27 mai 2022
spot_img
AccueilA la uneTribunal de Sidi M'hamed : 13 prévenus pour leurs opinions face au...

Tribunal de Sidi M’hamed : 13 prévenus pour leurs opinions face au juge

Tribunal de Sidi M'hamed

Ce mercredi a eu lieu au tribunal de Sidi M’hamed (cour d’Alger), le procès de 13 prévenus originaires de la Kabylie. Ils sont accusés d’actes souvent imaginaires dont le régime s’illustre désormais.

« Les prévenus concernés par ce procès sont : Fekir Hakim (prévenu libre), Belmokhtar Farid (en détention), Haddadi Saïd (prévenu libre), Aïssat Najib (prévenu libre), Asselkou Tewfik (en détention), Taki Abdenour (en détention), Oubraham Nacer (en détention), Henine Abdellah (en détention), Chaouchi Aghilas (en détention), Hamzi Fateh (en détention), Bouameur Abdesselam (en état de fuite), Amrouche Azzedine (en état de fuite) et Meslem Takfarinas, (en état de fuite).

Le procureur de la république a requis

– une peine de 10 ans de prison ferme et 500 000 DA d’amende avec mandat d’arrêt à l’encontre des prévenus en état de fuite.

– Une peine de 05 ans de prison ferme et 500 000 DA d’amende ferme à l’encontre des prévenus en détention.

- Advertisement -

– Une peine de 05 ans de prison ferme et 200 000 DA d’Amende avec mandat de dépôt à l’encontre des prévenus en liberté provisoire.

Le représentant du ministère public a requis de surcroît à l’encontre de tous les prévenus une peine complémentaire, à savoir leur privation des droits civiques pour une durée de 05 ans.

La défense fortement mobilisée a démontré avec brio l’inanité des faits et réclamé la relaxe pure et simple de tous les prévenus.

Le collectif de défense était composé de Maîtres Belarif Med Tayeb, Yenoune Nadir, Mokrane Sonia, Bouhanik Karima, Bennabi Zahra, Nouraoui Samira, Haouali Abdelkader, Aggoun Samira, Chekirine  Meriem et maître Afif Abdennacer.

L’affaire a été mise à l’examen pour l’audience du 11 mai 2022.

Ces jeunes citoyens sont poursuivis pour de prétendus faits d’atteinte à l’intégrité du territoire national, entrave des opérations d’un bureau de vote et trouble à l’exercice du droit et de la liberté de voter et ce dans le cadre d’une action organisée, agression des agents de la force publique avec violence, diffusion de fausses informations de nature à nuire à l’ordre et à la sécurité publics, incitation à attroupement armé et attroupement armé.

A noter, par ailleurs que les prévenus en détention sont sous le coup de mandats d’arrêt décernés en date du 16 juin 2021 », selon une publication faite par Me Fetta Sadat

Près de 300 détenus croupissent déjà dans les prisons. Des milliers d’Algériens sont sous le coup de poursuites judiciaires. Un climat de terreur est imposé par le régime en place qui traque impitoyablement toutes les voix libres du pays.

L.M.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Salah Eddine Taleb désigné nouveau Gouverneur de la Banque d’Algérie

Conformément à l'articles 91, alinéa 7 et l'article 92 alinéa 7, de la Constitution, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a mis...

Les plus populaires

Commentaires récents