22 mai 2024
spot_img
AccueilPolitiqueSofiane Djilali sonne la charge contre Abdelmadjid Tebboune

Sofiane Djilali sonne la charge contre Abdelmadjid Tebboune

Sofiane Djilali, qui était un temps entré dans les ordres tebbouniens, vient de s’illustrer en prenant position clairement contre un second mandat du chef de l’Etat. Sofiane Djilali fend-il pour autant l’armure pour devenir un véritable opposant comme la situation l’exige ?

Que se passe-t-il pour que Sofiane Djilali s’énerve contre Tebboune ? L’homme pour autant est d’une prudence de Sioux. La preuve ? Soufiane Djilali a le sens de la litote. Il émet un doute sur les raisons exactes du changement de date de la présidentielle. « Cette anticipation restent peu claires. »Puis il enfonce un coin en ajoutant dans cet entretien accordé à Tsa : «L’éditorial de l’APS était parti dans un commentaire peu rassurant». Sans le dire, le patron de Jil Jadid sous-entend par des propos sibyllins des luttes d’appareils en haut lieu.

Ayant rencontré déjà officiellement le chef de l’Etat deux fois, Sofiane Djilali n’a aucun doute sur une 2e candidature de Tebboune à la présidentielle. Il estime qu’«au vu de sa dernière prestation télévisée, il m’a semblé décidé à rester aux commandes ». Ajoutant : «D’ailleurs, selon la dépêche de l’APS, il serait déterminé à accomplir ce qui reste de son programme. C’est là où le vrai débat devrait commencer »

Puis il lâche cette question lourde de sens : « Est-ce que l’Algérie se portera mieux avec cette politique ? À mon avis, notre pays a besoin d’un changement paradigmatique. » Sans être un farouche opposant Sofiane Djilali s’interroge encore pour exprimer ses doutes sans trop froisser les tenants du pouvoir :« Est-ce que le Président est en mesure d’insuffler une nouvelle politique audacieuse, forcément différente de celle qu’il a menée jusqu’ici s’il est reconduit pour un deuxième mandat ? A-t-il l’envie, l’énergie, les hommes et l’ingénierie politique pour cela ? Le doute est permis. »

Il ne s’arrête pas là, il se fait conseiller et chuchote : « Un deuxième mandat a de fortes chances de se transformer en un malheureux échec qui sera autant pénible pour lui que pour le pays ». Connaissant l’irritabilité de Tebboune, il convient : « Je mesure les conséquences de ma prise de position, mais je pense qu’il aura tout à gagner à renoncer au second mandat. »

- Advertisement -

Comme pour se adoucir son attaque, le patron de Jil Jadid précise : « Sincèrement, je pense qu’il a fait de son mieux durant ce premier mandat et les Algériens lui en seront reconnaissants. » Il proclame en expert  pour lui jeter des fleurs : « Il inscrira son nom dans l’histoire algérienne. Il doit méditer sur les défis qui attendent le pays et interroger sa conscience sur le meilleur service qu’il peut rendre au pays. »

C’est le même Sofiane Djilali qui nous assurait en 2020 : « Aujourd’hui, nous avons un président civil et un projet de constitution qui va devoir redéfinir les missions et les équilibres des différentes institutions du pays« . A l’époque, comme aujourd’hui, le patron de Jil Djadid avait fermé les yeux sur la terrible répression lancée depuis l’intronisation de Tebboune au pouvoir. A croire qu’il y a plusieurs Sofiane Djilali. Celui pendant le Hirak qui tonnait sur la nécessité d’un changement profond de la gouvernance, celui des années 2020, plutôt conciliant avec Tebboune et le Soufiane qui tente de se renouveler à la faveur de la présidentielle.

Présidentielle anticipée

« L’argument avancé qui était de revenir au calendrier régulier, c’est-à-dire tenir l’élection au printemps, n’a aucun sens, d’autant que la date choisie finalement se situe à la fin de l’été », ajoute-t-il. 

