21 avril 2024
spot_img
Accueil360°Une sonde américaine se pose sur la Lune

Une sonde américaine se pose sur la Lune

Sonde américaine sur la Lune. @Nasa

La sonde de l’entreprise privée Intuitive Machines a aluni jeudi au terme d’une descente d’environ une heure.

C’est une première pour une société privée. Une sonde de l’entreprise américaine Intuitive Machines s’est posée sur la Lune jeudi 22 février, marquant le premier alunissage d’un appareil américain depuis plus de 50 ans et la fin du programme Apollo en 1972.

L’alunisseur Nova-C, qui transporte notamment des instruments scientifiques de la Nasa, avait décollé la semaine dernière de Floride. Après une descente d’environ une heure, l’alunissage a eu lieu à 17h23, heure de Houston (0h23 heure de Paris), où se trouve la salle de contrôle de l’entreprise.

« Nous pouvons confirmer sans aucun doute que notre équipement est sur la surface de la Lune, et que nous transmettons » un signal, a déclaré Tim Crain, responsable chez Intuitive Machines. « Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, une entreprise privée, une entreprise américaine, a décollé et mené le voyage jusque là-haut », s’est de son côté félicité Bill Nelson, patron de la Nasa.

Une descente périlleuse

Le signal reçu était toutefois faible et l’état de l’alunisseur n’était pas complètement clair dans l’immédiat. L’entreprise a ensuite confirmé sur X que l’alunisseur avait bien atterri « debout » et commencé à « envoyer des données ». La descente était l’étape la plus redoutée de la mission. Des lasers qui devaient normalement permettre à l’appareil de se guider n’ont pas fonctionné, mais une solution de secours a pu être utilisée : un instrument de la Nasa à bord qui devait, à l’origine, être seulement testé durant la mission.

- Advertisement -

L’endroit qui était visé par Intuitive Machines se trouve à environ 300 kilomètres du pôle Sud de la Lune, un cratère nommé Malapert A. Le pôle Sud lunaire intéresse car il s’y trouve de l’eau sous forme de glace, qui pourrait être exploitée. La Nasa souhaite y envoyer ses astronautes à partir de 2026 avec ses missions Artémis, et c’est notamment pour les préparer qu’elle cherche à étudier de plus près cette région encore peu explorée.

Francetvinfo/Afp

1 COMMENTAIRE

  1. Espérons juste que cela ne perturbera pas trop la régularité de la révolution de notre Astre, sachant que la validité de notre ramadan, un pilier important de notre foi, en dépend. Déjà qu’on à dû mal à déterminer son début sans passer des nuits entières à douter..

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents