1 octobre 2022
spot_img
AccueilMondeVent de colère populaire des Palestiniens

Vent de colère populaire des Palestiniens

Après la déclaration de Donald Trump

Vent de colère populaire des Palestiniens

Les Palestiniens exprimaient leur colère ce jeudi contre la reconnaissance américaine de Jérusalem comme la capitale d’Israël, alors que le Hamas appelait à une nouvelle intifada contre cette initiative potentiellement explosive. Les organisations palestiniennes ont appelé à trois « jours de rage » à partir de mercredi.

Ecoles et magasins sont, dans leur très grande majorité, fermées ce jeudi à Jérusalem-Est. Les rues de la Vieille ville, habituellement très animées, sont aujourd’hui beaucoup plus calmes.

Quelques groupes de pèlerins y font le chemin de croix, sans être bousculés par les commerçants et passants. Seuls les enfants, qui n’ont pas d’école en raison de la grève, jouent dans les rues.

- Advertisement -

Calme dans la Vieille ville, mais quelques manifestants se sont rassemblés devant l’une de ses portes en fin de matinée. Quelques dizaines de personnes tout d’abord chantant des slogans, promettant de défendre Jérusalem, et interpellant le président américain avec des « Trump, écoute-nous ». Beaucoup portent autour du cou un keffieh noir et blanc, l’écharpe traditionnelle palestinienne. Certains essaient également de brandir des drapeaux palestiniens qui sont arrachés par les policiers.

Des forces de l’ordre ont tenté de disperser les manifestants, mais les protestataires sont revenus et étaient plus nombreux encore en début d’après-midi.

Le mouvement islamiste Hamas, qui gouverne la bande de Gaza, a appelé à un nouveau soulèvement populaire. « On ne peut faire face à la politique sioniste soutenue par les Etats-Unis qu’en lançant une nouvelle intifada« , a déclaré le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh.

L’armée israélienne a annoncé le déploiement de bataillons supplémentaires en Cisjordanie, ce qui représente a priori plusieurs centaines de soldats.

Auteur
Avec RFI

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Algérie-Maroc : le mal partagé  

Le fait que les autorités marocaines aient porté devant l'équipementier Adidas l'affaire du zellij pose un vrai problème sur les biens communs maghrébins. Quand bien...

Les plus populaires

Commentaires récents