« Les partis politiques, comme les médias, naviguent à vue, assène Sofiane Djilali. Car observe-t-il : « Le fait qu’aucun débat sérieux n’ait été ouvert et que les médias publics et privés soient toujours très frileux sur la question n’encourage personne à se dévoiler. » 

Pour lancer une deuxième banderille sur la communication autoritaire qui règne dans le pays, il déclare que « la marginalisation des partis politiques et le retour à une forme de discours unique avec la fermeture des médias n’étaient pas une solution. Ce qui aurait dû être une mise en ordre pour un meilleur départ est devenu dans les faits la finalité. C’est une régression. »

En clair, ce que Sofiane Djilali a déclaré dans cet entretien accordé à Tsa ne représente d’une fine partie du désastre commis sous Abdelmadjid Tebboune. Le constat peut être fait par tout citoyen averti : l’Algérie est un pays plongé depuis 4 ans dans le coma et la terreur. Le tissu économique est paralysé. La communication est verrouillée comme jamais. Même les indicateurs économiques fournis un temps par la Banque d’Algérie sont devenus un secret d’Etat. Aucun bilan chiffré et sérieux n’est présenté sur la mandature de Tebboune. Quant à la liberté d’expression et la pratique politique, nos lecteurs savent déjà que c’est un véritable champ de ruines.

Yacine K.

15 Commentaires

  1. « Je mesure les conséquences de ma prise de position, mais je pense qu’il aura tout à gagner à renoncer au second mandat. »

    Il mesure mon Q !!! Le Jillali ou le Tebtab, c’est la meme chose ! C’est des gonzesses de generaux, ni plus ni moins. De la a l’appeler « patron », c’est vraiment utiliser des grands mots, pour faire savant. Il n’est pas aussi different de tebtab, bouteflika et d’autres avant eux. Et encore, ceux-la, au moins, avaient le merite de dire ce qu’ils pensent et de faire ce qu’ils disent, a l’image de bouteflika.

    « Les Partis d’opposition sont marginalise’s » – Qu’est-ce que ca veut dire? Rien ! Voila, pour vous dire que teboune est dedans pour guagner et l’autre pour etre installer.

    La victoire ca s’arrache !!!

    D’abord, Qu’est-il alle’ faire chez Teboune??? Pour proposer de cuisiner ensemble les elections? Quel CON !!! ou plutot quel looser ! S’il y a quelqu’un a enguager, a aller voir, c’EST LA RUE !

    Ce n’est pas une question de courage ou de foi, du tout… qu’il faut laisser aux islamistes et Kabyles, CEUX DES MAXQUIS BIENSUR, mais de la COMPETENCE.

    Jillali NE COMPREND RIEN A LA POLITIQUE – Hors-JEU/sujet. La preuve qu’il n’a pas enguage’ la politique, mais pousse’ a son devant par quelqu’un est la !!! Au passage, il en de meme pour la Zebda !

    Et, il ne faut surtout pas essayer de bricoller des arguments falacieux, que le Peuple n’est pas pret, bla bla bla… A quoi bon gaspiller leur temps, match, slabia et je ne sais quoi, pour aller supporter quelqu’un qui ne croit meme pas en lui??? Et par lui, je veux dire autant le Peuple que lui-meme le faux candidat.

    Le prix du petrole grimpe toujours… voila ce qui interesse et le teboune et ses sponsors et le troupeau !!!

  2. Tu parles d’une charge a Mes3oud ! A peine s’il ne s’excuse pas d’être prétendant ! A yavava , si vous trouvez un chat vous lui mettez une peau de lion bach tkouwfou fina !

    Soufiane Djilali,ya 3adjaba, est entré dans l’arène par le trouduc de l’histoire, par où d’autres et pas des moindres sont sortis. Ihesrah, les Zzilhou, les Sadi, les Boukrouh wa ma adraka!

    Y va-t-i,l va y t-il pas, Cela ressemble à une demande d’autorisation d’y aller avec hésitation pour ne pas avoir l’air de brûler la politesse. J’ai comme l’impression qu’on lui aurait conseiller de ruer dans les plumes à qui de droit pour le compte d’autrui. Il aurait été missionné tour en lui accordant la possibilité de travailler pour son propre compte.

    Oui, c’est compliqué ! Si S.D n’en a pas l’étoffe il en la dent, me dit Hmimiche, mon chat , En ajoutant, « mais ça n’eût jamais suffit ,a darbouka , il a encore ses dents de lait , pendant que d’autres se sont fait des crocs.

    Ontoulika, comme disait Dda cha3vane à propos de challal el atfel: netmanewlou enadjah !

    • Salut, Dda Hend !
      Je pense qu’Aït-Ahmed au moins croyait qu’il avait une petite chance, sinon de devenir président, du moins d’avoir un certain impact sur la politique du pays. Je ne dis pas qu’il avait réellement cette petite chance, je dis seulement qu’on peut comprendre qu’il ait pu avoir cette illusion.
      Tandis que Djillali, il doit bin savoir que c’est une pure illusion…ou peut-être est-ce quelque chose d’autre…

      • Nighak ayamdakoul, ce n’est pas SD qui m’a fait réagir , mais l’article que le Matin-Dized lui a consacré.

