20 février 2024
spot_img
AccueilMise en avantGuerre à Gaza : 100 Palestiniens tués, les plans effrayants de Netanyahou

Guerre à Gaza : 100 Palestiniens tués, les plans effrayants de Netanyahou

Gaza meurtrie

L’armée israélienne bombarde ce vendredi 9 février Rafah, ville du sud de Gaza, où s’entassent plus d’un million de Palestiniens déplacés par la guerre. En l’espace de vingt-quatre heures, de nombreux bombardements ont été commis dans la région, faisant une centaine de morts et de nombreux blessés.

Le Premier ministre israélien Benyamin Néetanyahou a ordonné vendredi 9 février à son armée de préparer un « plan d’évacuation » des civils de Rafah, principal refuge des déplacés de la guerre dans la bande de Gaza. Face à cette potentielle nouvelle opération, la communauté internationale s’inquiète et le fait savoir. « Cela aurait des conséquences catastrophiques, aggravant une situation humanitaire déjà désastreuse et un bilan civil insupportable », a déclaré vendredi le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell. Franceinfo récapitule les derniers développements sur le front de la guerre à Gaza.

L’ONU veut éviter une « tragédie sans fin »

Toute offensive d’ampleur de l’armée israélienne à Rafah aggravera la « tragédie sans fin » qui s’y déroule, a prévenu vendredi l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) dans le territoire. Environ 1,3 million de Palestiniens, en majorité des déplacés des combats, s’y entassent, soit la moitié de la population totale de la bande de Gaza. « Il y a un sentiment de panique » dans cette zone urbaine, car les Palestiniens massés sur place « ne savent pas du tout où ils pourraient aller » en cas d’offensive sur la ville, déjà régulièrement bombardée depuis quelques jours, a déploré l’UNRWA.

Les hôpitaux de Gaza cibles de l’armée israélienne

Un hôpital de Khan Younès pris d’assaut

- Advertisement -

Selon le Croissant-Rouge palestinien, « les forces d’occupation [israéliennes] ont pris d’assaut l’hôpital Al-Amal », situé dans la ville de Khan Younès (sud de la bande de Gaza). Les militaires auraient commencé à « fouiller » l’établissement de santé. « Nous avons du mal à communiquer avec nos équipes à l’intérieur », a déclaré vendredi l’ONG. En début de semaine, le Croissant-Rouge avait annoncé que les 8 000 personnes qui avaient trouvé refuge à Al-Amal et dans son siège local, tout proche, avaient été évacuées.

Gaza sous les bombes, l’aide de l’Unrwa suspendue par nombre de pays

De nouveaux tirs de roquettes ont visé le nord d’Israël

Après des salves de roquettes lancées, dans la nuit, depuis le Liban vers le nord d’Israël, de nouveaux tirs de barrage ont été signalées dans l’après-midi à Har Dov puis dans la soirée en Haute Galilée. Ces frappes interviennent peu après une frappe aérienne israélienne contre un dirigeant militaire du Hezbollah libanais. De leur côté, les Etats-Unis ont mené de nouveaux bombardements contre les rebelles houthis au Yémen.

Les négociations se poursuivent au Caire

Les parties prenantes du conflit tentent de trouver un nouvel accord, comme celui qui avait permis fin novembre une pause d’une semaine dans les combats. Au Caire, un « nouveau cycle de négociations », parrainé par l’Egypte et le Qatar avec la participation du Hamas, a débuté jeudi pour obtenir « le calme dans la bande de Gaza » ainsi qu’un échange de prisonniers palestiniens et d’otages, selon un responsable égyptien.

Avec AFP

4 Commentaires

  1. 100, un chiffre magique! ce n’est pas 99, ce n’est pas 103. c’est 100! Comment le matin accepte de reprendre ce titre que le cerveau ne peut accepter. Le 100 est un chiffre qui frappe l’imaginaire, bon pour la propagande. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de mort, possible qu’il y a aussi plus.

  2. L’attaque terroriste du 7 Octobre me rappele celle de tizi-ouzou en 1980, au petit matin puis toutes celles de toute la decennie noire. On dirait qu’is sont toutes sortis de la meme ecole. Un hasard? boetre !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici