2 décembre 2022
spot_img
AccueilMondeDisclose : fuite inédite de renseignements français détournés par l'Egypte

Disclose : fuite inédite de renseignements français détournés par l’Egypte

EXPRESS

Disclose : fuite inédite de renseignements français détournés par l’Egypte

La France fournit des renseignements militaires à l’Égypte au nom de la lutte antiterroriste, mais Le Caire les a utilisés pour traquer et tuer des trafiquants présumés.

Révélations embarrassantes du média d’investigation Disclose, d’autant que ce site d’information publie des documents tout à fait explicites de la Direction du renseignement militaire français (DRM).

« Une source a transmis à Disclose plusieurs centaines de documents classés « confidentiel-défense ». Des notes issues des services de l’Elysée, du ministère des armées et de la direction du renseignement militaire (DRM) qui révèlent les dérives de cette mission de renseignement débutée en février 2016, au nom de la lutte antiterroriste. Une fuite inédite de documents qui démontrent comment cette coopération dissimulée au public a été détournée par l’Etat égyptien au profit d’une campagne d’exécutions arbitraires. Des crimes d’Etat dont François Hollande et Emmanuel Macron ont été constamment informés. Sans jamais en tirer les conséquences », écrit le site d’investigation.

Dans ces documents obtenus par Disclose, on découvre l’existence de la mission Sirli, qui a débuté en 2016. Dans cette mission française de renseignement en appui à l’Égypte, un avion léger de l’armée française surveille la frontière ouest du pays. Il s’agit de lutter contre d’éventuelles infiltrations de jihadistes en provenance de la Libye voisine.

Des frappes sur des civils

- Advertisement -

Mais rapidement, les renseignements militaires français découvrent que les informations qu’ils transmettent aux forces égyptiennes permettent des frappes sur des véhicules, et cela sans vérification de la menace. Au moins 19 bombardements égyptiens de ce type ont eu lieu. Ils auraient principalement visé des pick-up servant à la contrebande frontalière, causant la mort d’un nombre indéterminé de civils.

L’échelon politique alerté

Les documents de la DRM publiés par Disclose montrent que les militaires français ont alerté l’échelon politique sur ce détournement d’une aide militaire : l’Élysée, par une note fin 2017 et, en 2019, le ministère des Armées est averti de « cas avérés de destructions d’objectifs détectés par l’aéronef français » dans une note qui demande de rappeler au partenaire égyptien que l’appareil n’est pas un outil de ciblage.

Selon Disclose, dix militaires français sont toujours déployés en Égypte dans le cadre de cette mission.

Auteur
Avec RFI

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le groupe État islamique annonce la mort de son chef

Le groupe État islamique (Daech), défait en Irak et en Syrie, a annoncé ce mercredi la mort de son chef, l'Irakien Abou Hassan al-Hashimi...

Les plus populaires

Commentaires récents