        Ahl le Matin-Dized savent que ni le Mahdi ni Godot ne viendra, alors ils sont prêts à croire à la moindre ichara. Ils sont trop snobs pour monter avec nous dans le train d’Addi.

        Loukane il fallait absolument être un grand érudit , un surdoué , ou un grand écrivain, ou un immense stratège comme Zzilhou ou Sadi, ni Trump, ni Reagan, ni Carter n’aurait été élus. Et ces pontes on été élues démocratiquement.

        Je ne sous-estime pas les capacités intellectuelles de S.D, je dis qu’elles ne lui sont d’aucune utilité, il aura beau se contorsionner et en faire l’étalage, ce ne sont pas celles-ci qui l’aideront à grimper.

        Voltaire déplorait que le grand philosophe anglais Lock n’ait pas une de disciple alors q’un prophète analphabète en avait des millions.

        • C’est pour ça que j’ai dit « ou peut-être pour quelque chose d’autre » car je suis sûr qu’il est assez intelligent pour savoir qu’il n’a aucune chance…à moins qu’il soit choisi par le Pouvoir en place pour…pour…pour…pour je ne sais quoi.

        • Zzilhou et Sadi étaient tellement d’immense stratèges qu’on en n’a pas fini de mesurer l’impact de leurs stratégies sur la politique de la Oumma dans le passé, le présent et le future. Tout ce qu’on peut faire en attendant de cerner l’ampleur, citer éventuellement quelqu’unes de leurs œuvres majeures qu’ils nous ont légué en héritage pour la postérité: pour Zzilhou la majorité déjà légué sheikh Tabbou en personne, le gardien de la philosophie Zzilhoucienne dont Al magharibia en a acquis les droits d’auteur. Quant à Saadi: ya bien sûr ses successeurs, et ses réflexions lumineuses, ses griefs notamment envers cette ingrate société qui n’a pas su l’estimer à sa juste valeur. Sans oublier leurs deux partis, descpartis qu’ils n’ont consenti de quitter qu’en état de ruines; puisque rien ne doit survivre aux Zaïms à part certaines pratiques favorites: lui vouer un culte éternel et le  » tirage » dans les pattes dans les pattes du parti d’en face, même si pour ça , cette dernière qualité ou manie, il n’avaient, l’un comme l’autre, aucun mérite, c’est juste génétique chez les brobro.
          PS. Un point supplémentaire pour Zzilhou: Sant’Egidio; nos frérots nationaux s’en rappellent encore à son bon souvenir. D’où la pertinence de l’érection d’un mausolée pour son bon souvenir justement pour pouvoir invoquer sa baraka à chaque fois qu’on souhaite prendre la route, et de même invoquer sa guidance à chaque fois qu’on perd le nord sachant qu’il nous indiquera toujours le Sud à moins que ce ne soit le Sud-Est.

          • Je voulais dire, pour Zzilhou, l’essentiel de son lègue est incarné par sheikh Tabbou en personne, son fils spirituel et gardien de la philosophie Zzilhoucienne…

  3. Ce djilali est un homme médiocre et incapable de se tenir debout. Il ressemble tout a fait a teboune si vous voulez avoir mon avis. Un homme insignifiant. Mais probablement qu’un général lui a soufflé a l’oreille pour se présenter sur la place publique et chuchoté ces mots. Il semble que ce général, lui a insufflé un peu de courage pour venir déranger teboune dans son sommeil. Car si vous voulez avoir mon avis teboune a battu tous les records de la médiocrité. Depuis que notre ami Gayed lui a donné les clés d’El Mouradia, teboune s’est affairé a détruire l’économie, a emprisonner les innocents, a faire fuire les bons travailleurs, a fermer tous les journaux crédibles, mettre fin a toute opposition politique, enfermer certains leaders d’opposition, se mettre a dos tous les pays voisins, sauf la petite dictature tunisienne. Il a fait du bon boulot quoi, comme bruler le pays kabyle. Avec son programme de zéro Kabyle, il n’y’a pas de maniere plus efficace pour semer la division et détruire le pays. Il a vraiment fait du tres bon travail de sape. Personne ne peut nier ca. Un autre mandat de teboune, et vous verrez qu’il aura accompli son mandat de destruction massive. Personne ne peut le battre dans la destruction. Il s’est fait entouré et conseillé par les meilleurs éléments de déstruction. Personne ne peut battre ce bilan mes amis. Accompagné de son garde du corps et pote Changriha, l’Algérie ne pourra jamais sombrer plus que ca. Tout un travail accompli, ravager le pays plus que ca, aucune autre mafia au monde ne peut faire mieux.

