20 février 2024
spot_img
Accueil360°Un bombardement israélien fait 76 morts d'une même famille à Gaza-ville

Un bombardement israélien fait 76 morts d’une même famille à Gaza-ville

Gaza

Alors que l’armée israélienne a intensifié ses opérations dans la bande de Gaza, où la situation humanitaire déjà critique continue de se détériorer. 76 membres d’une même famille sont tués par un bombardement de Tsahal.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a fini par approuver vendredi 22 décembre une résolution largement remaniée, sous la pression des États-Unis, destinée à améliorer l’aide humanitaire dans l’enclave. Mais point de cessez-le-feu. Déjà affamés, traqués, les 2 millions d’habitants de Gaza vivent sous la terreur des bombes israéliennes.

Après plusieurs reports consécutifs, un texte du Conseil de sécurité de l’ONU a été approuvé à New York. Son contenu a été l’objet de discussions intenses et vidé d’une partie de sa substance, notamment de l’exigence d’un cessez-le-feu. La résolution a été largement remaniée sous l’impulsion des États-Unis, qui se sont abstenus lors du vote, tout comme la Fédération de Russie.

- Advertisement -

L’aviation et l’artillerie israéliennes continuent de bombarder intensément le sud de la bande de Gaza. Et l’armée a appelé à l’évacuation d’un camp de déplacés et de plusieurs quartiers d’habitation dans le centre de l’enclave en prévision d’une recrudescence des activités militaires dans la zone.

« L’exigence la plus pressante pour la population de Gaza est un cessez-le-feu immédiat », a estimé le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en rappelant que « la faim, la famine et la propagation de maladies » menacent largement le territoire. Plus aucun hôpital ne fonctionne normalement dans la bande de Gaza.

20 057 Palestiniens ont été tués dans les attaques israéliennes sur Gaza depuis le début de l’opération israélienne, selon le gouvernement du Hamas et plus de 53 000 personnes ont été blessées. Selon le ministère de la Santé de l’enclave, 70% des victimes sont des femmes et des jeunes de moins de 18 ans.

Quelque 1 140 personnes ont été tuées lors de l’attaque du 7 octobre, selon les données fournies par le gouvernement israélien. L’armée israélienne a affirmé jeudi avoir tué plus de 2 000 combattants palestiniens depuis la fin de la trêve début décembre. Enfin, 129 otages sont toujours retenus dans la bande de Gaza.

Avec Rfi

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici