20 mai 2024
spot_img
AccueilA la uneA quand la livraison des stades de Tizi-Ouzou et Douéra ?

A quand la livraison des stades de Tizi-Ouzou et Douéra ?

Stade de Douéra
La livraison du stade de Tizi-Ouzou a été plusieurs fois annoncée

Les stades de Douera (Alger) et de Tizi Ouzou seront bientôt livrés, a assuré, mardi, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane Hammad. Il a aussi souligné la levée du gel sur les études de réalisation de trois autres stades est aussi.

Effet d’annonce encore ou vraie information ? «Les deux nouveaux stades de Douéra (40 000 places) et de Tizi-Ouzou (50 000 places) seront bientôt réceptionnés», soulignant à ce propos «la levée du gel sur les études de réalisation de trois autres grands stades à travers le pays», a déclaré le ministre, lors d’une séance d’audition devant la Commission de la jeunesse, des sports et des activités associatives de l’Assemblée populaire nationale (APN).

Aucune date précise n’est annoncée encore une fois par le ministre ! Il faut rappeler que le stade de Tizi-Ouzou accuse un retard de plusieurs années.

Les trois stades sur lesquels planaient des réserves sont les stades de Béjaïa et Batna (30 000 places chacun) et de Sétif (50 000 places). Il a annoncé aussi l’inscription d’un programme de réalisation de 35 stades d’une capacité de plus de 10 000 places à travers le territoire national.

M. Hammad a également souligné que le décret présidentiel n 23-384 fixant les conditions et les modalités d’octroi de la concession d’exploitation des infrastructures sportives relevant de l’Etat «ouvre la possibilité de mettre les stades, les salles et les infrastructures sportives à la disposition des clubs sportifs évoluant dans les premières divisions pour les exploiter dans le cadre de la concession».

- Advertisement -

Concernant les infrastructures et les équipements, le montant alloué au titre de l’exercice 2024 a été doublé pour dépasser 33 milliards de DA, contre 16 milliards de DA l’année dernière, afin de prendre en charge la réhabilitation des infrastructures sportives et de la jeunesse, en les dotant de nouveaux équipements.

Le gel a, également, été levé, au cours des années 2022 et 2023, sur près de 380 projets dans 40 wilayas. Le ministre n’a pas expliqué le pourquoi de ce gel ni les raisons de leur dégel.

Lors de cette séance qui s’est déroulée en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azzouar, et du président de la Commission de la jeunesse, des sports et des activités associatives à l’APN, Ismail Brahimi, en compagnie des membres de la commission, le ministre a abordé plusieurs axes concernant le soutien et l’accompagnement des athlètes d’élite et de haut niveau sous différents aspects.

«Une partie du village méditerranéen d’Oran a été aménagée pour servir de centre de préparation des athlètes d’élite et de haut niveau, d’une capacité d’accueil de plus de 700 athlètes», a fait savoir M. Hammad qui a souligné la réception et l’ouverture de 37 nouvelles infrastructures sportives et la rénovation de 33 autres, dont 12 piscines, 11 salles de sport et une base nautique, en sus de la programmation de la réception de 78 infrastructures sportives de différentes disciplines pendant l’année en cours».

Afin d’assurer le soutien, la prise en charge et l’accompagnement socioprofessionnels des sportifs d’élite, «une enveloppe financière de 319.526.000 DA a été affectée pour couvrir les salaires et les indemnités de 610 sportifs d’élite et de leurs entraîneurs pour les différentes compétitions continentales et internationales organisées en 2023, outre 664 sportifs d’élite ayant profité de mesures exceptionnelles en termes d’emploi et de promotion».

S’agissant du financement, «51 fédérations sportives nationales et 2 clubs sportifs ont bénéficié de subventions de l’Etat estimées à plus de 7 milliards de DA», outre 20 autres fédérations qui ont bénéficié de plus de 2 milliards de DA pour la promotion et le développement des jeunes talents sportifs et du sport d’élite.

4,5 milliards de DA

Concernant le soutien aux sportifs algériens souhaitant se qualifier pour les Jeux olympiques (JO) de Paris de 2024, le ministère a mis en place un plan stratégique qui prévoit «une enveloppe financière de plus de 4,5 milliards de DA allouée au financement des différents programmes de développement et de promotion du sport et 814 millions de DA consacrés à la préparation des élites sportives au profit de 19 fédérations pour participer aux événements sportifs d’envergure, compte tenu que ce programme finance 268 sportifs d’élite, dont 103 femmes et 165 hommes, en plus de 95 personnels d’encadrement».

Dans l’objectif de promouvoir le sport algérien, une stratégie à moyen et long termes a été adoptée, principalement axée sur la prise en charge des jeunes talents sportifs en prévision des JO de 2028.

Pour ce faire, un programme a été mis en place pour accompagner 100 sportifs (dont 59 hommes et 41 femmes) âgés de 14 à 20 ans dans 18 sports olympiques et 6 autres paralympiques, et ce, sous la supervision de 20 techniciens locaux, 11 experts internationaux, outre 5 médecins et 5 physiothérapeutes.

Concernant le Centre national de regroupement et de préparation des sportifs d’élite et des équipes nationales de Fouka (Tipasa), le ministre a fait savoir que «tous les travaux sont achevés à 100% et qu’il entrera en service au cours des prochaines semaines. Même constat pour les centres de Sidi Bel Abbès et de Constantine dont les travaux ont été achevés, ces derniers seront livrés au cours du premier semestre de 2024».

Pour le projet du centre de Khenchela, «il a été relancé suite à la levée des réserves techniques et administratives et après désignation d’un nouveau bureau d’études pour assurer le suivi des travaux».

L.M/Aps

5 Commentaires

  1. « Les stades de Douera (Alger) et de Tizi Ouzou seront bientôt livrés, a assuré, mardi, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane Hammad ». Les déclarations ministérielles, voire présidentielles, sur la livraison de ces stades, en particulier celui de Tizi, s’apparentent beaucoup au phénomène du « Jour de la marmotte ». A moins que cela ne soit un autre poisson d’avril avant l’heure!
    Le décret présidentiel n 23-384 qui, selon M. Hammad, «ouvre la possibilité de mettre les stades, les salles et les infrastructures sportives à la disposition des clubs sportifs évoluant dans les premières divisions pour les exploiter dans le cadre de la concession», me semble pour le moins bancale. Qu’arrivera-t-il en effet si lesdits clubs bénéficiaires sont relégués en division inférieure? La concession leur sera-t-elle automatiquement retirée? C’est un peu mettre la charrue avant les boeufs me rétorqueront certains. Mais ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir? Malheureusement, tout porte à croire qu’en Algérie, à tous les niveaux, on fait très peu en matière de prévention et encore moins en matière de guérison. La quadrature du cercle en quelque sorte.

  2. « A quand la livraison des stades de Tizi-Ouzou et Douéra ? » – Quand les « travaux » supplementaires seront finis. C’est a dire quand il est impossible de facturer l’air.

  3. Pour le stade de Tizi Ouzou, ils attendent la loi annulant l’article de la constitution qui dit que « Tamazight est langue officielle » car dans toute la signalétique de ce stade de Tizi Ouzou il n’y a pas un seul mot écrit en Tamazight.

  4. La vrai raison pour laquelle le state ne seras pas livre a la JSK et aux clubs du coin est purement politqiue. le pouvoir ne veut pas vois cinqunate milles supporters Kabyles crier « pouvoir Assassin » a la tele !!!! en quelque sorte une plateforme de denonciation du regime anti-kabyle au pouvoir.
    C’est la seule raison, toutes les autres c’est du pipeau!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents