21 mai 2022
spot_img
AccueilIdéeLa descente aux enfers de l’EN de football au Cameroun

La descente aux enfers de l’EN de football au Cameroun

dBelmadi

La règle du football est ainsi faite, en dehors des pronostics, des attentes et surtout des convictions de réussite de millions de fans. Les joueurs algériens se sont effondrés devant la Côte d’Ivoire.

Le champion d’Afrique qu’est l’équipe nationale d’Algérie se fait sortir par la petite porte au premier tour de la CAN 2021. Une ignominie pour un pays footballistique comme l’Algérie. Tout amateur de ce sport populaire a pu se rendre à l’évidence que notre équipe nationale sous M Belmadi, a présenté un visage qui lui est méconnu. Que nombreux de ses joueurs évoluant dans de grands clubs européens n’étaient pas au meilleur de leur forme comme dans leurs clubs respectifs.

Les multiples aspects imposés aux joueurs de l’EN algérienne par les équipes adverses, les ont déroutés à ne plus retrouver leur jeu naturel et à respecter les probables recommandations du coach. A l’exemple de la rapidité qui a occupé les espaces du terrain, l’agressivité du jeu et la détermination fougueuse des joueurs adverses.

En dépit du climat étouffant, des horaires de grande chaleur des matchs programmés pour l’EN et la pelouse piteuse du premier match, rien d’autres n’expliquent son échec cuisant. Mis à part, peut-être les manigances de la FIFA d’Infantino et la maladie chronique de partialité de certains arbitres africains.

- Advertisement -

Depuis les nuls concédés à Marrakech et à Blida contre le Burkina ils ont montré des signes de faiblesse. l’inefficacité des Fennecs n’est pas l’effet de talismans et de gris-gris inventés par les faux dévots du pays. A mon humble avis, M. Belmadi aurait dû limité ses sorties médiatiques pour ne pas véhiculer son objectif, afin de préserver l’effet de surprise. Les staffes des équipes adverses ne dorment pas, ils guettent la moindre information qu’ils exploitent contre les Fennecs.

Ce faux pas malheureux, qui a occasionné un désenchantement de toute la nation algérienne, doit faire réveiller les joueurs pour un sursaut d’honneur à laver cet affront pour l’avenir.

Le mois de mars n’est pas loin, pour les barrages de la qualification du mondial du Qatar. Parce que, l’équipe adverse à affronter n’est pas une modeste classée au bas du tableau par la FIFA. Elle sera de haut calibre continental, qu’il faut gagner pour mériter sa place parmi les grandes équipes du monde.

Je ne mets nullement en doute le professionnalisme et la compétence de M. Belmadi. Encore moins de l’accuser de quoi que se soit à travers mon avis, par ce que, je suis plus que certains qu’il est le plus affecté que qui conque d’autre, cet échec de l’EN à la CAN 2021. Je souhaiterais du fond du cœur, qu’il ne sera abattu au point de perdre sa dynamique, de douter de son travail et de l’efficience qu’il a inculqués de longue haleine à l’équipe nationale.

Surtout, oublier cette mésaventure du Cameroun, pour avoir une tête reposée de tout le staff qui entoure l’équipe nationale, et aider les joueurs à se remettre du choc de leur échec.

Les dignes fans des Fennecs, resteront solidaires avec M. Belmadi et l’équipe nationale en toute circonstance. Même dans pareilles désolations et échecs, nous vous resterons fidèles parce que, vous etes les seuls à procurer des moments de joie au peuple, dans cette Algérie sinistrée et rétrogradée dans l’abîme ténébreux par la politique médiévale impétueuse et arbitraire, travestie par le costume et la cravate.

Amar Issad

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’étrange offre de dialogue nationale de Kaïs Saïed

Après s’être arrogé les pleins pouvoirs en juillet dernier, le président Kaïs Saïed poursuit sa course solitaire à la tête du pays. Voilà une...

Les plus populaires

Commentaires récents