19 mai 2024
spot_img
Accueil360°Tunisie : des campements de migrants évacués par les autorités

Tunisie : des campements de migrants évacués par les autorités

En Tunisie, la question des migrants sub-sahariens préoccupe les autorités et n’est pas sans influence sur les habitants. Pour y répondre des opération de démantèlement autoritaire des camps de migrants sont menées régulièrement.

Après une semaine de démantèlement de camps de fortune installés par des migrants dans les oliveraies de la région de Sfax, les autorités tunisiennes ont également procédé à l’évacuation de campements à Tunis. Cependant, ces évacuations sont souvent menées de manière violente.

L’un dans un parc du quartier d’affaires du Lac, l’autre devant le siège de l’Organisation internationale pour les migrations. Cette large campagne sécuritaire serait en partie justifiée par le mécontentement des riverains qui ne veulent pas cohabiter avec des migrants.

Les évacuations de migrants en situation irrégulière dans le pays font désormais l’objet de vidéos officielles et mises en ligne sur la page Facebook du ministre de l’intérieur tunisien. On y voit, dans la nuit de vendredi 3 au samedi 4 mai 2024, la police tunisienne – accompagnée de membres de l’organisation du Croissant rouge tunisien – faire sortir des migrants subsahariens d’un complexe dédié à la jeunesse en banlieue nord de Tunis.

Depuis 2017

La quarantaine de personnes sur place y habitaient pour certains depuis 2017. Une autre vidéo montre une évacuation d’un campement de migrants d’un parc au Lac, où ils étaient plusieurs centaines à vivre dans des tentes depuis des mois. D’autres interventions, plus musclées, dans la zone des oliveraies d’El Hamra et Jbeniana à Sfax à l’est du pays ont précédé cette campagne.

Troubles à l’ordre public

Les autorités ont agi avec le soutien d’une partie des habitants, excédés de voir leurs champs d’oliviers occupés. Plusieurs centaines de personnes ont même manifesté, samedi 4 mai, à Sfax pour réclamer le départ rapide de migrants subsahariens. Des ONG craignent des déportations aux frontières libyennes et algériennes. À Tunis, plusieurs migrants sont en détention, après l’émission de mandats de dépôt contre 80 d’entre eux pour troubles à l’ordre public.

Avec RFI

1 COMMENTAIRE

  1. En Tunisie, ils ne peuvent etre des Migrants, ils sont chez-eux en Afrique. Cependant, leur destinations n’est certainnement pas Tunis ou Alger, mais l’Europe. L’information interessante, a savoir combien les EUropeens pays cette sous-traitance vous n’indiquez pas !!!
    Enfin, des Africains Migrants en Afrique, c’est tres moderne ca !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents