20 mai 2024
spot_img
AccueilIdéeJO de Paris, populaires mais peuple choisi

JO de Paris, populaires mais peuple choisi

Jo Paris 2024

Depuis deux ans les organisateurs des Jeux olympiques de Paris avaient promis une gigantesque fête populaire pour l’inauguration sur les bords de Seine. Un challenge audacieux que celui d’une cérémonie en plein air dans un endroit iconique pour le monde entier.

On le sait, la retransmission médiatique planétaire totalisera un nombre vertigineux de spectateurs derrière le petit écran notamment. Le moment inaugural est au centre des préoccupations de tous les organisateurs des Jeux car c’est celui qui donne le ton d’une grande communication de la ville (donc du pays) en terme de prestige et de retombées économiques.

Le projet des organisateurs français a placé la barre très haute par une décision inédite d’organiser l’ouverture sur un site en plein air et dans un des lieux les plus connus du monde. Notre-Dame de Paris et la Tour Eiffel étant ceux qui prennent une place première dans l’image.

JO 2024 : Messaoud et Belkadi provisoirement qualifiés

- Advertisement -

Il n’en fallait pas autant pour provoquer un délire d’annonces. La mairie de Paris, n’oublions jamais que ce sont des villes qui sont les candidates puis les bénéficiaires des Jeux, a promis que ce choix inédit fera de ces Jeux une grande fête populaire, plus qu’elle ne l’est d’habitude par sa définition et son objectif.

À grand défi, gros risques, et cela n’avait pas échappé aux organisateurs. Le principal risque était bien entendu celui de la sécurité pour une foule amassée dans une si petite superficie. De plus s’il fallait trouver meilleure offre de propagande pour les terroristes, on ne pouvait mieux choisir.

Qu’à cela ne tienne, plus fort, plus loin, c’est bien au cœur d’une partie de la devise des Jeux. Le pari fut au départ d’accueillir 600 000 spectateurs mais voilà que les organisateurs nous annoncent une diminution des prétentions avec 326 000, soit une baisse importante.

Pour les places payantes, les mieux situées devant la Seine, ce sera 104 000 places. Nous ne pouvons en être choqués, les prix des places dans les stades pour les cérémonies des Jeux étaient en tous temps exorbitants. Nous vous l’avons répété, les Jeux sont une manifestation populaire.

Mais le mensonge réside surtout dans le nombre de places annoncées comme gratuites dans le projet et qui représenteront dans ce total, 220 000 personnes, soit beaucoup moins que prévu. Ce sont ces places qui ont été considérées comme la garantie d’une qualification très populaire des Jeux à la différence de beaucoup de précédents.

Mais ce n’est pas tout comme mensonge, il y a plus grave. Pour les places gratuites, on nous avait promis une inscription libre sur une plateforme avec la condition habituelle et justifiée dans ce cas, les premiers inscrits seraient alors les heureux bénéficiaires.

Voilà qu’on nous annonce que ces places seraient bien gratuites mais conditionnées à une invitation de la part de « tiers de confiance ». On suppose que ce sont les principaux partenaires publicitaires, la mairie de Paris, l’organisme de préparation ou les communautés comme les conseils régionaux et ainsi de suite.

En fin de compte, la qualification de « populaire » repose soit sur la capacité financière, soit sur la chance par des critères très « élargis » dans le champ du choix.

On nous précise que c’est une décision imposée par des règles de sécurité qui ont dû être renforcées. Ah bon, on n’avait pas prévu que le principal danger d’une cérémonie inaugurale en plein air était un danger absolu ? Qui aurait pu croire le contraire ? Cela avait sauté aux yeux dès l’annonce du projet.

Alors dans ce cas pourquoi avoir communiqué sur le caractère très populaire de ces Jeux alors qu’il n’était pas une obligation de le faire. Nous l’avons dit, dans des lieux clos comme les stades, condition habituelle des Jeux, les places ont toujours atteint des prix exorbitants. Ce n’est pas pour cela que l’adhésion populaire des citoyens des villes organisatrices fut moindre.

Ce qui n’est pas propre aux Jeux de Paris, les vrais chanceux seront les nombreux propriétaires qui vont s’enrichir par des prix prohibitifs de location et les commerçants qui ne vont pas se plaindre. C’est ce qu’on appelle en économie, le point d’équilibre des prix car les uns payent, les autres encaissent.

Le peuple de Paris n’aura le choix que la télévision et rester chez lui car à moins de faire du vélo, les transports seront impossibles.

Quant aux incontournables pizzas et cacahuètes devant l’écran, l’inflation avait été honnête dans son annonce des prix. Elle n’est coupable d’aucun mensonge contrairement à celui des organisateurs des Jeux.

Sid Lakhdar Boumediene

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents