoup de dégâts aux établissements humains présents dans l’espace forestier ».

Le fabricant Bombardier Canadair ne mentionne pas de limites de ce genre pour ses appareils en outre, les Canadairs ciblent le front de l’incendie dans lequel aucune âme n’est capable de vivre. Pour toutes ces raisons, le spécialiste du feu est carrément dans le champ.

Il est clair que pour éteindre un incendie de forêts, on doit briser le triangle de feu par entre autres, le refroidissement du combustible avec l’eau. En effet, la tchatche n’a jamais été un moyen de lutte contre les incendies ni un retardateur de flammes! Le meilleur moyen de lutter contre les incendies est de se former, s’entraîner, se corriger et de s’équiper en conséquence. En abrégé, l’usage de moyens archaïques dans la lutte contre les incendies de forêts est un non-sens en présence des vraies affaires 

- Advertisement -

En situation de catastrophe, il faut savoir communiquer et rendre les faits intelligibles au lieu d’accentuer la nébulosité. M. Tebboune affirme que l’Algérie a demandé aux Européens de l’aide aérienne par le biais de leurs avions pompiers. Cela veut dire que les Canadairs s’avèrent bien adaptés aux forêts algériennes et leur acquisition est envisageable.

L’équilibre menace de se rompre et tout retard d’acquisition de cette ressource fait en sorte que les forêts algériennes disparaissent pour laisser la place au désert.  Enfin, comment justifier ce revirement radical de la situation allant de l’usage compromettant à l’usage sécuritaire des Canadairs ? 

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’ancien ministre Tahar Khaoua condamné à 12 ans de prison ferme

La sixième chambre criminelle de la Cour d'Alger a condamné mardi l’ancien ministre des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua, poursuivi dans une affaire...

Les plus populaires

Commentaires récents