  4. Il a peur et ca se comprend… Peut-etre qu’il realisera qu’il est moins que le dernier des chats qui trainent a la gare en Kabylie. A la fin, ca devient une affaire de testestorones… Ttargazth negh rejla? Si. ce n’est ni l’une ni l’autre, alors faut la fermer et attendre que quelqu’un organise des marche et la, il pourra aller claper des des mains, pieds ou fesses si ca lui convient. Le Teboune a mon avis est entrain de bluffer, de s’affirmer sur quiconque qui peut le battre. Et pour le battre, il faut repondre a ses invitations avec une simple invitation – au debat publique. L’armee peut et peut-etre meme qu’elle est neutre, joue l’arbitre, mais les Algeriens ont besoin de se mettre derriere un joueur capable. En fait, meme pas besoin d’arme’e… La population peut le faire… Car ce ne seront pas des elections pour un program quelconque, mais la CASSURE PURE ET SIMPLE Du SYSTEME. Ca s’est bien passe’ au Senegal !

  5. La lecture de cet article m’interpelle à plus d’un titre du fait qu’elle émane d’un caméléon de la scène politique, prêt à endosser, au dessus de ses oripeaux d’islamiste patenté, tout habit qui lui lui semble être un investissement pour l’avenir. Qu’on se souvienne, il a soutenu le Hirak lorsque le mouvement était porteur, mais s’en est désolidarisé dès qu’il a compris que le système ne laisserait pas le mouvement le détruire et il a vite fait de rallier le «le Hirak béni» dans son acception tebbounienne en devenant, jusqu’à cette dernière déclaration, un de ses thuréféraires, reçu plusieurs fois à El Mouradia au même titre que les Partis du premier rang, lui dont le mouvement n’existe qu’à travers sa petite personne.

    Que s’est-il passé entre le moment où il saluait la décision, attribuée à Tebboune d’avancer la date des Présidentielles et aujourd’hui. Les cartes auraient-elles été rebattues à la suite de «l’a parte» réservé à deux «journaleux» et des énormités débitées au cours de «l’entretien» au cours duquel il a imprudemment avancé qu’il ferait sa visite d’Etat à la France après le scrutin, manière de faire dire qu’il était certain d’être confirmé pour un second mandat.

    Mais les arcanes du «cabinet des décideurs» sont tellement abscons qu’ils deviennent bien difficiles à déchiffrer.

    Ma conclusion est que, si le sieur Sofiane Djilali monte au créneau, ce n’est pas le fait du hasard, mais la réponse à Tebboune par ses anciens mandants pour l’informer que son règne prend fin en Septembre et qu’il en sera réduit à prier Dieu, s’il y croit, à rentrer chez lui et non d’aller rejoindre la cohorte de pensionnaires des «palaces» de Blida, avant que les nouveaux patrons ne le livrent aux chiens.

    Quoi qu’il en soit, Septembre c’est demain et, «qui vivra verra»
    Chi lo sa disent les Italiens…..

    • Pour vous dire qu’on a a faire a des NULLARDS, meme pas des aventuriers ou je ne sais quoi… Et si Tebboune etait entrain de BLUFFER, de polluer la tete et les calculs de quiconque qui oserait le challenger? Un defaitiste???
      Il faut le confronter a cette declaration « poste election. » – a travers une conference de presse. Un tweet et une pretention au CONTRAIRE de ce qu’avance Teboune. Et les journaleux, le Macaron est aussi accessible non??? c.a.d. interroger le macron sur ce voyage… A-t-il decide’ d’inviter quelconque singe qui se trouverait a al-mouradia ou teboune specifiquement? Comme ca on sait, qui a um agenda dans lequel cette visite est inscrite? Macaroun ou tab3 b3ahoom?

      Quand a nous traduire ce qui est lu sur LeSoir d’Alkharia, l’acces a Internet est une vieille histoire pour la vaste majorite’ des Algeriens. On veut l’information dans la data… D’ailleurs j’ai remarque’ le meme truc dans les chiffreannonce’s sur des projets, revenus, etc. Quand on veut impressionner ou bluffer on se sert de milliards de centimes et quand on veut reduire on revient a l’Euro ou Dollar… Dans le meme texte, parfois paragraphe meme !!!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Extraits du 4e tome des Mémoires de Saïd Sadi

Les éditions Frantz Fanon annoncent la sortie le 20 avril en Algérie et en France du tome IV des mémoires de Saïd Sadi, l’ancien président du Rassemblement pour...

Les derniers articles

Commentaires récents