https://linebetslots.com/en/mobile
4 mars 2024
spot_img
AccueilA la uneRencontre avec le compositeur et chef d'orchestre Christian Rivet

Rencontre avec le compositeur et chef d’orchestre Christian Rivet

Christian Rivet
Christian Rivet. Crédit photo : Yves Nivot

Christian Rivet, guitariste, luthiste, compositeur et chef d’orchestre, passionné de poésie, a étudié la guitare, la direction d’orchestre, la composition et la musique de chambre au Conservatoire régional de Metz puis au prestigieux Conservatoire supérieur de Paris auprès d’Alexandre Lagoya où il obtient les premiers prix de guitare et musique de chambre.

Sa rencontre avec d’éminentes personnalités du monde de la musique ont été déterminantes, le luthiste Hopkinson Smith, le guitariste Alvaro Pierri, les flûtistes Michel Debost et Aurèle Nicolet, Leonard Bernstein, Pierre Boulez, Peter Eötvös, Pascal Dusapin, parallèlement il enseigne la guitare et la musique de chambre.

Ces dernières années Chrisitian Rivet se consacre principalement à la composition.

Figurent à son catalogue, Quelque part dans l’inachevé pour flûte et orchestre (création Emmanuel Pahud, Orchestre des Pays de Savoie dir. Nicolas Chalvin), Étoile double pour violoncelle, contrebasse et ensemble (Ensemble inter-contemporain dir. Matthias Pintscher), Cinq secondes d’Arc (Orchestre Philharmonique de Radio France, dir. Elena Schwartz), Courant d’étoiles pour le trio Wanderer, Au Dos du Ciel pour alto solo (Gérard Caussé), le concerto de piano Brisé d’arêtes et bord du vent (Célimène Daudet), Une Nuit de plein jour, pour le quatuor Hagen.

Il donne des récitals de luth Renaissance, de guitare électrique en Europe, des concerts. Christian Rivet a réuni les compositeurs Robert de Visée (guitare baroque) et André Jolivet (guitare moderne) sur un disque édité par Zig-Zag Territoires qui a été récompensé par la presse spécialisée (10 de Classica-Répertoire).

- Advertisement -

Son enregistrement « 24 Ways upon the Bells » (John Dowland, Benjamin Britten, John Playford et Les Beatles) édité par Naïve a été nommé meilleur enregistrement de l’année par le journal « Le Monde ». Il a enregistré également au côté de Sarah Aristidou, de Daniel Barenboïm et d’Emmanuel Pahud un CD paru chez Alpha Classics. Mais il n’a pas fait que ça !

Christian Rivet donne également des récitals de luth Renaissance, de guitare en Europe, des concerts aux États-Unis, au Japon avec des interprètes de renom, tels que le flûtiste Emmanuel Pahud (Ils ont enregistré « Around the World » chez Warner Classics, récompensé par la critique) et le quatuor Hagen. Sa musique est publiée chez Durand / Universal Classical Music.

La carrière musicale de Christian Rivet ne cesse de rayonner en France et à l’étranger, il a généreusement accepté de répondre à nos questions.

Le Matin d’Algérie : Votre parcours est impressionnant, qui est Christian Rivet ?

Christian Rivet : Une personne comme tout un chacun qui aime la vie, son épouse, ses filles… sa famille et ses amis… ses partenaires musicaux, ses élèves… Une personne à l’écoute du monde qui l’entoure…

Le Matin d’Algérie : Vous êtes passionné de poésie, quel rôle joue-t-elle dans vos créations musicales ?

Christian Rivet : La lecture d’un texte poétique est un vecteur qui me permet un voyage à l’intérieur de soi… Comme si je basculais dans une autre dimension…Cela aiguise ma perception du monde et me donne des pistes en ce qui concerne la texture instrumentale, les couleurs…comme une « invitation au voyage » …

Le Matin d’Algérie : En tant que luthiste, quel lien voyez-vous entre la musique baroque et la musique dite moderne ?

Christian Rivet : La recherche de l’inconnu : nous n’avons aucune trace audio sur ce qui a été, la manière d’interpréter, de concevoir, de réaliser (quelques indications mais… bien insuffisantes) …Idem en ce qui concerne ce qui sera …ce qui n’est pas encore couché sur le papier…

On se transforme en inspecteur qui a la charge d’une enquête… Il faut effectuer des choix et c’est palpitant…

Le Matin d’Algérie : Les conservatoires parisiens s’ouvrent sur la musique du monde et les musiques actuelles, qu’en pensez-vous ?

Christian Rivet : Cela aurait dû être ainsi depuis la création de ces écoles… Les musiques du monde sont très proches de ce qui fait notre quotidien, notre vie… Elles sont implantées dans notre chair

Le Matin d’Algérie : Vous êtes maintenant mondialement connu, quel regard portez-vous sur le monde de la musique classique d’aujourd’hui ?

Christian Rivet : Il faut continuer à défendre les véritables valeurs musicales : défendre le texte avant tout… et faire très attention au monde de l’image qui dénature et fausse l’écoute…

Le Matin d’Algérie : Quel conseil donneriez-vous à un jeune compositeur fraîchement diplômé qui souhaite percer dans la musique classique en France ?

Christian Rivet : Travailler sans concession, sans relâche… ne pas chercher à « réussir » mais dessiner ce qui vit à l’intérieur de soi sans oublier de rencontrer les personnages extraordinaires, les lieux fantastiques qui nous entourent…

Le Matin d’Algérie : Avez-vous des projets en cours et à venir ?

L’écriture d’un opéra…

Le Matin d’Algérie : Un dernier mot peut-être

Christian Rivet : Justement… les premiers mots, écrire parallèlement avec les mots… Musique et littérature ainsi associées de manière indissoluble.

Entretien réalisé par Brahim Saci

https://www.christian-rivet.org/

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici