1 décembre 2022
spot_img
AccueilMise en avantTilelli Belabbas condamnée à 18 mois de prison ferme

Tilelli Belabbas condamnée à 18 mois de prison ferme

 

Tilelli Bellabas

Un jour avant la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance, la main lourde de la justice n’a pas tremblé pour sévir contre les dissidents et les activistes. C’est une jeune femme, Tilelli Bellabbas qui a été condamnée à une lourde peine de prison pour ses positions politiques.

La proximité de cette grande date pour le pays n’a pas émoussé l’ardeur des juges contre cette jeune femme. Tilelli a été condamnée le 4 juillet à 18 mois de prison ferme assorti d’une amende de 100 000 Da.

Le parquet avait requis 3 ans de prison ferme assorti d’une amende de 200 000 Da à l’encontre de Tilelli Belabbas lors de son procès le 13 Juin 2022 alors qu’il était initialement programmé pour le 6 Juin 2022 après le renvoi du 23 Mai 2022 au tribunal de Bouira, selon le comité national pour la libération des détenus d’opinion (CNLD).

- Advertisement -

Connue pour ses opinions indépendantistes, la jeune Tilelli Belabbas (originaire de Tizi Ouzou) a été placée en garde à vue à la brigade de gendarmerie nationale de M’cheddallah depuis son arrestation lundi 17 janvier 2022 par la gendarmerie nationale à Bechloul.

Tilleli Belabbas a été placée sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal de Bouira en janvier 2022 et remise en liberté provisoire en avril 2022, rapporte le CNLD.

Plus de 260 détenus d’opinion croupissent dans les prisons. A défaut de légitimité, le régime en place a choisi la terreur comme moyen ultime pour le contrôle totale de la population. Nombre d’Algériens espéraient des mesures de détente et la libération de tous les détenus d’opinion à la faveur du 5 juillet.

L. M.

 

ARTICLES SIMILAIRES

2 Commentaires

  1. Les citoyens de ce pays continuent a subir les mêmes méthodes du colonialisme d’autrefois.
    Une honte pour une justice qui condamne des jeunes filles pour une opinion politique même si on est pas d’accord tant que ces actions restent non violentes.
    Notre pays ne trouvera jamais la paix tant que les puissants actuel au pouvoir imposent ses lois par la force de l’injustice contre des faibles.
    J’ai honte d’appartenir à un pays gouverné par ces spécimens qui mettent des jeunes en prison juste pour des raisons politiques.
    On est malheureusement passé d’un colonialisme à un autre colonialisme type indigénat.
    Cars gens n’ont aucune sensibilité pour cette date du 5 juillet car ils not jamais participé ni de prêt ni de loin pour aboutir à l’indépendance du pays.
    Pour eux c’est juste un moyen pour légitimer leur pouvoir et se perpétuer.

  2. Le pouvoir mafieux et ses alliés arabo-islamistes n’en finissent pas de sévir contre les partisans de la liberté et de la démocratie via la justice aux ordres et l’appareil répressif.Comme par hasard,cette jeune femme se prénomme TILLELI (liberté en Thamazight) bête noire des islamo-baâthistes ennemis de la liberté.Tout un programme répressif que ces zombies exécutent avec zèle.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Tribunal de Dar El Beida : le journaliste Hassan Bourras libéré

Hassan Bouras est désormais libre et il a quitté la prison d'El Harrach ce soir après avoir passé 14 mois de prison arbitrairement.  Le journaliste...

Les plus populaires

Commentaires récents