29 septembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéTour d’horizon sur la mémoire EEPROM

Tour d’horizon sur la mémoire EEPROM

Puce ordinateur

 

On peut découvrir sur le marché plusieurs types de mémoires ROM qui disposent chacune leurs propres caractéristiques. Il existe par exemple la ROM, la PROM, l’EPROM, l’UVPROM et l’EEPROM. Certaines d’entre elles peuvent être programmées et effacées par l’utilisateur, mais pour d’autres, l’effacement de données se fait par exemple électriquement, comme le cas de l’EEPROM.

Ce qu’on entend par EEPROM

L’EEPROM, pour Electrically-erasable programmable read-only memory est un type de mémoire morte utilisé pour conserver des données que l’on ne veut absolument pas perdre, même si l’appareil qui les contient est hors alimentation. De manière générale, ce genre de mémoire ROM représente un composant électronique non volatil. Cela signifie que les données seront stockées en permanence, même si on coupe l’alimentation. Une eeprom s’agit d’une mémoire capable d’enregistrer des informations de redémarrage. Cela dit, elle permet à l’utilisateur de générer des accès grâce à la lecture et à l’écriture. Il peut également mettre à jour les informations stockées en les effaçant électriquement. Ce type de mémoire est notamment utilisé en informatique, dans des micros contrôleurs ou encore dans des cartes intelligentes afin de stocker un faible montant d’information.

Contrairement à la RAM pour Random Access Memory, qui correspond à la mémoire vive, dans laquelle les informations enregistrées ne sont plus modifiables, les données mémorisées dans l’EEPROM peuvent être modifiées, mais de manière électrique. Comme le Flash, la plupart des données peuvent être gérées électriquement (enregistrées et effacées) afin d’en stocker d’autres nouvelles données pour la reprogrammation. L’effacement de données dans ce type de mémoire ROM se réalise donc via des tensions pour être sûr de l’effectuer correctement.

La structure interne d’une EEPROM

- Advertisement -

Afin d’assurer le bon fonctionnement d’une EEPROM, il doit contenir des cellules de mémoire aux caractéristiques bien distinctes. Ces éléments se construits à base de transistors de type MOS dotés d’une grille flottante. Ce type de transistors adopte une structure SAMOS dont l’état normal reste coupé et la sortie produira en permanence une donnée logique. Ces cellules peuvent supporter des lectures sur un nombre illimité de fois. Cependant, leur effacement et leur reprogrammation peuvent entraîner une limite de nombre de fois lors de son utilisation.

Ce cas se présente souvent avec la mémoire Flash d’où on parle souvent de la longévité des clés USB, des cartes mémoire ou encore des disques durs SSD. Du côté de la structure SAMOS, cette limite varie entre 100 000 et 1 000 000 de fois. Après avoir atteint ce seuil, le redémarrage échoue. Sinon, il faut noter que l’EEPROM est liée à des contrôleurs ou des CPU via un bus avec des protocoles tels que SPI ou I2C. Afin de trouver une EEPROM de qualité, voici l’étape à suivre.

Où acheter une EEPROM fiable et de qualité ?

L’achat de ce composant électronique ne s’improvise pas. Avant d’aller plus loin, vous devez savoir en premier lieu comment cette mémoire ROM fonctionne et quelle est son utilité vis-à-vis des différentes tâches à réaliser. Pour faciliter votre recherche de mémoire EEPROM de qualité, n’hésitez pas à consulter le site tme.eu où vous pouvez choisir parmi plus de 500 000 produits disponibles.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le PT appelle à la libération des détenus d’opinion

Le Parti des travailleurs (PT) a rendu public un communiqué dénonçant le sort fait au journaliste Mohamed Mouloudj, transféré à une autre prison suite...

Les plus populaires

Commentaires récents