23 juin 2024
spot_img
Accueil360°Un ex-officier allemand condamné pour espionnage au profit de la Russie

Un ex-officier allemand condamné pour espionnage au profit de la Russie

Selon le parquet fédéral, un soldat professionnel s’est « presque ostensiblement plié » à la Russie afin de donner un avantage aux forces armées russes.

La justice allemande a condamné, lundi 27 mai, un ancien officier de l’armée à trois ans et demi de prison pour avoir transmis des informations militaires confidentielles à la Russie, après le début de l’invasion de l’Ukraine par les troupes de Moscou. 

Le tribunal régional supérieur de Düsseldorf a déclaré l’homme de 54 ans coupable d’avoir agi en tant qu’agent des services secrets, répondant ainsi à la demande de sanction du procureur fédéral, selon l’agence de presse allemande (DPA).


Selon le parquet fédéral, un soldat professionnel s’est « presque ostensiblement plié » à la Russie afin de donner un avantage aux forces armées russes.

Le représentant du parquet fédéral lui a reproché d’avoir révélé des informations militaires sensibles. Si l’officier avait trahi, outre les secrets officiels, des secrets d’État, il aurait encouru la réclusion à perpétuité.

- Advertisement -

Selon l’accusation, Thomas H. a, de sa propre initiative, transmis des informations aux services secrets russes, un acte que le prévenu avait justifié lors de son procès à Düsseldorf, en Allemagne, par sa volonté d’éviter une escalade nucléaire dans la guerre en Ukraine. Le verdict correspond à la peine qu’avait requise le parquet fédéral.

En mai 2023, l’ex-officier « a approché le consulat général russe à Bonn et l’ambassade russe à Berlin et a offert sa coopération », selon l’acte d’accusation. L’homme travaillait alors avec le grade de capitaine dans le principal service d’informatique et de logistique de la Bundeswehr, chargé notamment de la gestion des équipements militaires.

Une « idée stupide », selon le prévenu

Thomas H. était accusé d’avoir photographié et transmis, outre plusieurs fichiers informatiques sauvegardés, d’anciens documents sur l’utilisation des munitions et de la technique aéronautique. Le prévenu avait reconnu, lors de son procès, avoir proposé ses services en tant qu’espion et avait expliqué son acte par sa crainte d’une escalade nucléaire dans la guerre contre l’Ukraine et par sa volonté de protéger sa famille. C’est ainsi qu’il aurait eu « l’idée stupide », a-t-il dit, de s’adresser au consulat russe. « C’était mal, je l’assume », avait-il déclaré en avril devant le tribunal.

De nombreuses affaires d’espionnage impliquant la Russie ont été mises au jour en Allemagne depuis le déclenchement du conflit en Ukraine.

Un ancien agent secret allemand est ainsi actuellement jugé à Berlin pour avoir transmis des informations classées secrètes aux services de sécurité russes à l’automne 2022, accusation qu’il rejette catégoriquement.

Avec Agences

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents