23 avril 2024
spot_img
AccueilMise en avantGaza : Israël refuse le retour de réfugiés palestiniens

Gaza : Israël refuse le retour de réfugiés palestiniens

Les objections israéliennes au retour des Gazaouis déplacés dans leurs foyers sont la principale question qui bloque les négociations pour un cessez-le-feu dans la guerre entre Israël et le Hamas, a déclaré mercredi le médiateur Qatar.

« Le retour des déplacés internes (personnes déplacées à l’intérieur du pays) dans leurs foyers, sur lequel les Israéliens n’ont pas encore accepté… est le principal point sur lequel nous sommes coincés », a déclaré le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Cheikh Mohammed bin Abdulrahman Al-Thani. a déclaré lors d’une conférence de presse. Ce que craignaient beaucoup d’analystes semble advenir. Israël entend rééditer la Nakba de 1948 à Gaza et faire des Palestiniens plus que jamais un peuple errant.

Une autre question en suspens concerne le nombre de prisonniers palestiniens qui seront libérés par Israël en échange de chaque otage libéré par le Hamas, a déclaré Cheikh Mohammed, notant toutefois qu’il pensait que cela « peut être comblé ».

Le Qatar, aux côtés des États-Unis et de l’Égypte, a engagé des semaines de pourparlers en coulisses dans le but d’obtenir une trêve dans la bande de Gaza et la libération des otages israéliens en échange de prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.

Les médiateurs espéraient parvenir à un cessez-le-feu avant le début du Ramadan, mais les progrès sont au point mort et le mois sacré musulman touche à sa fin.

- Advertisement -

Les principaux points de friction restent les mêmes que ceux qui ont bloqué un accord lors des négociations à Paris en février, a déclaré Cheikh Mohammed.

« Malheureusement, les points sur lesquels nous étions bloqués lorsque nous négociions à Paris en février sont fondamentalement les mêmes sur lesquels nous sommes (encore) coincés », a-t-il déclaré aux journalistes.

« Nous faisons de notre mieux pour introduire des solutions, nous faisons de notre mieux pour garantir qu’un terrain d’entente soit créé », a déclaré le responsable qatari lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre espagnol en visite Pedro Sanchez.

Les pourparlers devaient reprendre au Caire dimanche dernier, a rapporté la chaîne de télévision égyptienne Al-Qahera, deux jours après que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ait donné son accord pour de nouvelles négociations.

Israël et le Hamas se partagent la responsabilité de l’échec des négociations.

Netanyahu a accusé dimanche le Hamas de « durcir ses positions » dans les négociations, tandis que mercredi, le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a déclaré qu’Israël « continue de tergiverser » dans les négociations.

La guerre a commencé lorsque le Hamas a lancé une attaque sans précédent contre Israël qui a fait environ 1.160 morts, pour la plupart des civils, selon un décompte de l’AFP à partir de chiffres officiels israéliens.

L’armée israélienne a mené une offensive de représailles contre le Hamas qui a tué au moins 32 975 personnes à Gaza, pour la plupart des femmes et des enfants, selon le ministère de la Santé du territoire dirigé par le Hamas.

Avec AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents